UNHCR ou Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés : c'est quoi ?


Partager




Le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés a été créé par l'Assemblée Générale des Nations-Unies, à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Le UNHCR (ou HCR) est une agence spécialisée qui a pour but de protéger les réfugiés, de trouver une solution durable à leurs problèmes et de veiller à l'application de la Convention de Genève. L'origine du UNHCR remonte à la Conférence d'Evian de 1938 où fut créé le Comité Intergouvernemental pour les Réfugiés (CIR).



En 1946, quand la première Assemblée générale des Nations unies s'est réunit, le sort des réfugiés était devenu une priorité. En 1947, l'Organisation internationale pour les réfugiés (OIR) est créée. Mais l'organisation, jugée trop politisée par certains membres, est dissoute. Les membres de l'ONU décident de créer, en remplacement de l'OIR, une organisation apolitique, qui ne s'occupera que du côté humanitaire des réfugiés. L'UNHCR est financé par les contributions des gouvernements, de fondations et de donateurs privés. Le Haut Commissariat répond aux besoins immédiats des personnes victimes d'un exode en leur fournissant abri, nourriture, eau et soins médicaux. L'agence s'efforce d'assurer le respect du droit à demander l'asile et à trouver refuge dans un autre état. Selon la Convention relative au statut des réfugiés de 1951 et le Protocole relatif au statut des réfugiés de 1967, les pays doivent accorder l'asile aux réfugiés et ne peuvent pas forcer un réfugié à retourner dans son pays d'origine.


De nombreux pays ne respectent pas ce traité et seuls 17 pays (l'Australie, le Bénin, le Brésil, le Burkina Faso, le Canada, le Chili, le Danemark, la Finlande, l'Islande, l'Irlande, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Suède, la Suisse, le Royaume-Uni et les États-Unis) accueillent régulièrement un quota de réfugiés, qui fuient généralement la guerre.


unhcr
Pendant la période de la guerre froide les réfugiés venaient principalement des pays de l'est. Ces dernières années, de nombreux réfugiés sont venus plutôt d'Irak, d'Afghanistan, des pays africains ou d'Iran par exemple, contraints à l'exode par la guerre ou des persécutions religieuses ou ethniques. On observe de profondes mutations dans le phénomène des migrations, notamment liées aux catastrophes climatiques, comme au Bengladesh. Le HCR a pour mandat de trouver des solutions durables pour les réfugiés. Si l'exode est parfois obligatoire, le rapatriement est la solution durable la plus satisfaisante.


Les personnes réfugiées, ou déplacées à l'intérieur de leur propre pays, souhaitent parfois pouvoir rentrer chez eux, souvent dans des régions qui ont été dévastées par des années de conflits et qui sont extrêmement pauvres, à tire d'exemple l'Afghanistan, l'Angola, le Cambodge, l'Ethiopie, le Rwanda, la Somalie ou le Tchad. Jusqu'à récemment, le HCR mettait l'accent, dans ses programmes de rapatriement librement consenti, sur l'aide aux rapatriés à titre individuel sous forme de distribution de vivres à court terme, de versements en espèces pour couvrir les frais de voyage, de fourniture d'outillage agricole et d'articles ménagers. Mais au-delà de la réussite individuelle des réfugiés, la viabilité de leurs communautés influent leur capacité à rester chez eux. Pour aller dans ce sens, l'ONU a mis en place le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement). Ce programme met en scène différents acteurs des Nations Unies pour un programme à visée plus globale comme l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui est l'institution spécialisée de l'ONU pour la santé, l'UNICEF (United Nations Children's Fund en anglais) qui est le Fond des Nations Unies pour l'Enfance consacré à l'amélioration et à la promotion de la condition des enfants et l'UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation) qui est l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture.Le HCR a reçu deux Prix Nobel de la paix en 1954 et 1981. En plus de cinquante ans d'activité, l'agence onusienne a aidé environ 50 millions de personnes. En France, c'est l'Office français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) qui est chargé de statuer sur la qualité de réfugié ou d'apatride. L'OFPRA se charge également d'assurer une protection juridique et administrative aux réfugiés.

Le Jeudi 06 Décembre 2007 à 16:04
Article écrit par Frédérique ()




fleche Voir les autres articles commençant par U
 
Articles précédents :
  •  Carte Pass : c'est quoi ?
  •  Passi Ballende (dit Passi) : célèbre rappeur français qui cr...
  •  De Sagem à Safran : histoire d'une entreprise de télécommuni...
  •  Christopher Judge : célèbre acteur américain de la série tél...
  •  Malte : un Etat insulaire au coeur de la méditérranée...

Articles suivants :
  •  Groupe Aviva : assurance vie et épargne à long terme pour ...
  •  Brussels airlines : compagnie aérienne belge reliant l'Afr...
  •  Docteur House : portrait d'un médecin misanthrope......
  •  Sorgho : 5è céréale mondiale, cultivée dans les régions cl...
  •  FFSU ou Fédération Française du Sport Universitaire : c'es...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   ambassades et consulats Ambassades et consulats
   anarchisme Anarchisme
   news anarchiste News anarchiste
   organisations anarchistes Organisations anarchistes



Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés a pour mandat de coordonner l'action internationale pour la protection des réfugiés et de chercher des solutions à leurs problèmes, tout en sau...