Stax Records : label soul, funk de légende


Partager




Historique de Stax Records
Vers le succès
Satellite vers Stax
Stax Records

Histoire de Stax Records



L'histoire de Stax Records débute grâce à Jim Stewart, son co-fondateur. Originaire de Memphis, ce fan d'Elvis Presley décide de monter sa propre maison de disques. Manquant de fonds, il sollicite l'aide de sa soeur Estelle Axton, qui accepte de se lancer dans l'aventure. La Satellite Records voit alors le jour en 1957 et se spécialise dans la recherche de jeunes talents de country.



Le secteur manque cependant de sang neuf et les fondateurs sont tentés d'élargir leur terrain de spéculation dans le milieu de la musique noire américaine. C'est dans cette optique que se retrouvent lancés The Veltones deux ans après la naissance du label, soit en 1959. Le succès est au rendez-vous et les producteurs maintiennent la maison de disques sur la voie de la production de rhythm and blues. Le second succès de Satellite Records est amené par l'enregistrement du titre « 'Cause I Love You » de Carla Thomas en duo avec Rufus Thomas, un an après The Veltones. Lancée, la maison de disques commence à être sollicitée par de nombreux talents prometteurs comme le groupe du fils d'Estelle Axton , The Mar-Keys.

Ventes Stax Records



Pour cette formation, les ventes enregistrées s'envoleront à près d'un million d'exemplaires. La Satellite Records devient par la suite la Stax records après avoir essuyé des poursuites judiciaires de la part d'une maison de disques du même nom, exerçant sur la Côte Ouest des États-Unis. Le succès du label n'en est pas terni grâce à une politique de fonctionnement unique à cette époque.


Basée à Memphis soit au sud des États-Unis, la Stax Records compte parmi les premiers labels à avoir autorisé les collaborations entre musiciens noirs et blancs. L'emplacement de ses locaux, à East McLemore Avenue, au coeur du ghetto de Memphis, contribue à lancer la légende de Stax Records. Cette place unique dans l'univers artistique offre à la maison de disques une popularité sans précédent de même que le registre dans lequel la maison s'inscrit. Ayant gardé une certaine prédilection pour la country music, Jim Stewart ne l'enrichit pas moins avec de fortes influences de musique noire.


Le Gospel et le Blues sont fortement mis en valeur de même que le style unique des grands classiques du jazz. La presse qualifie d'ailleurs la marque comme étant l'une des premières à avoir donné vie à la Deep Soul ou encore à la Southern Soul.

Satellite Records devient Stax



Parmi les illustres chanteurs et compositeurs qui ont contribué à cette réputation se trouvent entre autres Isaac Hayes, Steve Cropper ou encore David Porter. La liste s'allonge au fil des années avec des étoiles qui comptent actuellement parmi les incontournables de la musique noire américaine. Otis Redding ou Wilson Pickett sont des géants qui ont largement contribué à la réputation de Stax Records. L'arrivée en 1965 de Al Bell, engagé à titre de DJ au sein de l'équipe de production permet à la maison de disques d'agrandir son répertoire. Le style musical de la Stax s'enrichit alors avec une touche plus prononcée de Soul et de Blues. Cette plus grande panoplie d'arrangements musicaux entraîne la découverte de nouvelles stars comme Johnnie Taylor ou encore The Dixies Nightingales.
stax records


Les tensions inter-raciales ainsi que de nombreux bouleversements dans l'univers de la musique afro-américaine affaiblissent alors la Stax avec notamment la perte d'Otis Redding, victime d'un accident d'avion.

L'équipe de Stax



Loin de se laisser aller, l'équipe de la Stax Records, menée par son nouveau vice-président Al Bell change son image auprès du public en se montrant résolument engagée auprès de la communauté noire. De nouveaux financements permettent de plus à l'administration de faire preuve de son progrès en se lançant dans les disques à 33 tours. L'organisation en 1972 de la WattStax, festival de la chanson afro-américaine suffit à séduire définitivement le public. Un scandale financier atteint cependant la maison de disques quelques années plus tard. Soupçonnée d'avoir financé des groupes nationalistes noirs et d'avoir falsifié certaines déclarations fiscales, la Stax Records est obligée de mettre la clé sous la porte en 1975. Les années passent et les grands chanteurs ayant signé avec la maison de disques se retrouvent pris en charge en grande partie par la maison de disques Fantasy. Un miracle se produit cependant en 2007. La maison de disques Concord décide de faire renaître la Stax Records en s'associant avec Fantasy. Le légendaire Isaac Hayes compte parmi les poulains de cette nouvelle version de Stax Records, de même que la star Angie Stone.

Le Lundi 04 Octobre 2010 à 09:46
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  musique Musique


fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Megadrive : console star de Sega
  •  APC : vêtements et accessoires
  •  Freddie Mercury : chanteur du groupe Queen
  •  Billy Paul : légende de la soul
  •  Adil Rami : jeune star du foot français

Articles suivants :
  •  Gamecube : console incontournable de Nintendo
  •  Taio Cruz : chanteur de Break your heart
  •  Flo Rida : chanteur de ''Club can't handle me''
  •  Fête de l'huma : festival musical annuel
  •  Fila : Marque de sportswear




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   maisons de disques Maisons de disques



L’histoire de Stax Records débute grâce à Jim Stewart, son co-fondateur. Originaire de Memphis, ce fan d’Elvis Presley décide de monter sa propre maison de disques. Manquant de fonds, il sollicite l’a...