Saint Patrick : fête qui nous vient d'Irlande


Partager




La Saint Patrick a toujours été une date que l'on fêtait dans la grande joie pour les chrétiens catholiques. On la célébrait avant Pâques, pendant le carême mais on avait le droit d'interrompre le jeûne durant cette journée pour pouvoir participer à la fête. Si la Saint Patrick tombait un dimanche, la fête n'aurait lieu que le lundi. Le 3 décembre 1962, un décret de la congrégation Pontificale avait accordé le patronage de Saint Patrick à l'Irlande et aux ingénieurs. Le Pape Jean-Paul II l'avait validé par la lettre Apostolique le 15 octobre 1962. A l'origine, le patronage de Saint Patrick était lié à l'histoire de Maewyn Succat qui était devenu Saint Patrick, né en Bretagne insulaire vers 385. Il fut enlevé par des pirates irlandais à 16 ans et fut vendu comme esclave. Il servait en tant que tel dans un clan irlandais, seulement, il avait pu s'échapper et retourner chez les siens. Il n'était pas resté longtemps avec sa famille puisqu'il repartait pour revenir en Irlande, il voulait y accomplir une mission d'évangélisation.


Son souhait était de convertir la population dans sa religion, pour cela il allait partout en Irlande, il construisait des écoles, il bâtissait des églises, il érigeait des monastères. Sa plus grande satisfaction fut d'avoir pu convertir au christianisme le Roi. Partout où il allait, il donnait des formations à beaucoup de personnes pour que celles-ci puissent devenir des apôtres. L'Irlande devint chrétienne sans qu'il y ait un seul croyant sacrifié. Saint Patrick mourut le 17 mars 461 et cette date fut choisie pour célébrer sa fête.


En Irlande, la journée du 17 mars est chômée et les Irlandais considéraient la Saint Patrick comme leur fête nationale. Pour tous les Irlandais éparpillés dans le monde, la Saint Patrick est une journée particulière avec une grande fête au rendez-vous: on organise des parades, on cuisine des plats typiquement irlandais, mais surtout on boit beaucoup. Le repas de fête se compose d'une purée de pommes de terre, accompagnée d'une côtelette de porc, une sauce préparée avec des oignons nappe la viande. Un bol de soupe et le fameux fromage irlandais complètent le tout et l'on prend des boissons alcoolisées: de la bière ou du whisky. C'était à Boston, dans le Massachussets que la toute première Saint Patrick fut célébrée en 1737 et pendant la célébration, les gens s'habillaient en vert, couleur qui rappelle celle du trèfle. Plus tard, cette plante est devenue une figure symbolique de l'Irlande et depuis le XVIII ème siècle, le trèfle deviendra l'emblème du pays. Lors d'un de ses sermons, Saint Patrick expliquait à ses fidèles ce qu'était la Trinité, il leur montra un trèfle en leur disant que les trois feuilles de la plante désignaient le Père, le Fils et l'Esprit.
saint patrick


Ils étaient réunis en une seule création qui était Dieu, comme ce trèfle qui portait ses trois feuilles sur une même tige, il symbolisait cette fusion entre les trois entités. A partir du XX ème siècle, la population décida d'adopter la couleur verte de la plante. Les gens avaient pris l'habitude de fixer à leur boutonnière un trèfle le jour de la Saint Patrick parce que la croyance suggérait que cela porterait chance. D'autres objets sont associés à la commémoration de cette journée de la Saint Patrick.: Le Leprecaun. Il représente un petit bonhomme d'une trentaine de centimètres et la légende affirme que celui qui le capturera deviendra très riche. Il pourra contraindre l'elfe à lui révéler son trésor, seulement la vigilance est de rigueur car le bonhomme est très rusé. On appelle également cette créature le « cordonnier » parce qu'il est toujours occupé à remettre en état un de ses souliers. La pierre Blarney constitue également une autre légende, c'est une pierre encastrée dans le mur de la tour du château appartenant à Blarney et quiconque embrassera la pierre, aura la parole facile. Elle représentait un don qu'une vieille femme avait fait au roi parce que celui-ci lui avait porté secours quand elle avait failli se noyer. Pour le remercier, elle lui a remis la pierre magique, et le roi qui bégayait retrouva la diction normale après avoir embrassé la pierre. A New York, la parade se passe dans la 5ème Avenue devant les tours du sanctuaire, construit au XIX ème siècle et dédié au personnage.

Le Vendredi 05 Juin 2009 à 11:06
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Art et Culture, peintre, art contemporain, galerie d'art, histoire de l'art, art floral, art deco, art africain, art abstrait, art baroque, spectacle, cinema, tourisme, voyage, art gothique, art et decoration, metiers d'art, musee d'art, photo d'art, art Art et Culture : symbole, richesse et identité de
tout un peuple



fleche Voir les autres articles commençant par S
 
Articles précédents :
  •  Lush lush.com : cosmétiques
  •  Abraham Lincoln : biographie de cet ancien président américa...
  •  Falaises d'Etretat : site immortalisé par Monet
  •  Ile d'Oléron : camping et tourisme en Poitou-Charentes...
  •  Natasha Richardson : filmographie et biographie

Articles suivants :
  •  Mononucléose infectieuse : symptômes, contagion, incubatio...
  •  Vesunna : musée gallo-romain de Périgueux
  •  Jade Goody : ancienne star de Celebrity Big Brother emport...
  •  Ludwig Van Beethoven : biographie d'un maître de la sympho...
  •  La gale : symptômes et traitements




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   fetes Fêtes
   fetes divers Fêtes Divers



La Saint Patrick a toujours été une date que l'on fêtait dans la grande joie pour les chrétiens catholiques. On la célébrait avant Pâques, pendant le carême mais on avait le droit d'interrompre le jeû...