Le trouble ou l’attaque de panique : des pathologies très douloureuses


Partager




L'attaque de panique et le trouble panique sont deux pathologies psychologiques qui sont le résultat d'une anxiété trop importante. Une courte définition de l'anxiété peut être : une émotion complexe car, élaborée avec les différents apprentissages, à partir d'émotions de bases, innées. C'est une émotion qui représente le vécu personnel d'un individu qui anticipe un danger immédiat, imminent. L'anxiété ne doit pas être confondue avec la peur, qui une réaction émotionnelle face à une situation connue qui peut être exprimée. La situation déclenchante de l'anxiété est souvent difficilement exprimable et identifiable, sachant que ces facteurs peuvent être réels ou imaginaires. L'anxiété se manifeste par l'intermédiaire de signes cognitifs, comme des troubles de la mémoire, des troubles de l'attention, des tensions psychiques,... et des signes physiques comme des tensions musculaires, des palpitations, des troubles digestifs,... L'attaque de panique est donc une crise importante où l'angoisse a un rôle déterminant. L'attaque de panique apparait de manière brutale, sans nécessairement de facteurs déclenchant, ce qui fait qu'elle ne peut pas être anticipée.


La crise sera très pénible, avec une souffrance intense, plus dure qu'une souffrance physique. Cela concerne 9 à 10% de la population générale, avec un risque plus élevé pour les gens souffrant d'agoraphobie.


Les signes de l'attaque de panique sont : au niveau psychologique, une peur de faire une action incontrôlée, au niveau comportementale, le sujet est pétrifié par la douleur ce qui le fait alterner entre stupeur et hyperactivité pour essayer de trouver un moyen d'atténuer ces signes, et au niveau somatique, le sujet ressent des gênes cardio-vasculaires et respiratoires (impression d'avoir le souffle coupé et des palpitations) ainsi que des troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhée) et des douleurs ou maux de têtes. Le trouble panique, quant à lui, c'est la récurrence des attaques de panique. On observe donc des attaques de panique à répétition, celles-ci étant toujours impossibles à prévoir, et la personne en souffrance est dans un état de tension permanent, que l'on retrouve dans les intermèdes de temps entre les crises. Selon le DSM IV il faut quatre attaques de panique en une semaine ou une attaque de panique suite à un mois d'anxiété anticipatoire, pour diagnostiquer un trouble panique. Cette pathologie peut connaître une évolution favorable, avec quelques fois des périodes de rémission qui se stabilisent.
trouble attaque panique


La maladie peut alors s'orienter vers un trouble dépressif ou de l'agoraphobie (c'est la peur de se retrouver dans un lieu où l'on ne peut pas s'échapper rapidement). Mais, souvent, on observe que les personnes se réfugient dans la drogue ou l'alcool pour lutter contre l'anxiété, ce qui n'aura comme seule conséquence qu'une aggravation des symptômes. Un traitement médicamenteux et un suivi psychologique sur le long terme, avec un psychiatre ou un psychologue, sont nécessaires pour que la personne puisse apprendre à gérer son anxiété et ainsi faire diminuer les attaques de panique.

Le Vendredi 28 Septembre 2007 à 11:41
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Les troubles anxieux, enfant anxieux, troubles de la personnalité, troubles psychiques, anxiété, troubles comportement, troubles anxieux et dépressifs, psychiatrie, Les troubles anxieux : comment vivre avec ces
troubles psychopathologiques ?



fleche Voir les autres articles commençant par T
 
Articles précédents :
  •  Damart : entre création et bien-être, la mode est à vous !...
  •  Nouvelles Frontières : agence de voyage et tour operateur po...
  •  Polynésie française : un aperçu sur les archipels français s...
  •  Amel Bent : une des révélations de la Nouvelle Star 2004...
  •  Paysagiste : comment devenir paysagiste ?

Articles suivants :
  •  Sonia Rykiel : célèbre couturière française de renom...
  •  Chirurgie esthétique : ce qu'il faut savoir sur la chirurg...
  •  Monaco : principauté construite sur la Côte d'Azur et encl...
  •  Déclencheurs de l’ovulation : c'est quoi? comment ça march...
  •  Sécurité Sociale : protection sociale, politique sociale ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   maladie Maladie
   psychologie Psychologie
   medecine Médecine
   psychiatrie Psychiatrie



L’attaque de panique et le trouble panique sont deux maladies psychologiques relativement fréquentes (de 9 à 10% de la population qui en souffre), qui se développent à cause d’une anxiété trop importa...