Les remèdes de bonne femme d’après le Larousse Familial édition 1951


Partager




Selon le Larousse Familial des années cinquante, il fallait un nombre inimaginable de flacons et d'instruments divers pour remplir la pharmacie familiale, plus quelques médicaments et le savoir des ancêtres pour aller ramasser les plantes aux vertus diverses au bon endroit. Au niveau des instruments très utilisés figuraient en bonne place les douze verres à ventouse plus un porte coton, une lampe à alcool et un demi-litre d'alcool à brûler.



Il fallait également prévoir le matériel pour effectuer soi-même un lavage d'estomac, par exemple, lorsque le petit dernier avait avalé de la mort aux rats. On ne s'étonne plus alors que les rédacteurs jugeaient les armoires à pharmacie vendues dans le commerce à l'époque beaucoup trop petites...Cependant, pour tous les gens qui vivaient à la campagne et dont le médecin était éloigné, ces conseils étaient précieux. Si certains médicaments tels le bicarbonate de soude, anti gastralgique déjà bien connu est toujours en vente, nombre de plantes, par contre deviennent beaucoup plus difficiles à trouver. Pourtant, leurs effets étaient souvent connus depuis l'antiquité mais on en a fait des préparations pharmaceutiques qui sont venues remplacer la plante elle-même. Précisons toutefois que les dosages et les préparations étant parfois importants, il vaut mieux de nos jours demander conseil à un spécialiste avant d'aller cueillir dans la nature des plantes qui, de plus, peuvent être polluées. En effet, les remèdes de bonne femme étaient conçus à partir de plantes que l'on appellerait aujourd'hui « bio ».


Comme calmant, on utilisait de la passiflore, du tilleul ou encore de la valériane, alors que les remèdes à base de plantes à effet digestif étaient la camomille, l'anis vert et la verveine. Le laxatif le plus courant pour les enfants était le sirop de pommes de reinette et les stimulants reconnus étaient l'alcool de menthe et l'eau de mélisse. Pour éviter l'excès de sudation, on utilisait la bourrache, et l'ipéca était le meilleur vomitif. Voila pour les remèdes de bonne femme à usage interne, voyons maintenant les remèdes à usage externe.


remedes larousse familial
Contre les piqures d'orties ou de moustique, rien ne valait le frottement de quelques feuilles de plantain, herbe commune des fossés, mais comme antiseptique, on conseillait carrément l'eau de Javel. Le meilleur remède aux contusions était déjà la teinture d'arnica, toujours dans le commerce, alors qu'en cas de révulsifs, on se servait de la farine de moutarde ou de lin. Selon le fameux Larousse Familial de 1951, il ne fallait pas oublier non plus de prévoir pour le médecin quelques feuilles de papier, une plume et de l'encre. De plus, ces remèdes étaient sensés s'appliquer également à l'étranger, car la pharmacie du colonial devait contenir au minimum deux ampoules de morphine, deux de novocaïne, deux d'huile camphrée et de pénicilline sans oublier le filtre à eau et l'alcool à 90°, à défaut de connaître les plantes locales...


Délicieusement désuet, ce type de livres contient certes des remèdes de bonne femme mais permet également de fabriquer soi-même de la colle ou du vernis à une époque où le terme de « bricolage » était encore péjoratif, mais ceci est une autre histoire, pour un prochain article...

Le Vendredi 14 Mars 2008 à 11:04
Article écrit par regine ()




fleche Voir les autres articles commençant par R
 
Articles précédents :
  •  Le Bouddhisme et ses points communs avec les méthodes des pa...
  •  La psychogénéalogie : mieux connaître l’histoire de sa famil...
  •  Les clés de la sérénité selon l’artiste Juliette Binoche...
  •  Comment éviter les maladies : les quatre points importants p...
  •  L’autorité parentale : récompenses ou argent de poche pour l...

Articles suivants :
  •  La douleur chez la femme est plus importante que chez l’ho...
  •  Le régime Portfolio : un passeport contre le mauvais chole...
  •  Le mariage en CDD, une idée allemande…
  •  Le Rovos Rail : découvez l'Afrique du sud à bord de luxueu...
  •  Hôtel NH Nice : à 2 minutes de marche du palais des congrè...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé



Tout le monde sait que le tilleul en tisane est une assurance de bien dormir, mais connaissez-vous tous les secrets des plantes tels que se les transmettaient nos grand-mères ? Sauriez-vous poser une ...