Préservatif : histoire d'un objet qui peut vous sauver la vie


Partager




Le préservatif est un objet devenu culte, mais qui ne doit pas rester cantonné à cette sphère symbolique. En effet, le préservatif reste encore nécessaire de nos jours pour se protéger de nombreuses maladies sexuellement transmissibles, mais également en tant que moyen de contraception. Et ce, qu'il s'agisse du préservatif féminin, encore peu connu par la plupart des adultes ou jeunes adultes en âge d'avoir des relations sexuelles, ou du préservatif masculin. Car le préservatif ne sert pas qu'à se protéger du HIV, comme certain ont pu le croire étant donné que les médias ont beaucoup parlé de lui dans les années 80, alors que l'épidémie du Sida faisait des ravages en Afrique, au sein de la communauté homosexuelle, toxicomane, puis à l'ensemble de la population en âge d'avoir des relations sexuelles ou ayant des pratiques à risque. Il reste l'un des meilleurs moyens de prévention, tous risques confondus, s'il est correctement utilisé. Bien sûr, le préservatif ne peut protéger que des maladies ou infections qui se transmettent par rapports génitaux, comme l'hépatite ou la syphilis.


Lorsque les autorités sanitaires françaises ont décidé de le faire entrer dans les moeurs dans les années 90, le préservatif se trouvait facilement à des prix raisonnables (à raison d'un franc de l'époque pour chaque unité) et était même largement gratuitement distribué.


Si dans certains lieux il continue à être distribué gracieusement, mais souvent aux frais des propriétaires privés ou d'associations de prévention, le préservatif est aujourd'hui à un prix beaucoup plus élevé qui peut rebuter les plus jeunes, outre le fait de faire la démarche d'achat qui peut paraître stigmatisante pour l'adolescent. D'autant que le jeune pourra se demander comment mettre un préservatif correctement et ne pas savoir quelle est son utilisation optimale (c'est-à-dire le porter même en dehors de la pénétration et également pour les rapports bucco-génitaux). L'histoire du préservatif commence dès l'an 3000 avant Jésus-Christ. Il est alors fabriqué en boyau de moutons, puis depuis 1880 en caoutchouc. Dans nos sociétés occidentales et judéo-chrétienne, alors que le Pape refuse toujours d'admettre son utilité - surtout en Afrique où le sida fait des ravages - son image resta longtemps, et même encore aujourd'hui, associé à la débauche. Comme la pilule du lendemain, son utilité réelle est donc parfois effacée par des préjugés qui ont la vie dure, alors même qu'en cas de grossesse par exemple, le recours à l'avortement est là aussi fortement critiqué par ceux qui critiquent le préservatif.
preservatif


De fait, on a pu voir que le préservatif, malgré une utilisation dont la nécessité se fait sentir au niveau sanitaire, a souvent été présenté comme une façon ludique d'aborder la sexualité, une sorte de sex toy en quelque sorte. Cette démarche permet de dédramatiser le port du préservatif, mais ajoute un peu à la confusion qui fait du préservatif un instrument de plaisir plutôt qu'un instrument indispensable aux pratiques sexuelles avec des partenaires occasionnels. Ainsi, l'industrie du préservatif est à une position intermédiaire que les autorités négligent. En effet, en communiquant essentiellement sur le plaisir et l'aspect ludique du produit, les industriels tels que Manix, Durex ou Mercurocrome négligent l'information. Du moins dans leurs spots ou campagnes publicitaires, qui restent cependant la partie la plus visible de leur communication.

Le Mercredi 03 Septembre 2008 à 12:13
Article écrit par gonzague ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sida, syphillis, hépatite Les MST : maladies sexuellement transmissibles


fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Réussir la vitrification des parquets et escaliers
  •  Marianne James : biographie d'une musicienne et interprète c...
  •  Reporters sans Frontières : une organisation qui défend la l...
  •  Nutriment essentiel : c'est quoi ?
  •  Al Gore : portrait d'une personnalité politique des Etats-Un...

Articles suivants :
  •  AK-47 : Histoire de la légendaire Kalashnikov
  •  Streaming : comment écouter de la musique et regarder des ...
  •  Dr. DRE : rappeur américain et producteur de génie...
  •  Tablet PC : une technologie innovante
  •  Réussir l'alimentation en eau sans soudure




 
 





Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   maladie Maladie
   sida Sida



Le préservatif est devenu l'un des symbole des années 90, alors que son existance remonte à l'Egypte antique. D'abord utilisé pour se protéger des maladies vénériennes, puis utilisé comme moyen de con...