PSU ou Parti Socialiste Unifié : histoire ...


Partager




C'est le 3 avril 1960 que le Parti socialiste unifié (PSU) voit le jour autour de membres de gauches dissidentes, qui oscillent entre la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO) et le Parti communiste français (PCF). Il a alors pour ambition d'unifier les « nouvelles gauches ». Les membres de celles-ci se caractérisent idéologiquement par leur farouche opposition au régime institué par la Constitution du 4 octobre 1958, qui marque l'avènement du gaullisme.



Un autre cheval de bataille est celui de la guerre d'Algérie, à laquelle ils s'opposent en raison de leur anticolonialisme. Le premier secrétaire général de l'histoire du PSU est Edouard Depreux. Ancien ministre de l'Intérieur SFIO de juin 1946 à novembre 1947, il s'est éloigné de son parti du fait de son aversion pour la politique algérienne de Guy Mollet (qu'explique son anticolonialisme) et de son opposition au projet de Communauté Européenne de Défense. En 1958, Edouard Depreux a voté contre l'investiture du général de Gaulle et a fondé le parti socialiste autonome. Celui-ci fusionne avec l'union de la gauche socialiste, et une poignée de dissidents communistes issus du groupe Tribune du Communisme créé en 1958 par Jean Poperen (qui est entré en lutte contre le stalinisme après avoir vu la répression de l'insurrection hongroise de 1956). C'est l'acte de naissance de l'histoire du PSU, qui se veut le terreau idéologique de la gauche en tant parti politique français générateur et catalyseur de force de propositions.



Tous les courants de la gauche antistalinienne sont représentés dans le PSU : gauche révolutionnaire anarcho-syndicaliste, étudiants communistes d'obédiences trotskiste, maoïste et luxemburgiste. Par ailleurs, le PSU rassemble bon nombre de courants issus du christianisme de gauche. En termes d'effectifs, le PSU va compter jusqu'à plus de 15 000 membres voire même 20 000 (les estimations les plus élevées, probablement exagérées, lui attribuent même 30 000 militants lors de son congrès de fondation d'avril 1960 à Issy-les-Moulineaux). Même Pierre Mendès France rejoint le mouvement en 1960, suscitant quelques remous en son sein. Les membres du PSU veulent en effet rénover la gauche, mais s'affrontent entre défenseurs de l'autonomie du parti et partisans de l'union des gauches. Pour l'élection présidentielle de 1965, le PSU soutient dès son annonce la candidature de François Mitterrand, qui ratifie la charte de la Fédération de la Gauche démocrate et socialiste (FGDS) et reçoit le soutien de la SFIO et du PC en sa qualité de seul candidat de la gauche. Les premières scissions du PSU ont alors lieu avec la création par exemple de l'Union des groupes et clubs socialistes sous la houlette de Jean Poperen. En 1967, Michel Rocard prend la tête du parti : il en sera le plus illustre secrétaire général. Avec la Confédération française et démocratique du travail (CFDT) qui naît d'une scission en 1964 de la CFTC, et l'Union des étudiants de France (UNEF), le PSU est un des fers de lance de la contestation qui gronde en mai 1968. Mais il n'en tire qu'un relativement maigre profit, que révèle le faible score de Michel Rocard au premier tour de la présidentielle de 1969 : 3,61 %, malgré tout le meilleur score de l'histoire du parti. Après la signature lors du congrès d'Epinay du programme commun de la gauche et la création du PS, le PSU souffre d'une véritable hémorragie de ses militants. Ils ne sont plus que 9 000 en 1974 quand Michel Rocard gagne le PS. C'est alors un lent déclin jusque 1988, date à laquelle le parti peine à réunir un millier de membres. En 1989, le PSU à bout de souffle se fond dans l'Alternative rouge et verte de Pierre Juquin.

Le Jeudi 13 Décembre 2007 à 10:25
Article écrit par fabuck ()




fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Sylvester Stallone : acteur américain célèbre pour ses rôles...
  •  Station de ski Vallorcine (France) : optez pour des vacances...
  •  Fontaine à cocktail lumineuse : quand cocktail et lumière ri...
  •  Thermorégulation : la solution pour maintenir une températur...
  •  FedEx : compagnie aérienne américaine et entreprise interna...

Articles suivants :
  •  NBA : principale ligue de basket-ball aux Etats-Unis
  •  Alfred Van Cleef : histoire d'un joaillier de renom
  •  Le lac Baïkal : une station balnéaire très prisée en Russi...
  •  Ordonnances de 1945 : c'est quoi?
  •  Station de ski Megève (France) : une des plus authentiques...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   partis politiques Partis politiques



L'histoire du PSU (Parti Socialiste Unifié) débute en 1960 dans le souci d'unifier les "nouvelles gauches" qui émergent en marge de la Section Française de l'Internationale Ouvrière et du Parti Commun...