La schizophrénie : une affection psychologique très grave


Partager




La schizophrénie peut commencer de deux manières différentes ; soit il s'agit d'une entrée brutale ; par exemple une bouffée délirante aigue ou un état dépressif très important. Soit il s'agit d'un début plus insidieux (1/3 des cas environ) qui se traduit par une diminution des activités avec une fatigue inexpliquée, ou des troubles du caractère, des idées délirantes,... Trois signes se manifestent dans la schizophrénie.



Attention, aucun de ces signes ne permet d'affirmer que tel ou tel individu souffre de schizophrénie ; un tel diagnostic nécessite de nombreux entretiens avec des psychiatres ou psychologues. Le premier de ces trois signes est la dissociation. Il s'agit d'un manque de cohérence, d'une ambivalence car il existe une contradiction permanente avec les aspects positifs et négatifs d'un phénomène. De plus la personne est détachée, et imperméable à son entourage. Il existe plusieurs types de dissociations : intellectuelles/cognitives, comme les troubles du langage (mutisme, logorrhée, maniérismes,...), affectives, comme des réactions émotionnelles incontrôlées (rires, pleurs) et comportementales, comme des attitudes paradoxales. Le deuxième signe est le délire. Ce délire est constant, mais pas toujours exposer, il existe une certaine réticence de la part de la personne à en parler. Les mécanismes de ce délire sont nombreux, il peut s'agir d'hallucinations auditives ou visuelles, d'impression de dédoublement, d'imagination délirante ou d'interprétation délirante.


Les thèmes abordés dans ces délires peuvent concernés différents domaines : la persécution, la mégalomanie, le domaine mystique ou des atteintes corporelles. Ce délire sera flou et désorganisé, sans lien logique. Enfin le dernier signe est le retrait autistique. Il s'agit d'un détachement par rapport à la réalité et aux relations sociales et familiales, qui s'en trouvent très détériorées. La personne se construit sa réalité car la réalité est trop angoissante. Il existe plusieurs formes cliniques de la schizophrénie.


La schizophrénie dite « simple », qui se caractérise par une installation insidieuse, un isolement important, des troubles du comportement, un délire assez limité et une dissociation qui apparait progressivement. La schizophrénie paranoïde, ici la dissociation sera très importante comme le délire, c'est la schizophrénie regroupant le plus de symptômes. La schizophrénie catatonique, qui est une forme très rare avec un pronostic très sévère, on peut observer un état catatonique (la personne est totalement figée) et un négativisme extrême. L'évolution de la maladie est assez aléatoire selon les personnes malades. Pour ¼ d'entre eux l'évolution sera favorable sans qu'il y ait de guérison. Pour un autre quart des malades il y aura une évolution vers un état déficitaire avec une dissociation encore plus importante. Enfin pour la moitié des autres l'évolution sera chaotique avec des phases aigues et des phases de rémissions, ce qui aura pour conséquence une adaptation à la vie sociale extrêmement limitée.
schizophrenie


La prise en charge sera accompagnée d'un traitement médicamenteux à base de neuroleptiques (celui ci est fondamental et son non suivi est à l'origine de 80% des rechutes), afin de diminuer l'angoisse, le délire et le repli autistique et d'un suivi psychologique où le but sera de combattre cette grande vulnérabilité au stress. L'entourage pourra également suivre une thérapie familiale pour essayer de faire face à cette maladie très contraignante pour lui.

Le Jeudi 27 Septembre 2007 à 12:36
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  troubles psychotiques, troubles personnalité, troubles mémoire, troubles anxiete,anxiete, troubles psychosomatique, Les troubles psychotiques : comment vivre avec
ces maladies psychologiques au quotidien ?



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Disponis : demande de réserve d'argent en ligne
  •  Jean-Christophe Grangé : écrivain, journaliste et scénariste...
  •  Bijoux en perle : un loisir créatif en vogue !
  •  Danse africaine : symbole de la musique et des arts du conti...
  •  Lufthansa : compagnie aérienne allemande et une des plus imp...

Articles suivants :
  •  SomeWhere : prêt à porter homme et femme
  •  Expedia : agences de voyage où séjour moins cher rime avec...
  •  Mykonos : île des Cyclades et joyau de la Grèce...
  •  Intersport : leader mondial de la distribution d'articles ...
  •  Numericable : principal fournisseur d'accès à Internet et ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Ley a écrit [27/09/2007 - 17h49] 
Ley

La schizophrénie est quand même une maladie impressionnante. Et le pire dans tout ça c'est que le patient ne se rend compte de rien. Il vit vraiment dans une bulle. C'est comme la maladie d'Alzheimer. On oublie les choses mais le pire c'est qu'on oublie qu'on oublie ! Bref, c'est le délirant... :-o




Rien ne sert de courir, il faut partir à point...



Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   maladie Maladie
   sante mentale Santé mentale
   schizophrenie Schizophrénie



La schizophrénie est un trouble psychologique très grave. Elle se caractérise par une altération importante dans le fonctionnement de l’individu au niveau de la pensée, du langage, de la perception, d...