UMP : actuel parti politique majoritaire du gouvernement français


Partager




L'UMP est né en 2002. Issu d'un mouvement nommé Alternative 2002, fondé autour du soutien au président de la république sortant Jacques Chirac à sa propre succession. Il est officiellement créé le 23 avril 2002, suite au premier tour traumatisant qui venait de porter Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles. Il fut nommé à l'origine « union de la majorité présidentielle », et avait pour objectif de rassembler toutes les forces de droite républicaine de France.



Son congrès fondateur se déroula au Bourget, le 17 novembre 2002, obtenant ainsi son nom définitif, le premier étant devenu caduque. L'UMP est donc à présent « l'Union pour un mouvement populaire ». Le parti est composé d'une grande partie de la droite française. Il a réunit dans sa totalité les partis RPR (rassemblement pour la république), de moins en moins influencé par le gaullisme dont ils se réclament, et DL (démocratie libérale) où sont représentés les libéraux. Ces deux partis sont dissous. Il subsiste pour autant quelques partis à l'intérieur de l'union, comme le Rassemblement des Républicains Sociaux guidé par Christine Boutin ou le Parti Radical de Jean-Louis Borloo et André Rossinot. Y sont aussi associés les partis RPF de Pasqua et CNI. L'UDF, autre parti historique de la droite française, a souffert de la création de l'UMP, la plupart de ses élus et adhérents partant rejoindre les rangs du nouveau parti, laissant l'UDF se recentrer réellement sous l'égide de François Bayrou. A l'intérieur du parti, de nombreux courants co-existent, choses inévitables dans un parti à tendance globalisatrice.


Des conservateurs-libéraux (les plus nombreux) aux néo-gaullistes, en passant par les souverainistes et les chrétiens-sociaux, toute la droite républicaine dans sa diversité, y est donc bien représentée. De 2002 à 2004, le parti va être dirigé par Alain Juppé.


ump
Il va démissionner en 2004 suite à sa condamnation dans l'affaire des emplois fictifs de Paris et à la lourde défaite du parti aux élections régionales, après avoir dirigé un parti où les luttes internes sévissaient, principalement entre les fidèles chiraquiens et les nouveaux partisans de l'ambitieux Nicolas Sarkozy. C'est donc le futur président de la république qui va prendre la tête du parti après un véritable plébiscite interne. C'est sous ce commandement que le parti va connaître une période faste : augmentation des adhérents au point de devenir le premier parti de France à ce niveau ( environ 325 000 adhérents). Le parti se réforme, construit un programme pour 2007 et abandonne toute référence au gaullisme.


Il défend aujourd'hui les valeurs libérales et individuelles, et lutte contre « les systèmes qui étouffent la liberté économique » et l' « assistanat ». L'UMP, lourde machine à élection, va porter son leader à la présidence de la république en 2007, après une nomination qui verra des voix s'élever contre le peu de place que donne Nicolas Sarkozy à ses opposants internes. Le Mouvement remportera à nouveau les élections législatives avec une forte majorité, comme en 2002, devant un Parti Socialiste cantonné une fois de plus à l'opposition. Aujourd'hui, l'Assemblée Nationale est largement dominée par ses deux forces politiques, le régime de parti français ayant tendance à sombrer dans le bipartisme, aux dépends de forces mineures comme le PCF, le Modem ou le Nouveau Centre, allié inconditionnel de la majorité. L'UMP est donc la première force politique du pays, tant en terme d'élus que d'adhérents et d'affluence. Aujourd'hui, le parti a modifié sa direction. Jadis largement présidentiel, il est aujourd'hui tourné vers une direction collégiale, dont les principaux membres sont Jean-Pierre Raffarin, Jean Claude Gaudin et Patrick Devedjan. Cette reformulation de la direction tend en réalité à ne pas faire d'ombre à Nicolas Sarkozy, qui connaît bien la puissance du dirigeant d'un tel parti qui reste le chef moral du parti...

Le Jeudi 13 Mars 2008 à 11:46
Article écrit par Vinou ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  politique, sciences po, hommes politiques Politique : une science qui rassemble et divise à
la fois



fleche Voir les autres articles commençant par U
 
Articles précédents :
  •  Euroair : compagnie aérienne grècque proposant des vols char...
  •  Reese Witherspoon : l'actrice la mieux payée d'Hollywood en ...
  •  Bulgarian Air Charter : compagnie aérienne bulgare fondée en...
  •  Ajaccio : la perle de la Corse du sud
  •  Air Méditerranée : voyagez selon la tradition aéronautique t...

Articles suivants :
  •  JVC : fabricant électronique devenu incontournable
  •  Ally McBeal : la vie d'un cabinet d'avocats de Boston dans...
  •  Chlorophylle : la chimie des végétaux
  •  BTS : quel parcours pour obtenir un brevet de technicien s...
  •  Le Royal Scotsman : optez pour la traversée de l'Ecosse s...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   partis politiques Partis politiques
   front national Front National
   lcr ligue communiste revolutionnaire LCR Ligue communiste révolutionnaire
   lutte ouvriere Lutte Ouvriere
   parti communiste Parti Communiste



Parti au pouvoir dans les instances nationales depuis 2002, l'UMP connaît une forte affluence grâce à son leader incontesté qu'est notre président de la République Nicolas Sarkozy. Premier parti de F...