Skins : l'art de la Skins Party en 3 saisons


Partager




Si les Américains ont toujours été classés maîtres en matière de production de séries pour adolescents, les Anglais viennent de prouver qu'ils savaient également y faire en réalisant la très célèbre série « Skins ». Cette dernière a reçu un accueil plus que phénoménal en Angleterre, dans toute l' Europe et même aux États-Unis. Portée pour la première fois à la télévision le 25 janvier 2007 à 22h sur la chaîne E4, la série Skins est aujourd'hui diffusée dans près d'une vingtaine de pays. Le même succès colossal se fait ressentir dans la majeure partie de ces pays.



Dès le premier épisode, Skins a su attirer plus de 1 million et demi de téléspectateurs. Quand en Août 2007, la série passe de la chaîne payante E4 à la chaîne gratuite Channel4, le taux d'audience explose alors, atteignant 1,7 millions de téléspectateurs dès la première semaine. La série débarque sur les écrans français en Décembre 2007 et sur les écrans américains le 17 août 2008, en l'occurrence sur la chaîne BBC America. Dans son palmarès s'inscrit entre autres une récompense de Royal Television Society Awards 2007 pour le meilleur décor, un premier prix BAFTA 2008 pour le meilleur générique de série, un autre au Festival de la Rose d'Or 2008 pour la catégorie des meilleures séries dramatiques et un BAFTA 2009 pour le meilleur programme de l'année 2008. Au final, on compte actuellement des dizaines de sites web de fans présentant la série et vantant ses mérites. La série compte aussi plusieurs sorties DVD et une diffusion VOD sur Internet. En plus des véritables épisodes des nombreuses saisons produites, Skins offre au public 9 mini-épisodes contenant des scènes inédites ainsi que des épisodes bonus retraçant des histoires qui se déroulent entre la première et la deuxième saison.


Le secret de Skins est d'avoir su attirer un public jeune de 15 à 35 ans, grâce à un scénario et une mise en scène teintés d'humour, de trash et de réalisme. Les ingrédients traditionnels comme les histoires d'amour, d'amitié, de fêtes et de déprimes, sans oublier les problèmes de sexe, de psychologie et de drogue sont présents dans la série, mais prennent une tournure tout à fait originale et proche de la télé-réalité, ce qui fait entre autres son si grand succès.


Pour information, le titre de la série signifie en Anglais argotique « papier à rouler », marquant ainsi l'aspect de fête et parfois illégal de la vie des jeunes adolescents. L'astuce miracle de cette série est d'avoir spécialement engagé une équipe de jeunes adolescents pour la rédaction du scénario. En effet, Bryan Elsey qui est le scénariste en chef de la série s'est attaché à l'idée de produire une série pour les jeunes et conçue par les jeunes. L'un des principaux attraits de la série réside également dans le cocktail de personnages qu'elle met en scène. La série retrace en effet la vie quotidienne de plusieurs jeunes lycéens résidant à Bristol dans le Sud-Ouest de l'Angleterre et fréquentant le fictif Roundview Sixth Form College. Ce mix de personnages compte un musulman qui se drogue et qui se lie d'amitié avec un danseur gay, un beau playboy manipulateur et volage qui sort avec une jolie fille très naïve, un puceau coincé qui est le type même du parfait looser, une anorexique déprimée et en mal d'amour, ou encore deux jumelles présentant des caractères totalement opposés, un fêtard invétéré et une clarinettiste désireuse de gagner le concours du musicien de l'année.
skins party saison


La série évolue et introduit de nouveaux personnages à chaque saison. Ainsi, la première génération de héros de la saison 1 laisse place à une nouvelle génération dans la saison suivante pour continuer ce cycle jusqu'aux derniers moments de la série. Dans la distribution des rôles, les acteurs qu'il faut retenir se nomment Nicholas Hoult, April Pearson, Mike Bailey, Hannah Murray et le désormais célèbre Dev Patel qui a joué dans le film à succès « Slumdog Millionnaire ». L'attitude rebelle, festif et opposé à toute forme d'autorité qu'adoptent les héros de la série fascine un grand nombre de jeunes, qui aimeraient bien se retrouver dans la peau de l'un des personnages. La particularité de la série Skins est de centrer chaque épisode sur un des personnages pour ensuite recouper leurs histoires. Le scénario est riche en émotions et en revirements brusques de situations, avec en prime des réactions quasi-surprenantes de la part des personnages face aux évènements qui se présentent. En somme, Skins représente la série idéale de la nouvelle génération car dépeint parfaitement bien et avec plus ou moins d'exagération le quotidien et la psychologie des adolescents.

Le Mardi 26 Mai 2009 à 11:01
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  acteurs serie televisee, petit ecran, serie américaine, star de television Série télévisées : entre amour, luxe, trahison,
beauté, gloire ... c'est tout une histoire



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Accueil téléphonique : formation à l'accueil téléphonique et...
  •  Volcans du monde : actifs ou explosifs, un phénomène qui fas...
  •  Les aides fiscales pour s'installer
  •  Franchise : définition et explication
  •  Anton Tchekhov : nouvelliste, dramaturge et médecin russe...

Articles suivants :
  •  Watchmen : les gardiens de la BD
  •  Bien choisir son écran d'ordinateur
  •  Cathédrale Notre Dame de Strasbourg
  •  Le système solaire : l'univers des planètes et des astres...
  •  Cathédrale de Chartres : connue pour ses vitraux historiqu...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   serie tele Série télé



Si les Américains ont toujours été classés maîtres en matière de production de séries pour adolescents, les Anglais viennent de prouver qu'ils savaient également y faire en réalisant la très célèbre s...