SSD : le Solid State Drive est-il un bon disque ?


Partager




Qui l'aurait cru, la mémoire flash est en passe de supplanter les disques durs dans les ordinateurs. Ce sera probablement chose faite vu l'évolution de la technologie de la carte SSD et surtout de l'intérêt grandissant que porte le constructeurs à l'endroit de cette petite carte. La tendance est toujours à la miniaturalisation. Ainsi, les disques magnétiques pourraient laisser place au disque à semi-conducteur. Les mémoires flash ne se contentent plus des petits appareils numériques tels les baladeurs MP3.



Les SSD ou Solid State Disk s'avère aujourd'hui un moyen de stockage tout à fait respectable que ce soit en termes de capacité ou de rapidité. Ils utilisent une mémoire flash NAND de type SLC (Single Layer Cell). Sa taille relativement plus importante que les traditionnelles cartes mémoires lui permet en effet de ne stocker qu'un seul bit dans une cellule. Cela donne l'avantage d'une rapidité plus avantageuse que ce soit pour l'écriture, l'effacement et la lecture de données. Surtout, le SLC a une durée de vie dix fois plus longues que les Multiple Layer Cell, si l'on se réfère au nombre d'écritures possibles avant défection du matériel. Pour prétendre concurrencer les disques durs magnétiques, il a fallu au SSD régler le problème de l'usure. Ce n'est pas un secret, les mémoires flash ont eu jusqu'ici une durée de vie relativement courte. Pour pallier l'usure principalement liée à l'oxydation et à la tension électrique, un système de contrôle interne permet de vérifier l'accès et l'écriture sur la mémoire. Les constructeurs ont trouvé une parade simple qui consiste à réserver une partie de la mémoire pour remplacer les parties défectueuses.


Avec au plus 5% de la mémoire réservés, cette technique ne garantie pas une immortalité au SSD mais à tout le moins, l'usure est ralentie sans que l'utilisateur ne s'en aperçoive puisque la capacité du disque n'est pas affectée durant cette autoréparation. Une autre technique plus évoluée consiste à gérer l'utilisation des blocs de mémoires. A chaque écriture, le système de contrôle essaie de trouver les parties qui ont été les moins utilisées. Par ailleurs, les SSD ne peuvent que tirer avantage de l'absence d'éléments mécaniques et mobiles présents sur les anciens disques durs.


Il n'y a donc pas de risque de casse ou de panne. Tout cela permet aux constructeurs de se montrer très optimistes sur la durée de vie des SSD. Les modèles nec plus ultra en la matière vous rendraient fiers services cinq ans durant, une durée garantie par certains grands constructeurs. Imaginez, jusqu'à 250 Go dans une carte de 2,5 pouces pesant 50g, qui ne sera pas du tout étrangère à l'univers PC puisqu'elle utilise une interface IDE ou reconnu comme un disque ultra DMA par les ordinateurs portables. Les vitesses d'écriture et de lecture sont loin d'être impressionnantes, respectivement de 30Mo/s et 50Mo/s, mais elles ont le mérite d'être régulières et constantes contrairement à celles d'un disque magnétique qui tourne. Aussi, un SSD peut fonctionner dans des situations peu confortables puisqu'il pourra mieux résister au choc. Pour les appareils à bord d'une voiture, il ne sentira pas les secousses et les vibrations sur le trajet. Un autre avantage du SSD sur les disques durs, c'est sa très faible consommation électrique de seulement 200 mA en fonctionnement soit la moitié de ce que demanderait un disque magnétique.
ssd


Bref, le SSD est deux fois plus léger, deux fois moins gourmand en électricité qu'un petit disque dur de même taille que lui. La vraie révolution concerne à la surprise générale la durée de vie que le constructeur Samsung affirme trois fois supérieur, pouvant atteindre le million d'heures ! Comme la tendance de la technologie et toujours vers un support plus petit, plus léger et plus puissant, les constructeurs comme Samsung ne se contentent pas de la dimension 2,5 pouces puisque le SSD existe aussi en 1,8 pouce. Cette nouvelle technologie ne fera pas pour autant vendre dans un marché où la concurrence est rude. Il faudra encore que les prix soient plus compétitifs. En attendant, le SSD peut dominer sur des niches comme le marché de l'ultraportables. Cette jeune technologie a été accueillie comme une vraie révolution en termes de performance et de fiabilité. Ses premiers utilisateurs ont pourtant rencontré une certaine déception. Le SSD a été sans doute un peu surestimé.

Le Mercredi 18 Mars 2009 à 10:09
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Informatique, ordinateur, PC, système d'exploitation, internet Informatique : trucs et astuces, tout savoir sur
votre ordinateur



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Arthur H : un chanteur à voir en concert
  •  A Tribe Called Quest : groupe de rap aux lyrics poignant
  •  Cristallographie : science passée aux rayons X
  •   Lamarthe : sac, petite maroquinerie.. une nouvelle collecti...
  •  Carnaval d'Evolène : toutes les informations sur cet évèneme...

Articles suivants :
  •  Mickaël Vendetta : connue sur Facebook, Youtube et pour so...
  •  BlackBerry : Storm, Bold, Pearl... Que choisir ?
  •  Dev Patel : de Skins à Slumdog Millionaire
  •  Soco : portefeuilles et maroquinerie
  •  Carnaval de Venise : une date à ne pas manquer




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   composants informatiques Composants informatiques
   peripheriques Périphériques



Qui l’aurait cru, la mémoire flash est en passe de supplanter les disques durs dans les ordinateurs. Ce sera probablement chose faite vu l’évolution de la technologie de la carte SSD et surtout de l’i...