La télécommunication à Madagascar


Partager




A Madagascar, c'est l'Office Malgache des Etudes et de Régulation des Télécommunications (OMERT) qui est responsable de la régulation autonome de la télécommunication. Néanmoins, depuis peu, une refonte de la loi envisage son remplacement par l'Agence de Régulation de la Technologie et de la Communication (ARTEC), afin d'inciter davantage les investissements dans ce domaine. En relation à ce projet, un court état des lieux de la télécommunication à Madagascar révèle qu'en 1994, le taux de propagation de la téléphonie mobile et de l'Internet était relativement bas.



C'est au cours de la même année qu'a vraiment commencé la libéralisation de ce secteur. TELMA, l'opérateur national, s'était ainsi fixé comme objectif d'installer 240 publiphones avant 1999 et de mettre en place 170.000 lignes branchées au réseau public avant 2004. Une des filiales de TELMA, Data Telecom Service (DTS) s'attribue à son tour la place de principal prestataire de service Internet de la Grande Ile. Après cela, TELECEL devenu Orange, une filiale de TELECEL USA, devient le premier opérateur en téléphonie mobile à investir à Madagascar. A cette époque, leur réseau couvrait notamment la ville d'Antananarivo, de Toamasina et d'Antsirabe. Par la suite, Madacom devenu Celtel, relié à DISTACOM, une entreprise de télécommunication de Hong Kong, fait son entrée sur le marché et devient le deuxième opérateur en installant, en 1997, un service GSM recouvrant la ville d'Antananarivo et de Toamasina. Un opérateur réunionnais, filiale de Samen Cellular, est le troisième à mettre en place un réseau GSM pour la ville d'Antananarivo. Telma est également relié à ce dernier car l'entreprise détient 34 % du capital. Ainsi, nous remarquons que TELMA se tient comme le leader du secteur des télécoms malgaches.


En effet, non seulement il assure une démocratisation de l'accès à la téléphonie, en développant publiphones et réseaux, mais il entame aussi le projet d'installation du backbone qui va étendre le réseau de l'opérateur tout en diminuant les coûts. Pour cela, une fibre optique de plus de 2.000 kilomètres sera mise en place à travers tout le pays. Ce projet, dont l'achèvement est prévu pour la fin de l'année 2008, offrira à Madagascar une bande passante décuplée et une possibilité d'être relié au réseau des câbles sous-marin.


L'Internet se verra ainsi évolué et sera plus performant, mais l'Internet mobile n'en reste pas moins défavorisé. En effet, non seulement TELMA, mais également Orange et Celtel lancent le service de l'Internet mobile au cours de l'année 2008. DTS s'investit en plus, en partenariat avec ATD Quart Monde, pour mettre en place à Madagascar un accès haut débit à Internet. Un tel projet fait partie de l'initiative commencée par Alcatel en novembre 2001 pour développer le secteur des technologies de l'information et de la communication dans les pays en développement : le "digital bridge". Et en août 2008, une autre innovation se fait sentir avec l'entrée de Celtel au sein du groupe Zain. Grâce à ce changement, plusieurs avancées technologiques dans le secteur des télécoms ont pu être réalisées.
telecommunication madagascar


Nous pouvons parler entre autres de la validité permanente des comptes, de la possibilité d'envoyer des messages courts vers l'international, la disponibilité sans interruption du service clientèle, l'accès à toutes les informations via son téléphone portable avec le kiosque info, pareillement pour la musique qui peut être prise sur un music box qui est disponible à partir de tout appareil de téléphonie mobile de l'opérateur, le transfert de crédit qui permet d'envoyer du crédit de recharge à une personne de son choix et bien d'autres encore que le public malgache aura le plaisir d'apprécier. Il est donc clair actuellement que Madagascar a opéré un bond spectaculaire dans le domaine de la télécommunication, car tout le secteur a subi une propagation sans précédente grâce à l'entrée des opérateurs comme Zain, Orange, Telma et autres. En effet, Internet fixe ou mobile, téléphone portable, agenda électronique, visiophone et vidéoconférence, tout ce qui touche à la télécommunication a subi un essor intense et un succès fulgurant, à un tel point que de nos jours, on constate une forte vulgarisation des technologies de pointes de la télécommunication dans les grandes villes comme Antananarivo, Antsirabe ou encore Toamasina. En définitive, en seulement quelques années, la Grande Ile a réussi à rattraper un retard de plusieurs dizaines d'années dans le domaine de la nouvelle technologie d'information et de communication. Et cela est dû surtout à un fort investissement des entreprises étrangères d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie qui développent leur marché à Madagascar.

Le Jeudi 09 Octobre 2008 à 11:14
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Madagascar, voyage, geographie, tourisme, culture Madagascar : à la découverte de la Grande Île


fleche Voir les autres articles commençant par T
 
Articles précédents :
  •  Aménagement de voitures utilitaires
  •  Polyuréthane : d'où vient cette particule organique ?...
  •  Aéroport d'Almeria
  •  Porte d'entrée : comment choisir ?
  •  Audi 80 : une voiture qui a traversé les époques...

Articles suivants :
  •  Ceinture amincissante : comment choisir ?
  •  Recettes de Noël et Fêtes de fin d'année
  •  Gérard Manset : biographie
  •  Quentin Mosimann : qui est ce chanteur révélé par la Star ...
  •  Comment bien choisir sa peinture ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   telecommunications Télécommunications



A Madagascar, c'est l'Office Malgache des Etudes et de Régulation des Télécommunications (OMERT) qui est responsable de la régulation autonome de la télécommunication. Néanmoins, depuis peu, une refon...