Travailler à l'étranger : avec ou sans diplôme


Partager




Travailler à l'étranger, beaucoup de personnes l'envisagent. Pour concrétiser le rêve de s'expatrier vers des nouveaux horizons, il faut procéder étape par étape. Il ne s'agit pas d'une décision de dernier moment à traiter à la légère. Et l'on ne doit surtout pas partir dans un pays étranger avant d'avoir obtenu un engagement. En partant à l'aveuglette, l'on pourrait être confronté à des mauvaises surprises et être contraint de revenir en arrière. Ce qui serait vraiment dommage.



Que l'on soit un jeune diplômé désireux de débuter son parcours professionnel à l'étranger, stagiaire ou travailleur souhaitant se recycler et s'ouvrir à des nouvelles perspectives, il est indispensable de bien se préparer. Avant toute chose, il faut faire le bilan de ses qualifications et de ses compétences professionnelles. Il est vivement recommandé d'entreprendre des démarches dans le but de faire reconnaître ses expériences professionnelles et pour obtenir une équivalence des diplômes que l'on a en poche. Ceci est une étape indispensable mais il existe d'autres démarches tout aussi importantes. Il faut ensuite songer sérieusement à ses attentes et à ses désirs. En bref, il faut établir les grandes lignes du projet. La première chose à faire est de choisir le pays où l'on souhaite s'installer et à quel moment l'on souhaite s'envoler vers la nouvelle vie à laquelle on aspire. Une fois que l'on s'est décidé sur la destination, il faut poser la question cruciale : « Comment se faire remarquer par les recruteurs et obtenir DES propositions ? ». A ce stade du projet, il est important d'établir son CV.


Ce dernier devra résumer les formations que l'on a suivies ainsi que les compétences et le savoir- faire que l'on peut apporter à une entreprise donnée. Il ne faut surtout pas oublier que ce CV est comme une carte visite et ce sera pratiquement du seul moyen dont on dispose pour se faire connaître des employeurs potentiels. Une fois que l'on a élaboré son CV, il faut se renseigner sur les différents secteurs qui recrutent ainsi que les postes les plus demandés. Il va sans dire que les recherches d'offre d'emploi concerneront le pays où l'on souhaite s'expatrier.


Les investigations se feront par le biais d'Internet. La question est de savoir si les compétences et le savoir-faire que l'on possède correspond aux attentes des postes en question. Il faut donc estimer les possibilités de recrutement. Pour optimiser ses chances de trouver un bon emploi dans les plus brefs délais, il ne faut pas se limiter aux recherches sur le Web. Il faut également assister aux salons et autres manifestations spécialisées organisées tout au long de l'année en France. Au final, il faudra envoyer son CV autant de fois que possible sur des sites spécialisés dans le domaine du recrutement à l'international. Il ne faut pas non plus hésiter à déposer des candidatures spontanées. Dans les deux cas, l'on n'omettra pas d'accompagner le CV d'une lettre de motivation. Et l'on prendra soin de choisir un secteur auquel l'on s'intéresse. Les personnes désireuses de s'expatrier peuvent glaner des informations très intéressantes auprès d'organismes qui s'intéressent de près à la mobilité professionnelle. D'abord, il y a EURES disponible sur le portail de l'Europe - EUROPA - qui a vu le jour en 1993. Ce réseau de coopération regroupe différentes organisations dont la Commission Européenne.
travailler etranger


Le principal objectif d'EURES est de fournir des conseils et des informations aux demandeurs d'emploi et aux recruteurs. Ces derniers peuvent en plus faire appel aux services de placement ou aux services de recrutement proposés par l'EURES. L'Espace Emploi International qui regroupe le Pôle Emploi et l'ANAEM ou Agence Nationale de l'Accueil des Étrangers et des Migrations) propose également des informations très constructives aux personnes intéressées par une mobilité professionnelle. L'on peut également citer la MFE ou Maison des Français de l'Etranger. Se trouvant sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, la MFE propose une information complète aux Français intéressés par une expatriation. À travers son site Internet, l'on peut trouver des informations de première importance concernant le marché de l'emploi, les outils indispensables dans le cadre d'une recherche d'emploi, les besoins des employeurs ainsi que le règlement en vigueur du point de vue professionnel dans les pays concernés. La MFE propose environ quatre vingt portails pays parmi lesquels ont peu citer l'Australie, l'Italie, le Portugal, l'Espagne, la Belgique, l'Allemagne, le Canada et bien plus encore.

Le Samedi 21 Novembre 2009 à 08:55
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  bureau, école, mobilier de bureau, meuble bureau, mobilier bureau, pc de bureau, formation professionnelle, métiers, chômage, formation, salaires,thèmes bureau, assurance professionnelle, assurances professionnelle, location bureau, chaises de bureau, lég Vie professionnelle : droit du travail et
équipements de bureau, faites le bilan !



fleche Voir les autres articles commençant par T
 
Articles précédents :
  •  Table à repasser : comment choisir ?
  •  Droits des agents publics
  •  Google books : c'est quoi ?
  •  Aspirette : Moulinex, Dyson, Black et Decker... que choisir ...
  •  Pèse-personne : électronique, mécanique... ...

Articles suivants :
  •  Word : la référence du traitement de texte
  •  Centre de repassage : repassage facile et rapide
  •  Les Ecoles d'enseignement Commercial et de gestion
  •  SNPE : Société Nationale des Poudres et des Explosifs ...
  •  Conseils supérieurs de la fonction publique (CSFP)




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Philippus a écrit [21/11/2009 - 13h42] 
Philippus

Bonjour
Il est toujours trés bien d'avoir des renseignements sur ce genre de projets, mais les administrations ne répondent que des élémentsnts administratif, jamais de la réalité culturel des pays autres. C'est sur le terrain que les difficultés arrivent ensuite, mais souvent il est tard pour cela. Il est possible effectivement d'aller dans de nombreux pays mais il faut aussi annoncer les blocages possibles sur place, à l'étrangers. Savez-vous que beaucoup de bureaux officiels dans les pays étrangers, comme les missions économiques françaises, vous invitent quasiment à ne rien faire ni à investir, soit le contraire de ce qui est dit en france pafois aux gens ?

M Delesalle.





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   emploi etranger Emploi étranger



Travailler à l'étranger, beaucoup de personnes l'envisagent. Pour concrétiser le rêve de s'expatrier vers des nouveaux horizons, il faut procéder étape par étape. Il ne s'agit pas d'une décision de de...