Pollution sonore : comment la diminuer ?


Partager




La pollution sonore est un concept à la fois juridique, écologique et sanitaire. Cette notion est considérée comme étant une exposition permanente ou temporaire à des nuisances sonores provenant de diverses sources et pouvant avoir un impact conséquent sur la santé, sur la qualité de vie et sur l'environnement. En termes plus explicites, la pollution sonore fait référence aux nuisances sonores provoquées par les divers sons dotés d'une intensité qui dépasse un certain seuil.



Il va de soi que ladite intensité est tributaire de la durée d'exposition et de la sensibilité du sujet, puisque les capacités des individus ou de chaque espèce animal ne sont pas similaires. En règle générale, les nuisances sonores dont on fait allusion ici se rapportent aux différents bruits extrêmement gênants et désagréables. Pour information, un bruit se définit comme étant un phénomène acoustique à l'origine de sensations désagréables et est opposé à la notion de calme et de paix. Cette définition est celle de la norme NFS 30001. Les nuisances sonores font partie du quotidien des habitants des grandes villes et sont attribuées à plusieurs sources. On retrouve en premier lieu les aéroports et avions dont les bruits issus des activités forment la majorité des pollutions sonores insupportables, notamment pour les riverains. L'on a ensuite les sources mécaniques « stationnaires » ou mobiles qui génèrent des bruits extrêmement gênants pour l'entourage. On peut citer à titre d'illustration les bruits de machines des usines, des divers klaxons et des moteurs.


Dans la même catégorie figurent les différents véhicules non-conformes à la législation et à l'origine de sons dotés d'une intensité supérieure à 80 dB, pour ne citer que les scooters ou les autos modifiés. Il va alors de soi que les voies ferrées et les rues sujets à une forte circulation automobile peuvent être considérées comme étant des sources de pollutions sonores, même si en réalité, ce sont les trains et les voitures les empruntant qui produisent les bruits.


Les travaux ou les chantiers temporaires sont également inclus dans cette famille, puisque la pollution sonore est majoritairement issue des différentes machines bruyantes tels que les marteaux piqueurs. La catégorie de sources de nuisances sonores suivante comprend les établissements de fêtes et les lieux accueillant les diverses manifestations culturelles, notamment les boîtes de nuit spécialisées dans la musique électronique. En effet, ce type de musique est principalement caractérisé par un rythme redondant accompagné d'instruments à basses fréquences. Ces sons à basses fréquences ont pour caractéristique principale de passer au travers les murs et ne peuvent être isolés que par l'intermédiaire d'équipements spéciaux. L'avant dernière famille de sources de pollution sonore majeures est le voisinage, plus précisément ses activités. On peut citer entre autres les cris des enfants, les disputes, les aboiements des chiens, les alarmes intempestives, le bruit des tondeuses à gazon et la musique passée à fond. En dernier lieu, l'on trouve les innombrables appareils électroniques portables, principalement les téléphones mobiles.
pollution sonore


Comme le souligne parfaitement la définition de la pollution sonore fournie supra, ses principaux impacts portent essentiellement sur la santé et l'environnement, plus explicitement sur l'écosystème. Pour ce qui est de l'impact sanitaire, les conséquences des nuisances sonores insupportables se manifestent sous forme d'irritation, de dépression, d'insomnie, de problèmes d'audition et d'hypertension. Quant aux effets sur l'environnement, la pollution sonore est à l'origine des dépeuplements d'animaux, de la mortalité des cétacés et du chamboulement des réseaux trophiques. Selon les autorités, les nuisances sonores sont les principales causes des plaintes individuelles en France et en Europe. En 2007, la région Île-de-France a financé une étude portée sur les éventuels impacts de la pollution sonore sur ses 30 communes. 4400 habitants ainsi que 78 médecins généralistes ont composé l'échantillon d'enquête. Selon les résultats obtenus, l'exposition permanente aux différentes pollutions sonores est à l'origine de la majorité des cas d'hypertension chez les hommes, tandis que les femmes connaissent divers arrêts maladie et hospitalisation. Les deux sexes sont sujets à des états d'anxiété aïgue et par conséquent, à une forte consommation d'antidépresseurs. L'étude décèle également une importante relation entre l'exposition à des nuisances sonores répétitives ainsi que les troubles du sommeil et de l'appétit. Les personnes qui font majoritairement l'objet des conséquences sanitaires évoquées précédemment habitent soit près d'un aéroport, soit à proximité d'un point noir ferroviaire, soit aux abords d'un important carrefour.

Le Samedi 08 Mai 2010 à 15:23
Article écrit par Mana ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  droit, législation, juridictions, droit de l'homme, drot de l'enfant, droit de la femme, voter une loi, election, Droit : moyen efficace pour la protection des
individus



fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Goyave : à mettre à toutes les sauces
  •  La colopathie fonctionnelle : symptômes et traitement ? ...
  •  Argile verte : utilisations
  •  Comment devenir apiculteur ?
  •  Roquette salade : laitue sauvage

Articles suivants :
  •  Certificat de stage et bilan de stage : c'est quoi ?
  •  Justin Bieber : biographie
  •  Souci : fleur du printemps
  •  Maitre d'ouvrage : définition du maître d'oeuvre...
  •  Paralysie faciale : c'est quoi




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   juridique fiscal Juridique Fiscal



La pollution sonore est un concept à la fois juridique, écologique et sanitaire. Cette notion est considérée comme étant une exposition permanente ou temporaire à des nuisances sonores provenant de di...