Stress au travail : comment s'en débarasser ?


Partager




La définition la plus couramment admise concernant le stress au travail est celle-ci : « On parle de stress au travail lorsqu'il existe un déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses propres ressources pour y faire face. ». Le stress au travail peut se manifester de deux manières différentes : soit il s'agit d'un épisode momentané, on parle de stress aigu, soit le stress est continu, chronique on parle de stress pathologique.



Il n'existe que peu d'études sur le stress au travail, toutefois quelques statistiques peuvent illustrer l'importance de ce phénomène dans nos organisations ; on sait, qu'en France, plus d'un travailleur sur deux travaille dans l'urgence, que plus d'un travailleur sur trois reçoit des ordres ou des indications contradictoires et qu'un tiers des travailleurs déclare vivre des situations de tension dans leurs rapports avec leurs collègues ou leur hiérarchie. Les causes du stress au travail peuvent être multiples et on estime que la proportion de salariés qui en sont victimes est entre 30 % et 40 %. Ces chiffres importants ont poussé le législateur à modifier le Code du Travail pour inclure une responsabilité de l'employeur sur la santé mentale de ses salariés (article L.230-2-I).


Le stress au travail est un phénomène insidieux qui se développe très lentement. La personne qui est en victime ne s'en rendra pas compte tout de suite car il est courant d'observer des phénomènes d'adaptations aux situations stressantes. Les tests psychologiques utiles pour déterminer le stress au travail sont d'une part ceux qui mettent en évidence la souffrance psychologique et d'autre part ceux qui analysent les modes d'adaptations ou de désaptation au stress.

stress travail
Comme nous l'avons vu précédemment, le stress pathologique apparaît progressivement, et à chaque augmentation de celui-ci, l'individu s'adapte à la situation. A chaque niveau le sujet fournit un peu plus d'efforts, et s'il compare à son niveau précédent la différence est minime, de plus il développe des mécanismes pour atténuer sa souffrance, tant et si bien qu'il peut ne plus ressentir du tout celle-ci ou à la minimiser. Bref, pour une personne sujette au stress en situation de travail, il est difficile d'évaluer la souffrance. Pour évaluer les différents types de souffrance les psychologues utilisent des tests classiques d'états mentaux, des tests de stress perçu que l'on compare à l'analyse du stress au travail, des tests de Burn-Out, des tests d'événements de vie, de qualité de vie.


Il existe également des tests d'adaptation au stress, qui évaluent les « copings » (la manière dont on « fait avec »), la gestion des émotions, l'affirmation de soi, le locus de contrôle (a-t-on tendance à voir ce qui nous arrive comme nous tombant dessus ou de se positionner comme acteur de ce qui se passe). Pour information, deux questionnaires sont largement utilisés dans la littérature internationale pour évaluer le niveau de souffrance mentale liée au stress au travail : le GHQ et le SCL. Ils ont l'avantage de pouvoir être remplis en auto-passation et sont largement validés. Le GHQ est davantage un test dit épidémiologique tandis que le SCL est plutôt un test clinique. Le GHQ est un questionnaire largement diffusé sur internet et dans différentes langues, vous pouvez le trouver sur le site de l'Organisation Mondiale de la Santé (www.who.org). La mise en évidence du stress au travail passe également par l'analyse du contenu et de l'organisation du travail, de la communication (ordres clairs et non contradictoires), de l'environnement de travail (bruit, luminosité, position de travail,...), par l'absentéisme, par le turn over... Les solutions nécessitent souvent une réorganisation de la situation de travail, nécessitant un travail de fond souvent long et coûteux. Même si cela est devenu une obligation du Code du Travail, peu d'entreprises font appel à des consultants pour endiguer ces problèmes. Il ne reste au salarié que la possibilité d'apprendre par lui-même comment diminuer son stress via des techniques de relaxation, yoga ou autre...

Le Mardi 22 Janvier 2008 à 11:11
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  bureau, école, mobilier de bureau, meuble bureau, mobilier bureau, pc de bureau, formation professionnelle, métiers, chômage, formation, salaires,thèmes bureau, assurance professionnelle, assurances professionnelle, location bureau, chaises de bureau, lég Vie professionnelle : droit du travail et
équipements de bureau, faites le bilan !

  Les troubles anxieux, enfant anxieux, troubles de la personnalité, troubles psychiques, anxiété, troubles comportement, troubles anxieux et dépressifs, psychiatrie, Les troubles anxieux : comment vivre avec ces
troubles psychopathologiques ?



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  La propolis : un espoir dans les traitements du cancer
  •  Soldes et liquidations : régime juridique et conditions...
  •  El Al Airlines : compagnie aérienne israélienne où tourisme ...
  •  Vêtements, maquillage et coiffures : mode 2009 ou nouveau lo...
  •  AbeBooks : la plus grande librairie en ligne

Articles suivants :
  •  Canaux de communication : lesquels choisir ?
  •  L'étiopathie : en quoi consiste l'étiopathie ?
  •  Rosacée : à ne pas confondre avec acné !
  •  Jean Rochefort : biographie d'un talentueux acteur françai...
  •  Keyliance : expert en rachat de crédit et regroupement de ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante mentale Santé mentale



L’émergence du stress au travail date de la fin des années 90, depuis le phénomène n’a eut de cesse de prendre de l’ampleur. Vecteur de dépressions ou de troubles anxieux, le stress au travail est un ...