Reprendre les études : comment faire pour poursuivre son cursus ?


Partager




Il n'est jamais facile de reprendre ses études même après une seule année blanche. Cela relève d'un défi colossal d'autant plus que toutes nos concentrations ne sont plus au grand complet. Aussi bizarre que cela puisse paraître, le cerveau est comme un muscle qui a eu l'habitude de faire des exercices et qui a subitement arrêté de faire des activités. En fait, les choses acquises ne s'envolent pas comme par magie mais restent toujours dans notre cerveau, c'est le temps de recherche de ces données qui devient plus lent que d'habitude lorsque nous arrêtons de secouer nos méninges.



Normalement, il n'y a jamais de perte mais il faudra alors entraîner le cerveau à avoir accès plus rapidement aux informations dont nous voulons nous souvenir. Le cerveau humain se comporte en quelque sorte comme un ordinateur. Plus les données requises sont récentes, plus vous vous en souviendrez facilement. Plus les données sont nombreuses, moins vous vous souviendrez de tous ses composants en un laps de temps raisonnable. C'est ainsi que la paresse de reprendre les études peut s'avérer être un obstacle de taille pour tous ceux qui ont fait une pause pour leurs scolarités. Au risque d'attraper de ce fait une paresse intellectuelle, voici donc quelques astuces pour ne pas perdre le nord dans vos initiatives. Quand vous décidez de reprendre le stylo et les crayons, il faut en faire un projet puisqu'il y a, contre toute surprise, des étapes barbantes auxquelles vous ne vous attendiez pas. Tout d'abord, si vous ne vous êtes pas encore inscrit, faites-le puisque c'est parfois à cette toute première étape que l'on échoue. On se dit souvent que c'est facile de reprendre le chemin des écoles mais on tarde souvent à s'inscrire dans un établissement scolaire ou universitaire qu'on n'est plus reçu nulle part.


Au début, c'est véritablement une bataille psychologique intérieure qu'il faudra mener. Après l'inscription, vous pourrez acheter toutes vos fournitures quelques semaines avant la reprise pour avoir un esprit bien prêt pour cette reprise. Mais attention à ne pas avoir une illusion d'assurance que l'on est déjà dans le bain des cours ! Dans la plupart du temps, on choisit de reprendre la dernière classe où on s'est arrêté.


Dans ce cas précis, n'hésitez surtout pas à faire quelques révisions ou un bref aperçu de ce qu'il va être abordé tout au long de l'année plusieurs jours avant la rentrée, cela vous mettra vraiment dans le bain. Bien entendu, vous ne choisirez pas cette option si vous n'avez pas redoublé une année dans une faculté. Mais la difficulté dans tout ceci est de gérer l'emploi du temps qui devient de moins en moins souple, au fur et à mesure que le temps s'écoule... Bien souvent, on a choisi d'arrêter nos études parce qu'on a trouvé un emploi. Mais alors que nous avons prévu une carrière brillante et rapide, notre diplôme s'est trouvé vite désuet pour nos projets professionnels. C'est à cette occasion que l'on préfère reprendre les cahiers et s'asseoir sur les bancs des écoles. Il faudra dans ce cas arranger, voire révolutionner notre emploi du temps mais cela en vaut le coup. Reprendre les études peut nous imposer des contraintes, soit donc on laisse tomber complètement le monde professionnel, soit on doit marier travail et études.
reprendre les etude


L'essentiel ici est de ne sacrifier aucune de ces activités puisque d'une part, le travail peut être votre seule source de revenus tandis que d'une autre, vous avez impérativement besoin de nouvelles connaissances ou de les approfondir. Ainsi donc, si vous en avez la possibilité, optez pour les cours du soir qui peuvent être la solution valable qui répondra à vos besoins. Effectivement, votre travail ne sera pas lésé puisque les cours auront lieu uniquement le soir, mais le seul problème est que vous risquez à ce moment de ne rentrer que vers 22 heures chaque nuit ! Les cours du soir sont généralement disponibles pour les niveaux secondaires (avant le baccalauréat) mais il est plus rare de trouver des cours du soir pour les niveaux supérieurs. Cependant, pour les établissements professionnalisants (privés surtout), leurs horaires sont agencés de telle manière qu'il est possible d'assister aux cours à partir de 19 heures mais malheureusement les cours du soir sont quasi inexistants dans les établissements universitaires académiques.

Le Dimanche 11 Janvier 2009 à 12:30
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  formation professionnelle continue,formation adulte, institut formation, formation comptabilité, formation marketing, formation communication, formation en entreprise, formation internet, formation diplomante, conge individuel de formation, formation pro, Formation professionnelle : où, quand, comment et
pourquoi se former pour un métier ?



fleche Voir les autres articles commençant par R
 
Articles précédents :
  •  Dysphasie et dyslexie : c'est quoi ?
  •  CAF - Allocations familiales : démarches, critères et inform...
  •   Chape liquide : comment cela fonctionne ?
  •  L'arthroscopie c'est quoi ?
  •  Les huîtres du littoral français : un met à savourer sans re...

Articles suivants :
  •  Les Folies Bergère : cabaret music-hall mythique de Paris
  •  Little Big Planet : l'invasion des Sackboys sur PS3
  •  Arbre à chat : qu'est-ce que c'est ?
  •  Narcolepsie : qu'est-ce que c'est ?
  •  Miossec : portrait d'un chanteur de la scène rock et varié...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   enseignement superieur Enseignement supérieur



Il n’est jamais facile de reprendre ses études même après une seule année blanche. Cela relève d’un défi colossal d’autant plus que toutes nos concentrations ne sont plus au grand complet. Aussi bizar...