Synthétiseur : un instrument en vogue


Partager




Le synthétiseur, que l'on connaît également sous le petit nom de « synthé », appartient à la grande famille des instruments de musique. Comme son appellation le laisse présager, le synthétiseur fonctionne en créant des sons. Cela est fait de manière électronique et l'appareil module des ondes pour les créer. Aujourd'hui, il est possible de faire la distinction entre les synthétiseurs qui créent le son de manière analogique et ceux qui le font de manière numérique. En matière de synthèse du son, l'on peut faire la distinction entre trois principales technologies.



Dans un premier temps, il y a la synthèse analogique soustractive. Il y a ensuite la synthèse technologique additive. Ces deux technologies ont été fortement utilisées pendant les années 1970. Boudées pendant les années 1980 avec l'arrivée de la nouvelle technologie de synthèse sonore qui n'est autre que la synthèse FM, elles reviennent en force à la fin du siècle dernier. Ces technologies sont surtout appréciées pour la simplicité de manipulation qui leur vaut d'être plébiscitées par la plupart des artistes contemporains. L'on notera néanmoins que la synthèse ne se fait plus de manière analogique mais fait appel à des procédés numériques visant à imiter le traitement analogique d'antan. Certains synthétiseurs combinent les deux technologies. Le plus souvent, un synthétiseur s'accompagne d'un clavier identique à celui que l'on retrouve sur les pianos mais il est possible que la musique se joue à l'aide d'un ruban tactile ou par le biais d'un système de localisation automatique des mains de l'utilisateur. Il ne faut surtout pas confondre le synthétiseur avec le clavier arrangeur. Le synthétiseur se prête à un usage professionnel.


Bien que la qualité des sons soit sensiblement la même pour les deux appareils, il existe une grosse différence au niveau des utilisations. Avec un synthétiseur, il est possible de contrôler et de moduler les sons à souhait. En définitive, le synthétiseur laisse plus de place à la création et à l'inspiration. Dans l'optique de faire preuve de créativité et dans le but de pouvoir réaliser des œuvres musicales d'exception, le synthétiseur propose la fonction polyphonique. Les modèles proposant trente-deux notes de polyphonie sont capables de jouer trente-deux notes simultanément.


Concrètement, si l'on essaie de jouer trente-trois notes à la fois, la première note de la séquence ne sera pas jouée. Les novices auront tendance à croire qu'une plage de 32 notes est amplement suffisante dans la mesure où l'on a seulement dix doigts pour jouer. Ce raisonnement est très relatif car les sons joués ne se comptent pas par les doigts utilisés pour taper sur le clavier du synthétiseur. Lorsque l'on souhaite amplifier les notes, l'on fait généralement appel à la fonction sustain : la quantité de notes jouées commence déjà à grimper. Dans le cas où l'on souhaite opérer des effets en faisant appel à des percussions ou à une basse, la polyphonie ne tarde pas être saturée. L'on soulignera au passage qu'il existe des modèles de synthétiseur qui proposent une fonction layer permettant de superposer les sons les uns sur les autres et de jouer plusieurs notes à la fois. Il faut se méfier de ce type d'options car la polyphonie est mise à rude épreuve et les trente-deux notes annoncées peuvent facilement être divisées par deux voire par quatre. En bref, en matière de polyphonie, il est préférable d'opter pour 64 notes lesquelles permettent de jouer un grande œuvre musicale sans sacrifier ne serait-ce qu'une seule note.
synthetiseur


Lorsque l'on parle de synthétiseur, l'on ne peut s'empêcher de penser au piano. Ceci est particulièrement valable du point de vue des touches du clavier. Le plus cher désir des musiciens en herbe serait de pouvoir profiter de touches aussi dynamiques que celles offertes par un piano. Les fabricants font des efforts dans ce sens mais les touches du piano classique sont tout simplement inimitables. Pour pallier ce fossé, les constructeurs proposent néanmoins différentes alternatives. C'est ainsi que l'on a la possibilité de régler la sensibilité des touches du clavier suivant les effets recherchés par l'artiste. Quelles que soient les performances offertes par le clavier d'un synthétiseur, les utilisateurs doivent éviter de le brutaliser. Les conséquences seraient désastreuses : la ou les touches malmenées pourraient ne plus émettre de son ou perdre de leur dynamisme.

Le Dimanche 20 Septembre 2009 à 09:20
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  musique Musique


fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Approuver les comptes d'une EURL
  •  Que choisir : association de consommateurs
  •  Théâtre des Champs-Elysées à Paris...
  •  Vanity & trousse de toilette
  •  Théâtre de la Ville Abbesses à Paris

Articles suivants :
  •  Contrat Initiative Emploi : conditions et définition...
  •  Antenne Réunion Télévision : c'est quoi ?...
  •  Harley Davidson : marque de moto de légende
  •  Assedic Unistatis : c'est quoi ?
  •  Animal Crossing : sur DS et Wii




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   synthetiseurs Synthétiseurs



Le synthétiseur, que l'on connaît également sous le petit nom de « synthé », appartient à la grande famille des instruments de musique. Comme son appellation le laisse présager, le synthétiseur foncti...