Survaleur ou écart d’acquisition : qu’est-ce que c’est ?


Partager




Bilan consolidé
La fraction de la différence qui existe
L’écart d’acquisition
Elément incorporel

Les règles ou principes du droit comptable



Les règles ou principes du droit comptable imposent aux groupes(de sociétés) l’établissement d’un «bilan consolidé» afin de faire connaître la situation financière exacte de la société mère et celle de ses filiales.



La situation consolidée d’un groupe fait intervenir de ce fait plusieurs remarques dont les plus importantes sont d’une part, la «situation nette» du groupe qui représente la différence entre les capitaux de la société mère et la part du groupe dans le résultat, le total augmenté ou diminué de la différence de consolidation ; d’autre part l’ «endettement» du groupe qui représente la somme des dettes totales de toutes les sociétés du groupe et enfin la «survaleur» ou l’«écart d’acquisition».

La survaleur» ou l'écart d’acquisition



Cependant, qu’appelle-t-on «survaleur» ou «écart d’acquisition» ? L’écart d’acquisition, encore appelé «survaleur» en comptabilité représente la fraction de la différence qui existe entre la première consolidation et la réévaluation de tous les actifs des filiales d’un groupe. Encore appelé «goodwill» en comptabilité anglo-saxonne, l’écart d’évaluation ou la survaleur apparaît dans le bilan comptable comme une immobilisation incorporelle(fonds de commerce, valeur incorporelle commerciale ou stratégique de l’entreprise) lorsqu’il s’avère être positif.

La survaleur



Ce qui est généralement le cas d’où le terme «survaleur».


Ainsi, dans la comptabilité française, l’écart d’acquisition ou survaleur est amorti linéairement, sur une période allant de cinq à quarante ans. Par contre dans la comptabilité anglo-saxonne, l’écart d’acquisition ou survaleur est «évalué» chaque année et amorti selon le montant de sa dépréciation. Rappelons donc que la première différence de consolidation provient d’un coût d’acquisition supérieur à la valeur nette compatible (VNC) de la situation acquise au moment de la transaction.




La doctrine française



La doctrine française veut donc que cet écart d’acquisition ou survaleur soit inscrit en tant qu’élément incorporel et qu’il soit mesuré par l’excédent brut d’exploitation (EBE) de la société concernée. Il faut également souligner le fait que, lorsqu’une entreprise n’est plus représentée par ses actifs physiques, mais par un savoir-faire, sa vulnérabilité croît ou décroît en fonction de ses activités intellectuelles d’où la nécessité d‘une vigilance face aux erreurs stratégiques qui peuvent réduire très rapidement, sa «survaleur» ou son «écart d’acquisition».
survaleur ou ecart d acquisition qu est ce que c est



Le Lundi 18 Novembre 2013 à 08:36
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Comptabilité  Comptabilité : les bons calculs


fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Environnement et écologie en Marketing
  •  Placements en obligations : un choix financier rentable.
  •  Flybe, compagnie aérienne low cost anglaise
  •  Lettre de crédit stand-by : qu’est-ce que c’est ?
  •  Compétitivité économique : qu’est-ce que c’est ?

Articles suivants :
  •  Accidents domestiques : les gestes qui sauvent !
  •  L’insomnie ou les joies du dormeur efficace?A vous de voir...
  •  L’accouchement : des contractions à la joie d’être mère !
  •  Règlement en droit : qu’est-ce que c’est ?
  •  Economie : sa définition, son rôle et ses variantes




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   comptabilite Comptabilité



Les règles ou principes du droit comptable imposent aux groupes(de sociétés) l’établissement d’un «bilan consolidé» afin de faire connaître la situation financière exacte de la société mère et celle d...