Suicide : quand le soutien compte plus que tout


Partager




Le suicide consiste à mettre fin à sa propre vie. En France, plus de 12 000 décès par an sont dus à un suicide. Mais quels peuvent être les éléments déclenchants ? Les études réalisées auprès de personnes suicidaires tendent à montrer qu'une maladie grave, la perte d'un emploi, l'exclusion, la prison, le divorce, les situations d'échecs, une déception sentimentale, la dépression, la mort du conjoint ou la dépendance (alcoolisme, toxicomanie) sont les raisons les plus souvent exprimées.



Les situations de stress, professionnel, émotionnel et affectif, ainsi que les troubles biologiques comme le sommeil ou l'alimentation peuvent aussi être évoqués. C'est souvent l'accumulation de plusieurs de ces facteurs qui conduisent à la tentative de suicide. Le suicide n'est pas un choix, on y est conduit quand la douleur dépasse les ressources qui permettent d'y faire face. La personne croit, à tort, qu'il n'y a pas d'autres solutions pour arrêter de souffrir. Les spécialistes estiment qu'il existe quatre grandes causes : une famille non communicante et désunie, des transgressions majeures comme les incestes ou la violence extrême, des antécédents familiaux de suicide dans l'entourage ou la famille, ainsi que l'isolement et la solitude ou plus généralement la difficulté à s'insérer dans la vie sociale. Mais est-il possible de reconnaître des signes avants-coureurs ? Certaines personnes suicidaires lancent des messages directs du style « Je veux en finir » ou «  La vie n'en vaut pas la peine ». D'autres utilisent des formules détournées et des messages indirects comme «  Vous seriez bien mieux sans moi » ou « Je vais faire un long voyage ».


Mais il est possible que seuls les comportements trahissent l'intention comme par exemple quand quelqu'un décide de donner des objets qui lui chers, trouve un intérêt pour les armes à feu ou les médicaments, comporte une incohérence du langage, une hyperactivité ou au contraire un manque d'énergie et une extrême lenteur. Que faut-il faire ou ne pas faire quand on pense qu'un proche veut se suicider ? Il est inutile de le moraliser ou de lui dire de ne plus penser à la mort. Vos recettes du bonheur lui sont inutiles.


suicide
Il ne faut pas penser que l'on peut avoir réponse à toutes les questions. L'infantiliser et tout faire à sa place ne fera que renforcer son sentiment d'inutilité. Il est également très important de ne pas faire de promesses que l'on ne pas tenir. La bonne attitude à adopter est l'empathie (et pas la pitié) : de l'écoute de sa détresse prouve la disponibilité et la compréhension. Il ne faut pas hésiter à aborder la question du suicide, loin d'être une incitation c'est surtout un moyen pour proposer des solutions. L'aide de professionnels s'avère bine souvent utile. Il est possible d'orienter la personne vers des spécialistes comme des médecins, des psychologues ou en cas d'urgence de l'amener en consultation dans un hôpital psychiatrique.


Il existe aussi des associations spécialisées dans le suicide comme « SOS amitié » « Suicide Écoute » ou «  SOS Suicide Phénix Paris » qui ont l'habitude de gérer les appels d'urgence. L'Union Nationale de prévention du Suicide (UNPS) précise que le problème du suicide touche tout le monde, femmes, hommes, adolescents ou seniors. Toutefois, le taux des suicides a quadruplé en France ces dernières années chez les moins de 34 ans. Selon une étude de l'INSERM, 8% des filles et 5% des garçons font une tentative de suicide à l'adolescence. Pour conclure : toutes les tentatives de suicide sont autant de signes évidents de mal-être et aussi l'expression d'une détresse profonde. Elles ne doivent être ni banalisées ni occultées.

Le Lundi 10 Mars 2008 à 14:54
Article écrit par Frédérique ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Famille, droit de la famille, livret de famille, généalogie, bébé, femme,cadeau anniversaire Famille : évoluer ensemble durant toute la vie
  vie de famille, conseil conjugal, mariage, celibat, repas de famille, allocations familliale, monoparentalité, infertilité, famille recomposée, garde d'enfat, nutrition, femme enceinte, fonder une famille, vivre en couple, vie de couple, contrat de mariag Vie de famille : célibat, vie maritale, naissance,
hérédité, divorce, education .. toute une histoire
!



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Printemps du Cinéma : le 16, 17 et 18 mars 2008, un évènemen...
  •  Miami : luxe, plage et bikini, la ville principale de Florid...
  •  Michael Keaton : acteur américain connu pour son rôle dans B...
  •  SMUR : Service mobile d'urgence et de réanimation
  •  Chateaurenard, une charmante ville de Provence à l'architect...

Articles suivants :
  •  Chateau de Codignat (Bort-l'Étang) : un hôtel **** en Auve...
  •  Monagence : une agence de voyage en ligne pour des destina...
  •  Bagatelle des attractions à sensations ''le Ragondingue" ...
  •  Cuisinier : comment devenir chef cuisinier ?
  •  Prusse : ancien pays d'Europe de l'est




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   societe Société
   communautes virtuelles Communautés virtuelles
   criminalite Criminalité
   prison Prison
   culture Culture



Il y a environ un décès pour 80 tentatives de suicide ! La prise en charge psychologique est certainement une des clés pour éviter ce drame mais l’entourage est certainement une clé importante de la...