Les séismes au Japon : une menace permanente


Partager




Depuis toujours, l'homme essaye de dompter tout ce qu'il trouve sur terre. La Nature ne fait pas exception à la règle. Mais malgré toutes ses tentatives, l'être humain n'a jamais pu contrôler les caprices et les fluctuations de Mère Nature. Tout ce qu'il a réussi à faire jusqu' à présent, c'est de limiter les dégâts causés par les catastrophes naturelles en se servant de connaissances techniques et en étudiant ces phénomènes. Ici, nous allons nous intéresser à l'un d'eux en particulier : les séismes. Cette étude va nous mener directement vers l'un des pays les plus touchés par ce phénomène, qui est le Japon. Ce pays se trouve dans une situation géographique très propice aux catastrophes naturelles. Séismes, raz-de-marée ou tsunami, typhons... et la liste est loin d'être exhaustive. Depuis les années 90 jusqu'à aujourd'hui, le territoire nippon a connu plus d'une dizaine de séismes plus ou moins puissants. Mais celui qui a fait le plus grand nombre de victimes ayant été recensé jusqu'à maintenant, est celui de 1923 avec cent mille morts. Cette importante activité sismique est due au fait que le Japon se trouve au coeur d'une zone de subduction de 4 plaques tectoniques.


Qui dit activité sismique dit forcément activité volcanique. De ce côté également, on peut affirmer sans exagérer que le Japon est gâté avec ses centaines de volcans encore très actifs. Concernant les séismes, tous ne sont pas aussi graves. En réalité, deux types de séismes existent au Japon. Ils sont classés selon le niveau de profondeur de leur épicentre. Les plus destructeurs sont ceux dont l'épicentre est situé en surface.


Les chercheurs de l'Agence Météorologique Japonaise ont créé leur propre échelle de mesure, baptisée échelle JMA pour Japanese Meteorologic Agency, afin de mieux comprendre l'intensité des séismes. Contrairement à l'échelle de Richter, celle-ci est dite fermée et ne comporte que huit niveaux de graduation appelés « Shindo », allant de Zéro pour « Imperceptible » jusqu'à 7. Les « Shindo » sont encore classés en Fort ou Faible en fonction de la gravité des dommages causés. De plus, au lieu de mesurer l'énergie dégagée par le tremblement de terre, cette nouvelle échelle s'intéresse plutôt à leur intensité et comme on vient de le voir, aux dégâts. Avec tous ces risques qui menacent sa population, le gouvernement ne se ménage pas et déploie des efforts dans plusieurs domaines pour essayer de prévenir et de limiter les dégâts causés par ces catastrophes. L'amélioration des installations, l'aménagement du territoire, la sensibilisation et la préparation des habitants, les plans de reconstruction, les mesures spécifiques pour chaque type de risque sont autant d'exemples de mesures appliquées à l'heure actuelle. La science est mise à rude contribution dans cette lutte.
seismes japon


Tous les ministères du gouvernement sont concernés et mettent en place des plans de recherche coordonnés par une institution interministérielle chargée de la prévention des risques et des catastrophes naturelles. Ce plan comporte 9 axes de recherche qui s'étendent de la gestion des infrastructures de transport à la surveillance des produits considérés comme dangereux ou à risque. Des mesures de prévention sont également mises en place après les trois séismes les plus importants que le pays a connus jusqu'ici. En plus des plans de recherche, elles consistent à mettre en place des structures d'évacuation, un système d'informations en temps réel et enfin un renforcement des bâtiments dans les zones les plus touchées. Les dernières découvertes en matière de prévention sont la création et la mise en service d'un système d'alerte satellitaire appelé J-ALERT, ainsi que l'utilisation d'un nouveau type de béton dit intelligent pour la construction. Le système d'alerte, comme son nom l'indique, se base sur des satellites et permet de déclencher automatiquement les alertes dans les villes en cas de catastrophe naturelle. Ce système ne s'applique pas uniquement aux séismes mais également aux tsunamis et aux typhons. Le nouveau béton quant à lui, est équipé d'un système de traçabilité qui permettra aux autorités de vérifier le degré de résistance parasismique des bétons utilisés en construction. Tout cela grâce à un système de code barre qui, une fois lu, le leur indiquera et rendra également plus difficile les falsifications.

Le Samedi 08 Novembre 2008 à 09:00
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  catastrophes naturelles, tsunami, tremblement de terre, explosion, accident, tornade, ouragan, raz de marée, réchauffement climatique, deforestation, incendie, planète Les catastrophes naturelles et nucléaires qui ont
marqué le monde



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Le Qi-gong : quelle est cette pratique venant de Chine ?
  •  Le Chauffage électrique : comment ça fonctionne ?...
  •  La cyberdépendance : c'est quoi ?
  •  Rendre potable l'eau de pluie : comment faire?
  •  JO d'hiver de 2018 : la France a-t-elle des chances de les a...

Articles suivants :
  •  Méo : du café d'exception depuis 1928
  •  Carie et jeune enfant : prendre soin de ses dents dès le p...
  •  Google phone : le téléphone portable selon Google...
  •  Natasha St-Pier : biographie de cette chanteuse canadienne
  •  Les plus grandes araignées ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   voyage japon Voyage Japon
   catastrophes naturelles Catastrophes naturelles



Depuis toujours, l’homme essaye de dompter tout ce qu'il trouve sur terre. La Nature ne fait pas exception à la règle. Mais malgré toutes ses tentatives, l’être humain n’a jamais pu contrôler les capr...