Surdité : comment faire face à cette pathologie de l'ouie?


Partager




La surdité est définie par la diminution plus ou moins importante de l'acuité auditive d'une ou des deux oreilles. Si la perte de l'ouie concerne 30 décibels au plus, on parle de surdité légère ou malentendance, si elle dépasse 60 dB, la surdité est sévère et la personne n'entend plus que les sons très forts. Au-delà de 80 dB, il s'agit d'une surdité profonde, parfois appelée cophose. En France, on compte environ 3,8 millions de personnes atteintes de surdité à des degrés divers, dont 115 000 présentant une surdité profonde.



Les causes de la surdité peuvent être dites de transmission quand elles sont dues à une atteinte de l'oreille externe ou moyenne. Une otite externe, par exemple peut provoquer une surdité passagère bénigne mais dans le second cas, il peut s'agir d'une otite moyenne ou d'une maladie génétique non inflammatoire, l'otospongiose. Les pathologies de l'ouie peuvent également être d'origine neurosensorielle, comme les surdités de perception et les surdités centrales. Les premières proviennent d'une atteinte de la cochlée, qui renferme l'organe de l'audition stricto sensu dit organe de Corti, ou du nerf auditif. Les surdités centrales, par contre, correspondent à une atteinte des centres nerveux de l'encéphale impliqués dans l'audition. Dans les autres causes de surdité neurosensorielle, on recense aussi l'exposition excessive au bruit, les intoxications, les traumatismes ou les anomalies génétiques. Quand les personnes âgées deviennent dures d'oreille, c'est le résultat d'un vieillissement naturel de la cochlée, la presbyacousie, qui peut s'accompagner d'anacousie, d'acouphènes, consistants en bourdonnements ou sifflements d'oreille, et de troubles de l'équilibre.


La maladie de Ménière, par contre, se manifeste par des crises de vertiges associés à une surdité et à des acouphènes d'un seul côté et évolue vers une surdité persistante. Suite à un diagnostic de surdité, la médecine peut proposer, quand cela est possible, une chirurgie, mais celle-ci concerne surtout les surdités de transmission. Si la surdité n'est pas opérable, on peut avoir recours à des appareils comme des prothèses auditives qui sont prises en charge.


Les sourds ont longtemps été perçus comme des arrièrés qui ne comprenaient rien, ce n'est qu'au XVIème siècle que sont apparus les premiers moyens de communication entre entendants et malentendants. On doit à l'Espagnol Juan Paulo Bonet un langage des signes rédigé en 1620, similaire à celui employé aujourd'hui. Dès l'apparition des premières écoles pour enfants sourds, deux méthodes se sont opposées. La lecture labiale consiste à lire le mouvement des lèvres de l'interlocuteur alors que le langage des signes est composé de mouvements des doigts et des mains, dont chaque position a une signification bien précise selon un code pré-établi. On constate que ces deux possibilités sont encore aujourd'hui souvent incompatibles dans l'enseignement spécialisé alors qu'elles devraient plutôt être complémentaires. Si une surdité survient tardivement, elle affectera moins les facultés intellectuelles et la capacité d'apprentissage. Mais si elle arrive dans les premières années, on constate souvent un grand retard dans l'apprentissage du langage, de plus, si l'enfant a moins de six ans, il risque de perdre l'usage de la parole et de devenir sourd-muet.
surdite


Cependant, les stimulations précoces, notamment par l'intermédiaire du langage des signes, permettent maintenant de compenser ce retard sur le plan scolaire et social en général. Le langage des signes classique est fondé sur la gestuelle et sur des règles de grammaire. C'est ce langage, le plus courant, qui est utilisé dans les émissions télévisées pour mal-entendants, l'image y est divisée en deux parties, l'une sonorisée et l'autre signée. Il existe de nouvelles écoles qui prônent la mixité des méthodes, car toutes sont à essayer, voire combiner en fonction du degré de handicap propre à chaque personne.

Le Lundi 17 Septembre 2007 à 15:04
Article écrit par regine ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  maladies, symptômes, traumatismes Les maladies et pathologies


fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Cantine scolaire : une réponse à restauration scolaire et pé...
  •  Charlotte Rampling : célèbre actrice britannique...
  •  Groupe Areva : industrie française spécialisée dans les méti...
  •  Restaurant Amarine : du poisson et des fruits de mer à dégus...
  •  Bill Clinton : 42è président des États-Unis d'Amérique...

Articles suivants :
  •  Heidi Klum : un mannequin qui aurait pu ne pas être découv...
  •  Skype : leader mondial de la VoIP
  •  Hawaï : zoom sur un état d'amérique qui fait rêver des mil...
  •  Les phobies ou névroses phobiques
  •  Christophe Maé : « On s'attache » très facilement à sa voi...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   shopping Shopping
   hifi son et video Hifi son et vidéo
   video hifi son Video Hifi Son
   medecine Médecine



La surdité touche aujourd’hui près de quatre millions de personnes en France, atteintes à des degrés plus ou moins graves de la maladie. Les écoles pour enfants et adultes sourds enseignent la lecture...