Affaire du supporter de l'OM Santos Mirasierra


Partager




Le football se trouve régulièrement au centre de toutes les attentions et Santos Mirasierra l'a prouvé encore une fois dernièrement en défrayant la chronique. Quand il est question de football, l'ambiance ne se trouve pas seulement sur le terrain ou sur le banc de touche. Les gradins sont également le théâtre de fortes émotions d'un côté comme de l'autre des supporters des deux équipes en lice. Le fair-play est un état d'esprit essentiel dans le football.



Pourtant, il arrive que les esprits s'échauffent et que l'ambiance dans le stade tourne rapidement à l'affrontement, créant ainsi des heurts entre les supporters des deux camps. Pendant certaines rencontres, l'intervention des forces de l'ordre peut s'avérer nécessaire. Ces échauffourées peuvent être plus ou moins impressionnantes avec malheureusement des conséquences plus ou moins graves comme la destruction des infrastructures, les blessures corporelles et même mort d'homme. Les tensions sont d'autant plus fortes lorsque les enjeux du match sont importants. Le soir du 1er octobre, l'OM se déplaçait à Madrid pour le match aller dans le cadre de la deuxième journée de C1 comptant pour la Champion's League. Les supporters marseillais sont venus en masse dans la capitale espagnole pour encourager leur équipe. En bon supporter de l'OM, Santos Mirasierra fit aussi le déplacement. Ce soir-là, l'ambiance est tendue et des heurts se produisent alors. L'ambiance dégénère après que les policiers aient enlevé une banderole de l'OM. Santos Mirasierra fait les frais de ces débordements.


Les affrontements dans les stades sont devenus depuis quelques années des réalités consternantes qui relèvent presque de la banalité. Cependant, l'affaire Mirasierra a pris des ampleurs jusque là inconnues, et a ainsi alimenté la Une des journaux sportifs. A la suite des débordements, Santos Mirasierra est mis sous mandat de dépôt avec comme motif, des violences envers les forces de l'ordre espagnoles. Jusque là, rien de vraiment extraordinaire. L'affaire Mirasierra commence à faire jurisprudence lorsque le parquet espagnol réclame 8 ans de prison ferme pour le prévenu.


Jamais une peine aussi lourde n'a été requise dans les annales de la justice pour les affaires de ce genre. Comme chef d'inculpation, le trouble à l'ordre public vient s'ajouter aux violences sur des représentants des forces de l'ordre avec circonstances aggravantes de coups et blessures. Les juges ont autorité car Santos Mirasierra a une double nationalité franco-espagnole. Il est donc jugé comme un espagnol. Face aux sanctions demandées par le parquet qui sont jugées absolument démesurées par le camp marseillais, des manifestations de soutien sont organisées par l'association "Liberté pour Santos!", nouvellement créée et menée par les camarades du groupe des Ultras dont Santos Mirasierra faisait partie. Dépassant le cadre sportif, l'association entend faire pression sur les autorités espagnoles et sensibiliser l'opinion publique française afin de demander aux autorités françaises de mettre en place une médiation qui permettrait d'obtenir la libération de Santos Mirasierra. Une semaine après le match OM-Atletico Madrid, Santos comparaît devant les tribunaux.
santos mirasierra


D'un côté, l'accusation rend Santos Mirasierra responsable de la blessure à la tête du policier espagnol qui a reçu une chaise démontée des gradins, de faire partie des supporters violents de cette tragique soirée du 1er octobre, voire d'être l'un des meneurs. De l'autre côté, les avocats de Santos Mirasierra désignent le prévenu comme celui qui a tenté de calmer les choses étant donné qu'il est totalement bilingue. De part et d'autre, des vidéos sont diffusées, lesquelles sont d'ailleurs disponibles sur Internet, pour étoffer les argumentaires. La défense accuse le parquet de ne considérer que des images hors contexte car d'autres vidéos montrent un Mirasierra conciliant, tentant de calmer les esprits. De plus, les vidéos de l'accusation sont jugées discutables. Néanmoins, le verdict tombe : 3 ans et demi de prison fermes pour violences et blessures sur policier (4 ans sont requis par le parquet), l'accusation de trouble à l'ordre public (également de 4 ans) ayant été déboutée. Les réactions fusent : la peine, bien que réduite par rapport aux 8 années initialement demandées, reste exemplaire. Une peine inférieure à 2 ans aurait permis à Santos Mirasierra de rentrer en France et de ne pas effectuer sa peine en Espagne car il n'a encore aucun antécédent judiciaire. Même Pape Diouf, président du club marseillais, considère ce jugement comme une réelle injustice. Monsieur Mirasierra estime être un bouc émissaire en plus d'être injustement accusé pour des motifs dont les preuves ne l'accablent pas explicitement. Lançant un appel au calme à l'endroit de ses sympathisants, il demeure inconditionnellement un fan de l'OM et revendique d'être un supporter aux actions pacifistes et entend bien jouer les prolongations. Après un appel et plus de deux mois de détention en Espagne, Santos sera remis en liberté sous en échange d'une caution de 6000€ qui sera rapidement versée à la justice espagnole. Cette libération est accueillie comme une victoire par ses proches, mais aussi par un nombre impressionnant de supporters de toute l'Europe qui s'étaient mobilisé contre cette injustice. Aujourd'hui, Santos Mirasierra "le kapo" a retrouvé sa place dans le virage sud du stade Vélodrome pour le plus grand plaisir des supporters marseillais.

Le Mercredi 07 Janvier 2009 à 15:26
Article écrit par Toli ()




fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Comment devenir commissaire de police ?
  •  Route de la soie : un voyage qui vous emmène de la Chine jus...
  •  le Prix Sakharov : un prix décerné par le parlement européen...
  •  Unité cynophile de police : c'est quoi ?
  •  Peintures d'intérieur mates : conseils et trucs

Articles suivants :
  •  Brian Ferry : un des membres fondateurs du groupe Roxy Mus...
  •  Killzone 2 : une exclusivité PS3 développée par Guerilla G...
  •  Auberges de jeunesse : un moyen sympa et pas cher pour pas...
  •  Valise de naissance : ne rien oublier pour l'arrivée de bé...
  •  Assia : portrait d'une chanteuse de R&B franco-algérienne...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   problemes et debats Problèmes et débats



Le football se trouve régulièrement au centre de toutes les attentions et Santos Mirasierra l'a prouvé encore une fois dernièrement en défrayant la chronique. Quand il est question de football, l'ambi...