The L Word : la série tv retraçant la vie d'un groupe de femmes lesbiennes et bisexuelles


Partager




Quand on aborde le thème des séries qui ont marqué l'histoire de la télévision, on se retrouve généralement face à deux forces en présence : HBO et Showtime. La série d'aujourd'hui, The L Word est une série Showtime, comme Dexter, Weeds, Sleeper Cell ou Stargate SG-1, et comme ses congénères, elle se distingue par son originalité et son sens de l'humour bien particulier. Cette série est diffusée depuis le 18 janvier 2004 aux Etats-Unis et compte jusqu'à présent quatre saisons.



En France la diffusion est assurée par Canal plus et Pink Tv, en Belgique par WijfTV et par ARTV pour le Canada francophone. Créée et produite par Ilene Chaiken (Le Prince de Bel-Air), The L Word nous raconte les aventures d'un groupe de lesbiennes à Los Angeles. Le pilote de la série commence sur le personnage de Jenny Schecter (Mia Kirshner, que l'on a déjà vu dans 24 Heures Chrono), toute juste diplômée et qui décide d'aller s'installer chez son petit ami Tim (Eric Mabius) à Los Angeles. Très vite, elle fait la connaissance de Bette Porter (Jennifer Beals) et Tina Kennard (Laurel Holloman), ses voisines qui s'avèrent être un couple de lesbiennes. Cette rencontre qu'elle n'imaginait pas va lui ouvrir la porte vers un monde qui lui était jusqu'alors étranger : celui de la communauté homosexuelle. Désemparée au début, le personnage de Jenny va évoluer au fil des saisons et assumer toutes ses interrogations sur sa sexualité. A noter, parmi les personnages secondaires on retrouve Pam Grier, la superbe Jackie Brown de Quentin Tarantino, qui joue le rôle de Kit Porter.


Bien sûr celle-ci n'est pas le seul personnage secondaire, et durant les quatre saisons beaucoup de nouveaux personnages feront leur apparition et certain disparaitront. On peut également remarquer que chaque épisode de la série a pour titre un mot commençant par la lettre « L » en rappel du titre de la série. Celui-ci se justifie par le fait que dans langage familier américain, au lieu de dire certains mots tabous ou grossiers, on ne dit que la première lettre. Par exemple, on dira « F you » pour dire « fuck ». Quant à « L word », c'est aussi une manière de dire « love » ou « lesbian ».


Ici, The L Word peut représenter ces deux mots : amour et lesbienne. Côté actualité, que les fans se rassurent puisque les douze épisodes de la cinquième saison sont en cours de tournage et ils devraient faire leur apparition dans les lucarnes américaines pour l'hiver 2008. Le casting comprendra certainement les nouvelles venues de la saison quatre ; Cybill Shepherd (alias Phyllis Kroll dans la série) et Marlee Matlin (qui joue le rôle de Jodi Lerner). Mais on ne sait pas encore si Elodie Bouchez, invitée surprise de la saison quatre, rempilera une nouvelle fois. La série connaissant un grand succès, tant en termes d'audience, de vente de DVD ou de nombre de téléchargements illégaux, elle peut encore espérer avoir de beaux et longs jours. A la fois réaliste et décalée, le ton étant souvent humoristique et l'analyse des situations complexes toujours très fine, la série est d'une grande richesse. The L Word aborde parfois des sujets graves comme la maladie, l'abandon, les difficultés de faire un enfant lorsque l'on est lesbienne, le changement de sexe,... sans tomber dans le piège des stéréotypes que l'on retrouve, malheureusement trop souvent dans les émissions ou programmes qui traitent de la communauté homosexuelle.
the l word


Les héroïnes sont belles, elles sont classes et elles sont très attachantes. Bien évidemment que l'on soit gay ou non, The L Word peut plaire à tout le monde tant les rebondissements sont nombreux et l'intrigue captivante. La musique très présente dans la série est souvent excellente et offre un choix varié, rock, trip hop, folk, techno, pop music. À découvrir ou à poursuivre absolument.

Le Jeudi 23 Août 2007 à 12:27
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  acteurs serie televisee, petit ecran, serie américaine, star de television Série télévisées : entre amour, luxe, trahison,
beauté, gloire ... c'est tout une histoire



fleche Voir les autres articles commençant par T
 
Articles précédents :
  •  BMW : quand la mécanique automobile se pare de luxe et de cl...
  •  Cindy Crawford : actrice américaine de cinéma et mannequin v...
  •  John Coltrane : compositeur et saxophoniste révolutionnaire...
  •  Ingrid Betancourt : histoire d'une longue captivité
  •  Wassily Kandinsky : peintre russe, théoricien de l’art et fo...

Articles suivants :
  •  Aspartame : faut-il avoir peur de l'aspartame ?
  •  Lamu : veritable paradis terrestre en Afrique à visiter à ...
  •  Alberto Giacometti : peintre surréaliste et sculpteur suis...
  •  Le trekking : défi physique pour une randonnée ou simple d...
  •  Bague de fiançailles : mode passagère ou coup de coeur ?...




 
 





Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 melissa06 a écrit [01/09/2008 - 01h35] 
melissa06

Je ne connais pas du tout,mais je dois dire qu'après avoir lu le synopsis,je trouve ça plutôt intéressant à découvrir. Oui pourquoi pas, et puis si ça peut faire changer les mentalités ! ;-)




 caruso91 a écrit [21/03/2010 - 14h55] 
caruso91

salut,

pour te confirmer, c'est une excellente série !!! qui donne le ton sur le fait que personne ne controle les sentiments !!!
le coeur parle, et mème pour des personnes du mème sexe..............Cette série est totalement réaliste et d'une beauté,
impréssionante........





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   actualite presse Actualité Presse
   serie tele Série télé



The L Word est une série télévisée venant des Etats-Unis qui conte les aventures d'un groupe de femmes, pour la plupart lesbiennes, dans Los Angeles. Leurs vies, leurs désirs et leurs amours sont pass...