Rhume des foins : symptômes et traitement


Partager




Le rhume des foins est une allergie au pollen des herbacées, graminées ou arbres. Dès que le printemps arrive, la personne atteinte de rhume des foins a les yeux qui pleurent et le nez qui coule tout le temps. Cette allergie est aussi appelée rhinite allergique saisonnière, dans la mesure où elle ne survient qu'en période printanière et estivale, au moment où le taux de pollens dans l'air est très élevé. De par son expression clinique comprenant une rhinite et une conjonctivite, cette maladie est aussi appelée rhinoconjonctivite allergique aux pollens. Similaire à pratiquement tous les cas d'allergie, le rhume des foins se manifeste au contact de l'allergène, qui est représenté ici par le pollen. Le corps émet alors une réaction immunitaire et libère des anticorps. Les causes de ce type d'allergie sont plus ou moins indéterminées. L'on parle cependant de la possibilité du fait que le rhume des foins soit d'origine génétique. Des manifestations antérieures d'allergie, d'asthme ou d'eczéma au sein de la famille augmentent le risque de présenter un rhume des foins.


Ce dernier se caractérise par trois symptômes principaux, à savoir la congestion nasale et salves d'éternuements, l'écoulement nasal ainsi que la démangeaison et la rougeur des yeux. Ce malaise bouche fortement le nez et donne des démangeaisons à ce même niveau. Les écoulements qui en sortent sont clairs, fluides et liquides. En prime, la gorge s'irrite facilement et devient douloureuse. A côté, les éternuements augmentent en fréquence et sont généralement en salve. La conjonctivite se manifeste par des yeux rouges et irrités qui sont constamment gonflés et sujets à un larmoiement.


Si le rhume est saisonnier, autrement dit, dû au pollen, les symptômes se présentent l'un après l'autre. S'il est pérenne, les symptômes apparaissent ensemble. Un rhume des foins est dit pérenne quand il concerne plutôt l'allergie à la présence d'animaux à poils dans la maison. D'autres symptômes peuvent cependant apparaître selon le malade. Il s'agit par exemple des démangeaisons de la peau, d'une respiration sifflante, d'une gorge sèche, d'un mal de tête atroce et de la fatigue. Plus le taux de pollen dans l'air augmente, plus ces symptômes s'aggravent. A la longue, la complication de ces symptômes peut provoquer une sinusite ou de l'asthme. A noter que le taux de gravité des symptômes du rhume des foins est fonction de la concentration pollinique dans l'air. En période de pluie, les symptômes subiront une nette diminution, alors qu'en période de floraison, de jours de vent et de grand soleil, la concentration est maximale. Pour traiter le rhume des foins, l'on peut avoir recours à différentes méthodes. Les antihistaminiques soulagent les symptômes grâce au blocage de la production d'histamine libérée pendant la réaction allergique. Associés à ce genre de médicament, les décongestionnants amoindrissent la congestion nasale.
rhume foins


Cela dit, il est important de ne pas oublier que ce médicament ne s'utilise pas pendant trois à quatre jours de suite, sous peine de rebondissement de la rhinite. Des anti-inflammatoires comme les corticostéroïdes nasaux peuvent remplacer les antihistaminiques pour bloquer la réaction allergique. La désensibilisation peut aussi constituer une solution à ce type d'allergie, en habituant l'organisme à la présence des allergènes, injectés à doses croissantes. Ainsi, les symptômes diminueront manifestement lors des prochaines années. Par ailleurs, il vaut mieux utiliser uniquement des remèdes naturelles, dans la limite du possible. Certaines plantes médicinales aident à guérir le rhume des foins, pour ne citer que la pétasite, la feuille d'ortie et la camomille allemande. La pétasite est à utiliser à la place des antihistaminiques classiques quand ceux-ci provoquent des troubles du sommeil conséquents. Elle peut se présenter sous forme de comprimé. La feuille d'ortie en tisane permet d'éviter le nez bouché, les démangeaisons et les éternuements. La camomille allemande en tisane atténue les inflammations nasales selon certains experts en la matière. Pour éviter le rhume des foins, il convient de prendre quelques précautions telles que de toujours fermer les fenêtres et les portes de la maison, spécialement la chambre à coucher. L'on peut également tenter d'éviter de sortir de 7h à 9h et de 15h à 19h. Ces tranches horaires enregistrent une forte concentration en pollen dans l'air. Logiquement, il faut aussi éviter les parcs et jardins, les forêts et les champs en tout genre. Les pollens y ont également une haute concentration. Pour finir, il est à noter qu'à partir de 60 ans, la sensibilité au pollen diminue fortement, si elle a atteint son apogée à l'adolescence.

Le Jeudi 17 Juin 2010 à 12:02
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  asthme, pneumonie, rhinopharingite Maladies respiratoires


fleche Voir les autres articles commençant par R
 
Articles précédents :
  •  Vin de paille : un vin exquis
  •  Cheap Monday : marque suédoise
  •  Iles de lerins : situées en mer Méditerranée...
  •  Parterre exotique : que choisir ?
  •  Comment faire partir des lérots d'une maison

Articles suivants :
  •  Infection urinaire : symptômes et traitement
  •  Angine de poitrine : symptômes et traitement
  •  Tournesol : culture et plantation
  •  Maison container : solution écologique et économique...
  •  Framboisier : plantation et entretien




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   allergie Allergie
   allergologie Allergologie



Le rhume des foins est une allergie au pollen des herbacées, graminées ou arbres. Dès que le printemps arrive, la personne atteinte de rhume des foins a les yeux qui pleurent et le nez qui coule tout ...