La sexologie : quand la médecine s'intéresse à nos problèmes intimes


Partager




De part sa définition étymologique, la sexologie dérive du mot latin « sexus » et du mot grec « logos » qui signifie discours sur le sexe. En effet, la sexologie est définie comme étant l'étude de la sexualité du genre humain, et des troubles s'y rapportant. En fait, il s'agit d'une science moderne qui s'est répandue à la fin du 20è siècle et se situant à la croisée des diverses spécialités médicales telles que la médecine, la psychologie, la biologie, l'épidémiologie, les neurosciences, et même la sociologie, la criminologie, les statistiques sans oublier l'histoire.



Connue comme étant l'analyse de la sexualité humaine, la sexologie s'intéresse tant aux enfants, aux handicapés qu'aux personnes âgées, mais aussi les altérations sexuelles telles que les perversions, l'obsession sexuelle, les dysfonctions sexuelles, et même les violences sexuelles. A cela s'ajoutent troubles particuliers tels que les nouvelles techniques de reproduction, le contrôle des naissances, les abus sexuels... En effet, toutes ces informations sus-citées se rapportent au développement sexuel, aux relations affectives, aux comportements sexuels, et même les mécanismes des rapports érotiques tout en intégrant les facteurs socio-culturels, psychologiques, physiologiques et bien entendu, ceux médicaux. En effet, l'histoire de la sexologie raconte que les toutes premières analyses concernant la sexualité de l'homme remontent au 19è siècle (en 1911 en vue de la détermination du sexe de l'enfant avant sa naissance) avec les précurseurs dont Sigmund Freud, Richard von Krafft-Ebing, Havelock Ellis, sans oublier Bronislaw Malinowski ; et les chercheurs datant de la Seconde Guerre Mondiale dont Masters & Johnson et Alfred Kinsey.


Il a fallu attendre entre 1960 et 1970 pour voir la sexologie se répandre et même récemment, elle s'est orientée vers la sexualité animale. Si la sexologie est fortement axée sur la sexualité humaine, il faut souligner le fait que la compréhension et l'explication de la sexualité sont les maîtres mots de l'éthique de cette spécialité médicale où le comportement s'accorde parfaitement avec la santé sexuelle. Généralement, la sexologie est pratiquée au prime abord par un médecin avant d'être du ressort d'un praticien du domaine médical.


sexologie
Pour exercer en sexologie, il faut suivre une formation dispensée à l'université (sauf dans le cas du Québec où, la sexologie est une spécialisation complémentaire aux études psychologiques et médicales). En ce qui concerne l'activité du sexologue, on retiendra par exemple les actions thérapeutiques, mais aussi, celles d'éducation sexuelle (maladies sexuellement transmissibles ...). Si la sexologie rencontre aujourd'hui diverses difficultés, on remarquera qu'en fait il s'agit précisément d'une question culturelle dans le sens où, d'une part, dans les cultures occidentales, il s'agit d'une question très souvent débattue débouchant parfois à des querelles, mais aussi, n'est pas tant reconnue comme étant une caractéristique capitale et sérieuse de l'existence humaine !



Le Jeudi 22 Mars 2007 à 16:59
Article écrit par Yelen ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sexualité, libido, kamasutra, organes sexuelles, homme, femme, ados Sexualité : entre santé et sensualité, tout savoir
sur la sexualité



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  La radiologie : le corps humain dans tous ses moindres détai...
  •  L'urologie soigne vos problèmes urinaires
  •  La pédiatrie : les médecins au service de la petite enfance
  •  La gériatrie : quand les médecins prennent soin de nos aînés
  •  La cardiologie : au coeur de la médecine

Articles suivants :
  •  La chirurgie : une médecine de haute précision
  •  L'origine de l'homéopathie
  •  L'homéopathie : une médecine douce à base de plantes, d’an...
  •  Mères porteuses : le commerce du ventre
  •  La place de l'homéopathie dans le domaine médical




 
 





Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 4 commentaires pour cet article :

 Caro a écrit [06/06/2007 - 10h56] 
Caro

Les "petits" troubles de la sexualité peuvent être étudiés par n'importe quel médecin ou "spécialiste en sexologie" mais je pense que les réels troubles, que l'on connaît plus sous le terme de "déviances sexuelles" doivent être pris en charges par des psychologues ou des psychiatres pour entamer une réelle thérapie.




 Ipfix a écrit [18/07/2007 - 16h45] 
Ipfix

Il y a encore 20 30 ans la sexologie était un sujet tabou, tout comme la façon dont se passaient les choses à l'intérieur du couple et depuis quelques années c'est limite devenu une mode d'aller voir un sexologue pour un rien !! Effectivement cela a aidé beaucoup de personnes mais combien sont allé voir un sexologue pour rien ?




 Mana a écrit [20/09/2007 - 11h16] 
Mana

Il vaudrait mieux pour les sexologues qu'ils sachent garder leur sérieux en toutes circonstances car il doit y avoir des cas "pathologiques" mémorables. Vous savez si un sexologue est tenu par le secret médical ? est-ce qu'il doit prévenir les autorités dans le cas où on le consulterai pour une perversion limite?




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 zouzou8 a écrit [17/03/2008 - 14h33] 
zouzou8

Peut-on avoir des pulsions sexuelles pour une femme et ne pas avoir d'érection ?





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   formation sante Formation santé
   sante Santé
   acupuncture Acupuncture
   allergie Allergie
   aromatherapie Aromathérapie



De part sa définition, la sexologie est une discipline dont l’objet est axé sur la sexualité et les troubles qui s’y rapportent ! Il s’agit notamment de l'étude des relations humaines, du comportement...