Robert Louis-Dreyfus : biographie de l'actionnaire principal de l'OM


Partager




Robert Louis-Dreyfus est un Français mais naturalisé Suisse depuis 1995 et il est marié à une Russe. Il est né en 1946, d'une mère catholique dont la tendance politique est de gauche et d'un père juif, plutôt conservateur. Il évoluera au sein d'une famille dont la fortune est considérable. Il n'aura pas son bac mais il entrera à l'Ecole des Cadres et pendant la durée de ses études, il mènera une vie plutôt marquée par les jeux, en particulier le poker. Il y jouera donc assez régulièrement et aura la chance d'amasser beaucoup d'argent.



Toutefois, son père et son oncle n'apprécieront pas cette manière de faire fortune. Ils l'éloigneront ainsi des tables de jeux en l'envoyant aux Etats-Unis pour faire la collecte du blé des paysans car les céréales sont à l'origine de la richesse de la famille. Cependant, Robert entrera à Harvard Business School et en ressortira avec un MBA. Il quittera l'entreprise familiale et repartira aux Etats-Unis où il travaillera pour le compte d'une société américaine IMS, une entreprise d'études pharmaceutiques dans laquelle il restera de 1982 à 1988. Une bonne entente s'établira entre le patron et lui de sorte qu'à la mort de celui-ci, il prendra sa place. Avec deux des cadres de la société, il la redressera pour la revendre et cette vente lui permettra de gagner quelques trois cents millions de francs. A la quarantaine bien sonnée, il voudra prendre sa retraite et partira pour la Chine. Mais il sera contacté par les frères Saatchi en 1989 pour remettre à flot leur société. Le virus des affaires le reprendra et il viendra à Londres pour les aider, y restera jusqu'en 1993 en s'occupant de l'agence de publicité Saatchi et Saatchi.


Puis, un ancien cadre de la société Louis-Dreyfus entrera en contact avec lui au nom de sa société et de la banque Crédit Lyonnais pour récupérer l'entreprise Adidas en l'achetant. Personne ne s'y intéressera et quand il aura décidé de racheter la firme, la banque lui accordera un prêt avec un taux d'intérêt très faible. L'ancien propriétaire Bernard Tapie la lui cédera à 2 milliards de francs, le même prix auquel il l'avait achetée.


Robert Louis-Dreyfus sera très exigeant cette fois-ci car plus aucune chaussure ne sortira de l'usine sans qu'elle ne soit passée sous un contrôle très strict. Il arrivera donc à la redresser et entre 1995 et 1996, le chiffre d'affaires bondira de 11,9 milliards à 15 milliards de francs. Peu de temps après, en 1998, il mettra sur pied la LDCOM qui sera une véritable concurrente pour France Télécom. A partir de là, il pratiquera une nouvelle politique commerciale : racheter les entreprises en mal de fonctionnement. Ensuite, il les revendra lorsqu'il les aura relancées et redressées comme ce sera le cas de Neuf Télécom cédé par Télécom Italia en 2002. Il l'aura d'abord combiné avec Cegétel, pour donner le Neuf Cegetel. La société connaîtra un grand succès car le nombre de ses abonnés sera parmi les plus élevés, ensuite il la vendra à SFR. Après cette vente, RLD aura terminé avec le monde de la téléphonie. Il agira ainsi auprès de plusieurs sociétés qui lui rapporteront beaucoup. Il a également une société de grande envergure implantée en Floride qui s'occupe de la plantation d'oranges.
robert louis dreyfus


Robert Louis-Dreyfus est un féru de sports surtout du football et il consacrera tout le temps qu'il faudra pour suivre les matchs de foot à chaque mondial. Lorsqu'on le contactera pour s'investir dans l'Olympique de Marseille, il décidera de prendre le club en main. A son arrivée, la situation du l'OM n'était pas brillante aussi bien sur le plan financier que sur les résultats des matchs. En tant qu'actionnaire principal, il cherchera quelqu'un qui soit capable de redorer le blason de l'équipe. Des rumeurs avaient déjà circulé qu'il vendrait le club mais après quelques années, il tombera sur Diouf qui deviendra Président de l'OM. Tout comme le propriétaire, Pape Diouf redressera également le club, le mettra à sa véritable place dans le monde du foot et il rétablira en même temps le budget de l'OM. Mais par suite de quelques différends, Robert Louis-Dreyfus se verra dans l'obligation de se séparer de son Président en 2009. RLD se trouve aussi dans le club de football de Liège en tant qu'actionnaire et en même temps administrateur : Le Standard de Liège. En définitive, c'est un homme qui a un sens particulier des affaires doublé d'un très bon gestionnaire. C'est également un homme que la vie a bien gâté depuis sa naissance et tout au long de ses différentes activités.

Le Samedi 18 Juillet 2009 à 08:15
Article écrit par filou ()




fleche Voir les autres articles commençant par R
 
Articles précédents :
  •  Stéphane Guillon : biographe comédien français...
  •  Business angels : aide à la création d'entreprise...
  •  Viadeo : plus qu'un réseau professionnel
  •  Search marketing : définition d'un outil en expansion
  •  Crédit bail mobilier : définition

Articles suivants :
  •  Alexis de Tocqueville : biographie du viconte de Tocquevil...
  •  L'autoroute française A7 : relie Lyon à Marseille...
  •  Pape Diouf : biographie de l'ancien président de l'OM...
  •  La polémique du burqa : voile qui fait débat
  •  John Locke : biographie d'un écrivain philosophe




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Robert Louis-Dreyfus est un Français mais naturalisé Suisse depuis 1995 et il est marié à une Russe. Il est né en 1946, d'une mère catholique dont la tendance politique est de gauche et d'un père juif...