Comment purger un radiateur ?


Partager




Le chauffage est essentiel pour le confort d'un foyer. Pour être bien chauffé, il est indispensable de bien choisir le mode de chauffage qui répond aux besoins particuliers de tout un chacun. Plusieurs solutions de chauffage peuvent être proposées dont les plus anciennes sont les chauffages à combustible tels que les charbons, le bois, le mazout, le gaz, etc.



Actuellement, le chauffage électrique, sain et agréable, ne nécessitant pas beaucoup d'entretien ni d'installations coûteuses, est le plus utilisé englobant selon le choix différentes sortes de radiateurs indépendants, placés dans chaque pièce. Un bon chauffage doit créer autour de soi une sensation d'euphorie, obtenue avec une température avoisinant les 18°C mais qui varie suivant les endroits où l'on se trouve (salle de bains où il faut une température plus élevée, salle de séjour, bureau, chambre, cuisine, sous-sol, escaliers, grenier, etc.), et suivant aussi que l'occupant soit actif ou inactif. Il doit aussi fonctionner en continu de préférence et s'avérer économique à l'usage, tout en présentant des garanties d'hygiène et de sécurité. Mais bien choisir son chauffage n'est pas suffisant, il faut aussi procéder de temps en temps à son entretien, comme la purge du radiateur par exemple, pour maintenir un bon fonctionnement du système de chauffage. Purger un radiateur consiste à retirer l'air qui réside dans les tuyaux de circulation d'eau. Cette opération doit être exécutée à chaque fois que le cas se présente, afin de préserver le rendement de l'appareil, en terme de qualité de chauffe.


En effet, l'air qui circule à la place de l'eau cause une importante perte de chaleur. Cette diminution du rendement entraîne également une autre conséquence néfaste, qui est le surplus de consommation d'énergie. D'abord, il convient de savoir qu'un radiateur contient de l'air lorsque sa partie inférieure est chaude, tandis que celle du dessus est à une température sensiblement froide. Cette constatation se fait aisément à main nue, par soi-même sans la présence d'un professionnel. Le trop plein d'air se manifeste aussi par des chocs, au son très caractéristique, dans la tuyauterie.


purger radiateur
En présence de ces symptômes, on procède ainsi à la purge du radiateur. Celle-ci comporte trois petites étapes, faciles à réaliser. Premièrement, on ferme l'alimentation en eau, ou l'accélérateur, au niveau de la chaudière, afin d'éviter tout risque d'éjection de l'eau chaude, qui est sous pression. Ensuite, après avoir placé un récipient au-dessous du radiateur et avoir attendu 2 à 3 minutes pour ne pas mélanger l'eau et l'air, on opère la purge proprement dite, c'est-à-dire l'ouverture du purgeur, situé sur un côté de l'appareil, à l'opposé du robinet de réglage de la température. Si le radiateur est d'un modèle plus ancien, il est nécessaire de se munir d'une clé à pan, qu'on tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Pour les modèles récents, plus modernes et équipées d'une vis de purge, on manipule directement cette vis de purge.


Il faut toujours faire très attention et procéder prudemment car l'ouverture doit être progressive, et doit s'arrêter à l'entente d'un sifflement d'air. En effet, un dévissage complet risquerait de provoquer une inondation. Enfin, on referme le purgeur lorsque des gouttes d'eau commencent à s'écouler, et le procédé prend ainsi fin. Dans le cas d'un immeuble collectif, ou même d'une habitation équipée de plusieurs appareils, la manipulation doit être faite sur chacun d'eux, en commençant par celui qui est situé au niveau le plus bas. Un immeuble collectif nécessite toutefois l'intervention supplémentaire d'un professionnel, car la régulation générale du système de circulation d'eau se fait au niveau de la chaudière centrale, qui elle-même, devra subir une purge. On note également qu'en règle générale, les radiateurs aux étages supérieurs sont susceptibles d'être purgés plus souvent que ceux qui sont intégrés dans les niveaux inférieurs. En matière d'entretien, la fréquence standard d'une purge est d'une année. La période recommandée est le début de l'automne ou de l'hiver, mais en tout cas au moment où on commence à rallumer le chauffage. Mais il n'est pas proscrit de répéter l'opération autant de fois que nécessaire, à savoir lorsque tout signe de dysfonctionnement apparaît, afin d'avoir constamment un radiateur bien entretenu et bien adapté, pour une mise en température rapide d'une chambre en période de grands froids.

Le Vendredi 31 Octobre 2008 à 11:38
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Chauffage et climatisation, radiateurs, cheminée, ventilation Chauffage et climatisation : votre intérieur
toujours à la bonne température



fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Les orages : zoom sur un phénomène météorologique fascinant...
  •  Le Vélib’ en France : qu'est-ce que c'est ?
  •  Vol de portable : quelles sont les démarches à faire ?...
  •  Chat land : comment utiliser ce site de rencontre ?
  •  Vérandas : comment choisir ?

Articles suivants :
  •  Les baleines à bosse de Sainte Marie
  •  Charles Villeneuve : journaliste, écrivain et producteur f...
  •  La police municipale : quel est son rôle ?
  •  Chocolatière comment choisir ?
  •  Climatiseur de cave à vin : qu'est-ce que c'est ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chauffage Chauffage
   chauffage Chauffage



Le chauffage est essentiel pour le confort d’un foyer. Pour être bien chauffé, il est indispensable de bien choisir le mode de chauffage qui répond aux besoins particuliers de tout un chacun. Plusieur...