Racisme : définition


Partager




Au niveau idéologique, le racisme est une manière de penser, de s'affirmer et d'imposer une supériorité hiérarchique dans le but de dominer un autre peuple. Cette domination, basée généralement sur une différence de croyance ou d'origines, est caractérisée par une supériorité économique, raciale, culturelle, technologique et intellectuelle. Elle se manifeste de manière hostile envers les autres catégories de personnes. La xénophobie est la manifestation la plus évidente qui définit le mieux le terme « racisme ». Elle se caractérise par une hostilité irrationnelle ou systématique envers les autres personnes différentes. Des études menées sur ses origines ont permis d'établir deux conceptions du racisme. L'opinion des ethnologues et des historiens s'opposent sur ce point. Les ethnologues pensent que le racisme est né en Europe occidentale moderne. Ils considèrent que cette manière de penser provient d'une doctrine politique de domination ou de conquête adoptée par les pays européens impérialistes et néocolonialistes. Les historiens, quant à eux, prétendent que ce concept existe depuis les premières époques de l'Histoire, dans l'Antiquité.


Ils affirment que l'Homme a vu différentes formes de racisme évoluer et se succéder au fil du temps. Cette affirmation est née des études menées sur le peuple égyptien, romain et chinois entre autres et ce, jusqu'à notre époque. En effet, les Egyptiens ont toujours considéré comme ennemis les autres peuples qui ne parlent pas leur langue. Dans l'histoire de la Grèce antique, les peuples de l'Hellade se considéraient comme une race supérieure.


Toute personne d'origine étrangère fut considérée comme appartenant à une tribu barbare, dont l'infériorité est caractérisée par un mode de vie sans conception ni principe. À cette époque, il existait également les peuples amis, constitués des communautés qui leur sont liées par des relations diplomatiques, commerciales ou militaires. Cette alliance permettait aux peuples concernés d'être considérés comme non barbares. Ce principe différencie le racisme primitif ou antique du racisme contemporain. Le racisme est généralement basé sur l'appartenance, la couleur de la peau et les croyances. L'appartenance permet de classer une catégorie de race en fonction de la situation économique du pays d'origine. Les Chinois ont commencé à comparer la supériorité des peuples entre eux, lorsque les navigateurs étrangers ont débarqué sur leur territoire. Le sentiment de supériorité des Romains est défini par leur désir continu d'envahir les territoires des peuples voisins, considérés comme inférieurs du point de vue culturel, intellectuel et militaire. De nos jours, tout individu de la société est concerné par le phénomène du racisme, quelle que soit sa religion, sa couleur, ou encore son sexe.
racisme


Le monde se trouve aujourd'hui départagé en quatre catégories de couleur. Les personnes originaires des pays occidentaux, comme les États-Unis, l'Europe ou la Russie, sont représentées par la couleur blanche. Les personnes originaires du continent africain sont symbolisées par la couleur noire, les Asiatiques par la couleur jaune et les peuples de l'Amérique latine, par la couleur rouge. À partir du XVIème siècle, le racisme colonial a été adopté par les Espagnols, suivis des Français, des Hollandais et des Portugais. Ce principe, plus connu sous le terme d'esclavage, consistait à se servir de la force pour obliger les autochtones à les servir. Suite aux revendications de ces derniers, l'esclavage a été aboli aux États-Unis en 1865. Le Ku Klux Klan fait cependant son apparition dans la même année. Il s'agit d'une organisation qui impose la suprématie blanche sur les autres races et la religion protestante sur les autres croyances. La discrimination raciale apparaît de manière plus limpide. Des lois consistant à classer les personnes selon leurs races ayant été votées par les dirigeants en 1875. L'on voit alors dans tout endroit public des lieux réservés aux personnes de race blanche d'un côté et aux personnes à la peau noire de l'autre. Les mariages mixtes ont également été interdits et les personnes qui transgressaient cette loi étaient passibles de peine de mort. Cette punition fut généralement infligée par le Ku Klux Klan. Pendant le règne d'Adolf Hitler, plus de 6 millions de Juifs, d'homosexuels, de Slaves ainsi que tous ceux qui se sont opposés au fascisme ont été massacrés de 1933 à 1945. Bien que le racisme existe depuis des siècles, ce mot ne figure dans le Petit Larousse que depuis 1930. De nos jours, des organisations sont mises en place en vue de lutter contre le racisme, une notion qui est devenue intolérable. Toute discrimination raciale ou provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale est désormais punie par la loi.

Le Jeudi 20 Mai 2010 à 11:27
Article écrit par Toli ()




fleche Voir les autres articles commençant par R
 
Articles précédents :
  •  Les marchés financiers : définition
  •  Maillot de bain amincissant : allier de cet été !...
  •  Le sel et ses usages
  •  Smoky eye : technique de maquillage
  •  Symptômes grossesse : dès la première semaine......

Articles suivants :
  •  Comment devenir garde du corps
  •  Orientation scolaire : comment choisir
  •  Dentifrice en comprimés : c'est quoi
  •  OGM en France
  •  Le télétravail : définition




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   societe Société



Au niveau idéologique, le racisme est une manière de penser, de s'affirmer et d'imposer une supériorité hiérarchique dans le but de dominer un autre peuple. Cette domination, basée généralement sur un...