Stieg Larsson : biographie de l'auteur de Millenium


Partager




Le nom de Stieg Larsson est indissociable du Millénium, la trilogie de romans policiers publiée à titre posthume entre 2005 et 2008, qui rend célèbre ce journaliste et écrivain suédois à travers le monde, avec la vente de plus de six millions d'exemplaires jusqu'à présent, dont presque un million et demi dans l'Hexagone. Né le 15 août 1954 à Skelleftehamn, Karl Stig-Erland Larsson passe les neuf premières années de son enfance avec ses grands-parents maternels.



Passionné de science-fiction, il débute sa carrière en écrivant conjointement avec Rune Forsgren deux fanzines intitulés "Sfären" et "Fijagh", tout en exerçant parallèlement des activités professionnelles dans d'autres domaines, comme celui de la poste suédoise. Il s'engage également comme reporter de guerre en Afrique, et en particulier durant la guerre civile de 1977 en Ethiopie. En 1978, il fait partie de l'exécutif de la Skandinavisk Förening för Science Fiction ou SFSF, l'association nordique de science-fiction la plus connue, pour en devenir le président en 1980. Il intègre l'agence de presse suédoise Tidningarnas Telegrambyrå ou TT trois ans plus tard, en tant que graphiste au début, puis journaliste et critique littéraire. En 1995, il abandonne l'agence pour être l'un des initiateurs de la fondation Expo, qui est une plate-forme de communication contre les mouvements fascistes en Suède, et devient le rédacteur en chef du magazine trimestriel du même nom. Sur le plan politique, Stieg Larsson est avant tout un fervent opposant à l'extrémisme de droite et au racisme.


Il adhère en 1971 au parti socialiste suédois, le Socialistiska Partiet, mais le quitte seize ans plus tard, en signe de refus de la politique adoptée par le parti pour soutenir les régimes socialistes étrangers, qu'il qualifie de douteux. Toutefois, il manifeste continuellement son engagement, d'une part en écrivant des essais, des enquêtes et des romans, et d'autre part en participant à des conférences à travers le monde. On singularise, à titre d'illustration, ses interventions devant la presse londonienne, sous l'invitation de Scotland Yard.


La transparence et la vaillance de ses convictions ne sont pas toujours bien accueillies, et lui occasionnent des réactions de la part des tendances adverses, comme les menaces de mort. Sur le plan littéraire, ses oeuvres sont nombreuses. Ses principaux essais, au nombre de quatre et initialement écrits en suédois, sont "Extrémisme de droite" en 1991, et "Les Démocrates suédois : le mouvement national" en 2001, ainsi que "Débat sur le meurtre d'honneur : féminisme ou racisme" et "La Démocratie suédoise vue de l'intérieur" en 2004. On peut également en citer deux autres sortis en 1998 et ayant connu beaucoup de succès sur le territoire français, qui sont "Suède" et "Les extrémismes en Europe", respectivement des éditions Jean-Yves Camus et de l'Aube. Son enquête la plus célèbre, en français, finalisée par Guillaume Lebeau pour le compte des éditions du Toucan en 2008, est "Le Mystère du quatrième manuscrit". Quant aux romans, ils se résument aux trois illustres volumes de Millénium, parrainés en version française par les éditions Actes Sud, Paris.
stieg larsson


Ce sont "Millénium 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" et "Millénium 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette" en 2006, et "Millénium 3 : La Reine dans le palais des courants d'air" en 2007. Les honneurs sont ainsi rendus à l'écrivain, après son décès survenu le 9 novembre 2004 à Stockholm, suite à une crise cardiaque. Toujours à titre posthume, on note que Millénium 1 obtient le Prix "Clé de verre" en 2005, récompensant le meilleur roman policier scandinave. On sait par ailleurs que la trilogie est traduite de nos jours dans 25 langues. Enfin, on évoque souvent des problèmes de contentieux relatifs à la gestion des patrimoines de l'auteur. En effet, ce dernier aurait envisagé de son vivant la composition d'une dizaine de volumes de Millénium, et il semblerait que la majeure partie du quatrième soit déjà conservée dans son ordinateur, ce qui constitue la principale base de confrontation entre, d'un côté la famille du défunt, à savoir son père et son frère, et de l'autre sa compagne avec qui il vivait en concubinage depuis 32 ans, réclamant ainsi ses droits moral et légitime. De plus, des bruits courent que l'écrivain aurait rédigé en 1977 un testament léguant ses biens à un groupuscule d'extrême gauche sis à Umea, au nord de la Suède. Toujours est-il que c'est la famille qui bénéficie des droits d'auteur jusqu'à présent. Mais au-delà de cette bataille judiciaire, le nom de Stieg Larsson demeure gravé à jamais dans la mémoire des lecteurs, grâce essentiellement à sa trilogie "Millénium", qui marque l'univers des oeuvres littéraires de cette décennie.

Le Jeudi 19 Mars 2009 à 10:44
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  littérature, livres, écrivains Littérature


fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Nanotechnologie : défintion des NST
  •  Common : rappeur aux influences soul et jazz
  •  Caniche : toy, nain, royal... un chien très apprécié...
  •  Carnaval de Venise : une date à ne pas manquer
  •  Soco : portefeuilles et maroquinerie

Articles suivants :
  •  Dsi de Nintendo : à découvrir à tout prix...
  •  Iata : association internationale du transport aérien...
  •  Busta Rhymes : biographie et discographie de l'auteur de A...
  •  Acheter un logement en union libre : comment faire ?
  •  Eco-construction : grâce aux éco-matériaux...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   ecriture roman Ecriture roman



Le nom de Stieg Larsson est indissociable du Millénium, la trilogie de romans policiers publiée à titre posthume entre 2005 et 2008, qui rend célèbre ce journaliste et écrivain suédois à travers le mo...