Surjeteuse : variante de la machine à coudre


Partager




La surjeteuse est une variante de la machine à coudre. Elle est destinée à faire certaines coutures spécifiques, cependant, elle ne peut pas remplir tous les rôles de la bonne vieille machine à coudre. Son point fort par rapport au modèle classique est la qualité de couture et de finition qu'elle présente en matière de surjet. Plus précisément, la surjeteuse peut coudre et surfiler en même temps. Il suffit juste d'utiliser le bon nombre d'aiguilles et de fils. En ayant recours au point roulotté de l'instrument, l'on peut remplacer l'ourlet habituel par des bordures en fil. L'appareil fonctionne également de manière à ce que la coupe du tissu soit nette et précise, puis à ce qu'aucun fil ne déborde ni ne gêne. Cette machine possède toutes ces fonctionnalités grâce à l'action du point de chaînette, dont la mécanisation a été lancée pour la première fois par Barthélemy Thimonnier. Pour l'utiliser, le mode d'emploi n'est pas très compliqué. La première chose à faire est d'installer le ou les fils, selon le type de couture. Pour ce faire, l'instrument propose un manuel très détaillé.


Ce sera surtout la première fois qui vous donnera un peu de mal, notamment lorsque vous tentez de retrouver tous les points vers lesquels les indications vous guident, puis quand vous avez à tourner vos yeux tantôt vers l'appareil et tantôt vers le livret. Il ne sera toutefois pas difficile de vous habituer à tous les petits gestes à faire. Voici entre autres quelques petites astuces concernant le premier changement de couleur de fil. Ôtez les bobines, puis placez directement le nouveau fil par-dessus celui que vous voulez changer. Nouez-les au niveau de leurs bouts.


Coupez les anciens fils à partir du bras télescopique avant de poser à nouveau les bobines. Mettez la machine en marche librement et attendez que les nouveaux fils ressortent avant de remettre le tissu en place. Avec la surjeteuse, vous pouvez modifier les largeurs de coupe. Ce fait est communément appelé surplus de couture et varie entre 7 mm et 30 mm. Les ourlets sont conseillés pour les plus grands surplus et les petites parties tels les ceintures, les cols ou encore les poignets, sont destinées aux plus petits surplus. Le traitement des courbes s'avère être le plus délicat pour la surjeteuse. L'on retrouve deux formes essentielles de courbes, à savoir la courbe intérieure et celle extérieure. La courbe intérieure, également appelée cuvette, est présentée entre autres sur un entrejambe ou encore sur une encolure. En traitant un entrejambe de pantalon, il faut tourner le tissu en même temps qu'il avance au niveau du pied presseur. Pour une encolure, la surjeteuse n'est pas vraiment conseillée. Cependant, si vous voulez absolument terminer le travail avec cette machine, vous devez ralentir la vitesse et effectuer des gestes délicats et précis.
surjeteuse


Dans le cas où la courbe n'est pas respectée, quelle qu'elle soit, vous risquez de trouver des trous sur vos tissus, là où il ne faut pas. En ce qui concerne les courbes extérieures, il s'agit des courbes importantes que l'on retrouve par exemple sur la partie supérieure d'une manche. Il faudrait dans ce cas adopter une certaine position. Avec votre main gauche, tournez le tissu en même temps que les aiguilles font leurs va et viens. Question précision, revenez sur une partie une seconde fois si cela s'avère nécessaire. La surjeteuse demeure certes optionnelle, cependant, le fait de l'utiliser peut présenter bon nombre d'avantages par rapport à la simple machine à coudre. Avec ce prototype, l'on peut gagner beaucoup de temps, notamment en ce qui concerne les rebords, les surfils, les ourlets et la précision de la coupe. Il est vrai que l'on peut utiliser l'option zig zag de la machine classique pour substituer quelques-unes de ces options, cependant le résultat sera complètement différent. Par ailleurs, au lieu d'effectuer deux opérations en une seule fois avec la surjeteuse, l'on doit le faire en deux temps si l'on utilise une autre machine quelconque. Non seulement ce second cas demande plus de temps, mais également plus d'attention, ce qui a le don de fatiguer l'utilisateur. En résumé, la surjeteuse est très pratique et facile d'utilisation, du moment que l'on n'a pas à enfiler tous les fils à tout bout de champs. Notons au passage que cette machine peut supporter des tissus plus épais, tel le jeans par exemple, que d'autres modèles.

Le Dimanche 08 Novembre 2009 à 08:50
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Appareils électroménagers, appareils électroménagers discount, darty, appareils cuisine, magasins appareils electromenagers, carrefour, auchan, boulanger, marques appreils electromenagers apapreils electromenagers philips, appareils electromenagers siemen Appareils électroménagers : equipez-vous selon vos
envies



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Batteur de cuisine : appareil de cuisine fort pratique
  •  Liberté d'opinion et protection contre les discriminations...
  •  Papous : peuple de Nouvelle-Guinée
  •  Calanques de Marseille : prenez le bateau vers des sites exc...
  •  Auto Journal : bimensuel sur l'actualité automobile

Articles suivants :
  •  Facteur emploi : offres d'emploi par email
  •  Mini four : électrique ou à chaleur tournante ?...
  •  Stage en entreprise : comment ça se passe ?
  •  Boucleur lisseur Babyliss
  •  Argus des salaires : toutes les rémunérations...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






La surjeteuse est une variante de la machine à coudre. Elle est destinée à faire certaines coutures spécifiques, cependant, elle ne peut pas remplir tous les rôles de la bonne vieille machine à coudre...