Prusse : ancien pays d'Europe de l'est


Partager




Longtemps considérée comme un état pauvre situé aux marges du Saint Empire Romain Germanique, la Prusse va se développer au XVIIème siècle, notamment avec l'arrivée massive des huguenots français. Ces derniers feront de Berlin, la capitale de Prusse, une ville attractive et économiquement dynamique. Gouvernée par la famille des Hohenzollern, la Prusse n'est d'abord qu'une partie d'un ensemble territorial appartenant à la famille. Ce dernier est constitué de la Prusse à l'Est, du Brandebourg au centre, et à l'Ouest de nombreux territoires rhénans.



On remarque que les possessions des Hohenzollern sont éclatées, puisque aucun des territoires placés sous leur autorité n'est contigu. Ainsi une des lignes politiques des princes Hohenzollern sera d'unifier leurs territoires et d'établir la continuité territoriale. Dans un premier temps les grands électeurs de Prusse (nom donné aux princes Hohenzollern avant que leur soit concédé le titre de roi ) vont donner à ces territoires une unité administrative et les doter d'une armée qui se fera connaître comme l'une des plus disciplinées d'Europe. En 1700 le grand électeur Frédéric III obtient de l'empereur Léopold 1er le titre de « roi en Prusse » en échange de son aide militaire contre la France. Ainsi le 18 janvier 1701 a lieu à Königsberg (aujourd'hui Kaliningrad) le couronnement de Frédéric III qui devient Frédéric Ier de Prusse. Lui succède Frédéric-Guillaume 1er qui va doter la Prusse d'une armée forte de près de 80000, que son successeur, Frédéric II (Frédéric le grand, connu pour être un « despote éclairé » ayant entretenu une amitié orageuse avec Voltaire) va accroître jusqu'à 190000 hommes et utiliser avec succès contre l'Autriche et la Pologne.


Ses succès vont permettrent au royaume de Prusse de rattacher la Prusse orientale au Brandebourg en annexant la « Prusse occidentale » et d'annexer la Silésie. Sous le règne de Frédéric le grand la Prusse a pratiquement doublé sa surface territoriale. Suite à son règne commence une période de crise. La Prusse participe aux guerres révolutionnaires et essuie plusieurs défaites.


En 1804 elle est défaite à Austerlitz et en 1806 suite à un ultimatum lancé aux Français d'évacuer la rive gauche du Rhin, l'armée prussienne est défaite à Iéna et Auerstadt, le 27 octobre les armées de Napoléon 1er passaient sous la porte de Brandebourgeois et occupaient Berlin. Il faut attendre la « guerre de libération » (1813-1814) pour que le royaume de Prusse revienne sur la scène européenne. Finalement suite au Congrès de Vienne la Prusse sort grandie des guerres napoléoniennes et s'impose au fur et à mesure dans l'aire germanique au détriment de l'Autriche. Les Hohenzollern seront à l'origine de l'Union économique allemande (Zollverein) qui commence à prendre effet à partir de 1834, ils refuseront l'unification allemande en 1848 car cette dernière était le fait des révolutionnaires, mais ils vont travailler à évincer l'Autriche dans la marche à l'unité allemande. Après une première tentative avortée en 1850, la Prusse, dont le chancelier s'appelle Otto von Bismarck depuis 1862 va chercher l'affrontement avec l'Autriche.
prusse


Ce dernier a lieu en 1866 et la Prusse sort victorieuse après la victoire de Sadowa (Königrätz en allemand), dès lors la Prusse s'impose comme l'Etat qui fera l'unité allemande. L'unité entamée en 1866 est terminée par la guerre de 1870 contre la France. En effet la France s'était opposée en 1866 à l'incorporation des quatre états du sud de l'Allemagne au royaume de Prusse, cette opposition est balayée avec la victoire de 1870 et le 18 janvier 1871 (date symbolique pour les Hohenzollern, cf. date de couronnement de Frédéric Ier ) est proclamé l'empire allemand dirigé par le roi de Prusse. Ainsi on assimilera souvent entre 1871 et 1914 les Allemands et les Prussiens. Il semble cependant plus pertinent à partir de 1871 de parler d' « Allemagne » plutôt que de Prusse, car si l'Allemagne va être marquée par le militarisme et la rigueur prussienne de ses dirigeants, les Hohenzollern gouvernent alors un état dans lequel les Prussiens sont devenus minoritaires. En 1918, Guillaume II, derniers des Hohenzollern au pouvoir, abdique. Une partie de la Prusse est donnée à la Pologne par le traité de Versailles, alors que la Prusse orientale reste à l'Allemagne, mais se voit séparée du reste du pays par le couloir polonais de Dantzig. La Prusse est rattachée une dernière fois à l'Allemagne entre 1939 et 1945, puis après la défaite de l'Allemagne nazie la Prusse occidentale est rendue à la Pologne alors que l'Urss annexe la Prusse orientale et la ville symbole de Königsberg, qui devient Kaliningrad.

Le Mardi 11 Mars 2008 à 08:10
Article écrit par Vince12 ()




fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Cuisinier : comment devenir chef cuisinier ?
  •  Bagatelle des attractions à sensations ''le Ragondingue" le...
  •  Monagence : une agence de voyage en ligne pour des destinati...
  •  Chateau de Codignat (Bort-l'Étang) : un hôtel **** en Auverg...
  •  Suicide : quand le soutien compte plus que tout

Articles suivants :
  •  Rio de Janeiro : 2ème plus grande ville du Brésil, célèbre...
  •  Studio Pixar : de "Ratatouille" à "Toy Story", les films d...
  •  LCI : la chaîne d'information en direct du groupe TF1...
  •  Jeanne d'Arc : surnommée "la pucelle d'Orléans", tout un s...
  •  Hôtel Sofitel à Lyon : du luxe relevé au guide Michelin




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






La Prusse est un Etat qui s’est formé lentement et n’a accédé au statut de grande puissance qu’à la fin du XVIIIème siècle. Il disparaît une première fois en 1871, avalé par l'Allemagne qu'il a fondé,...