TFC : Toulouse Football Club


Partager




Avant la 1ère Guerre mondiale, le club de football de Toulouse excelle sur le terrain et élimine l'Olympique de Marseille en 1905 ainsi que l'Olympique Cettois en 1907 en finale du Championnat de France. Il domine sous le nom de « Stade Toulousain » jusqu'à la fin de la guerre, mais ne parvient pas à accéder les demi-finales en championnat national. C'est dans le période de l'entre-deux-guerres que les dirigeants décident d'intégrer le club dans le monde du professionnel. En 1936, ils décident d'organiser des matches d'exhibition. Le succès grandissant et les spectateurs se faisant de plus en plus nombreux, ils décident de créer un club professionnel à Toulouse. Le Toulouse Football Club ou T.F.C. voit le jour le 20 mars 1937 lors d'une réunion au Capitole, qui devient son siège. Le club est admis en D2 et dispute le championnat professionnel. Un projet qui consiste à construire le Stadium pouvant contenir 10000 places voit le jour afin d'accueillir la prochaine Coupe du monde de football. Son premier entraîneur est Pierre Cazal, ancien capitaine de l'équipe de France. Le club dispute sa première saison sous les couleurs rouge et blanche et termine en 7è position dans le classement final.


Il atteint les huitièmes de finale en Coupe de France, après sa défaite contre l'Olympique Lillois sur le score de 1-0. Lors du championnat de 1938-1939, le T.F.C. finit la saison en 4è position. En 1940- 1941, il bat Saint-Étienne à la finale de la Coupe de France de zone non occupée sur le score de 1-0, but marqué par Zatelli. Classé en 2è position aux championnats de zone Sud en 1941-1942, il est sacré champion en 1943. En 1945, il est éliminé en demi-finales sur le score lourd de 4-0 face à Lille.


Après une chute en D2 lors des compétitions de la paix, le club termine en 2è position, ce qui lui permet de revenir en D1. Au cours des deux saisons qui ont suivi, il parvient difficilement à maintenir sa place en D1. Le Stadium est réaménagé cette même année et peut accueillir désormais 35000 spectateurs. En 1950 le déménagement du club qui laisse le Capitole pour la rue d'Alsace provoque une division au sein des dirigeants. En 1951, il se retrouve en D2 après une 17è place au classement. Suite à ce cauchemar, l'ancien trésorier du club M. Puntis prend la place de M. Bardou à la présidence et prend Charles Nicolas comme entraîneur à la place de Enée. Les Toulousains qui évoluent en D2 se retrouvent en tête avec Strasbourg. Le match qui départagera les deux clubs se déroule à la Meinau avec un millier de supporters Toulousains parmi 27000 spectateurs. Sacré champion de D2, le club se retrouve de nouveau en D1. Il atteint les huitièmes de finale lors de la saison suivante et participe à la Coupe Drago. Il parvient en finale mais connaît la défaite face au club sochallien le 5 mai 1953. La même année, il perd la finale contre le Real Madrid sur le score écrasant de 8-1 au Trophée Teresa Herrera.
tfc


En 1954, il occupe la 4è place au classement. M. Puntis quitte alors son poste de président et est succédé par M. Lonné. Le 3 février 1955, Toulouse se retrouve face à Reims pour la finale de la Coupe de France devant 30000 spectateurs et c'est sur le score nul de 1-1 que le Stade de Reims est sacré champion de France grâce à son avantage de 4 points au classement final. En 1956, il est classé en 7è position, puis en 8è à la saison suivante. En 1957, année de son 20è anniversaire, il parvient en finale de la Coupe de France mais s'incline face à Sedan. C'est lors de la saison suivante que le T.F.C. remporte enfin la Coupe de France sur le score de 6-3 face au SCO Angers grâce au travail acharné de l'entraîneur Jules Bigot. Les deux saisons qui ont suivi sont difficiles pour le T.F.C. En 1958 il est classé 10è dans le classement final, 14è en 1959 et ce n'est qu'en 1960 qu'il remonte le classement en terminant la saison en 5è position. En 1964, il décroche une 4è place qui lui permet de jouer à la Coupe d'Europe des Villes de Foires. En Coupe de France, il est éliminé en demi-finales par le RC Strasbourg sur le score de 3-1 après la prolongation. En 1966, après une victoire sur le score de 3-0 au match aller contre les Roumains, sa défaite de 5-1 ne lui permet pas de se qualifier. C'est la dernière saison pour le T.F.C. qui, pour des raisons de problèmes financiers, quitte son siège pour s'installer à Saint-Ouen. Toulouse, aussi connue sous le nom de la Ville Rose n'a plus sa place dans le domaine du football professionnel. Elle ne renaîtra que plusieurs années plus tard grâce à une fusion.

Le Lundi 15 Mars 2010 à 10:31
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Football, joueurs, ligue 1 Football les clubs et les joueurs
  sportifs, footballeur, boxeur, tennis, natation, cyclisme, athlétisme, baskt Les sportifs célèbres : les grands champions du
sport



fleche Voir les autres articles commençant par T
 
Articles précédents :
  •  Dynamo de Kiev : club de foot ukrainien
  •  Moto expert : magasin spécialisé dans les deux roues...
  •  Electro musculation : musculation par stimulation électrique...
  •  BTS opticien lunetier : descriptif
  •  Parc informatique : définition

Articles suivants :
  •  Taxi moto : nouvelle forme de transport
  •  Microsoft Security Essentials : pour Windows 7, Vista, XP
  •  Xtremsplit : logiciel libre à télécharger...
  •  Protéines de lait : définition
  •  Club Penguin en français : jeu en ligne de Disney




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   football Football



Avant la 1ère Guerre mondiale, le club de football de Toulouse excelle sur le terrain et élimine l'Olympique de Marseille en 1905 ainsi que l'Olympique Cettois en 1907 en finale du Championnat de Fran...