Pollution intérieure : un environnement plus sain chez soi, comment faire ?


Partager




Des études menées par l'Observatoire de la qualité de l'air mettent révèlent que nous passons plus de vingt deux heures par jour dans des endroits clos : bureaux, véhicules, transports en commun, commerces ou habitations. L'air que nous respirons dans ces habitacles, souvent peu ventilés, peut être nocif pour la santé. En effet, nous respirons en moyenne 15 000 litres d'air par jour et une exposition continue sur de longues périodes à de faibles doses de polluants, peut avoir des conséquences à plus ou moins long terme. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) met en garde les personnes les plus fragiles qui peuvent développer des maladies respiratoires comme l'asthme, des allergies voire même certains types de cancers. Ces études ont mis en exergue les sources de pollution intérieure. Parmi celles les plus souvent rencontrées, on peut citer la poussière et les microbes. Les aérosols sont une source importante de pollution intérieure ainsi que les émanations de composés organiques volatils (COV) comme les peintures, les colles ou les vernis. Le tabagisme et la cuisson des aliments, notamment les grillades et les fritures sont eux aussi mis en cause.


Enfin, presque tous les produits ménagers libèrent des substances chimiques toxiques qui dégradent la qualité de l'air. Certains facteurs peuvent être aggravants comme le manque d'aération, des travaux d'intérieurs comme le ponçage ou le décapage ainsi que des apports de polluants extérieurs sur les vêtements. Quelles sont les actions à mener pour améliorer la qualité de l'air intérieur ? La Direction Générale de la Santé dans son Plan National Santé Environnement (PNSE) dresse une liste des actions possibles.


Au niveau européen, l'OMS tente de mettre en place des indices de qualité de l'air intérieur. Les bons gestes concernent principalement sept axes : l'humidité, les appareils de combustion, le tabagisme, la ventilation, le bricolage, le ménage et l'entretien des locaux ainsi que les animaux domestiques. Pour éviter l'humidité source de moisissures, la première des règles consiste au renouvellement de l'air intérieur après toutes les activités qui produisent beaucoup d'humidité. Si des moisissures apparaissent, il faut agir rapidement en lavant à l'eau de Javel les surfaces contaminées. Les appareils de combustion doivent impérativement être entretenus et révisés une fois par an par des professionnels qualifiés notamment avant la période de froid. Les brûleurs des cuisinières doivent être nettoyés. Pour éviter le tabagisme, il suffit de ne pas fumer à l'intérieur ou, au minimum, de ventiler en ouvrant les fenêtres. Concernant les pollutions liées au bricolage et à l'entretien de la maison, l'Institut National Pour l'Education de la Santé (INPES) propose sur son site internet, une fiche complète. A retrouver dans le thème « Accidents de la vie domestique » .
pollution interieure


Ceux qui possèdent un animal domestique doivent veiller à laver régulièrement l'animal, à le brosser et à lui interdire l'accès aux chambres. A noter : En cas de problèmes, il est important de se consulter un allergologue.

Le Mardi 10 Février 2009 à 09:40
Article écrit par Frédérique ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  maison, bricolage, jardinage, conseils bricolage, décoration maison,  bricolage noel, maison bois, decoration maison intérieur prix maison, vente maison, toiture maison, jardin maison, constructuer maison, construction maison, bricolage cuisine, magasin b Maison
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Koala : symbole australien menacé par la déforestation ...
  •  Lynx : zoom sur un félin menacé d'Amérique, d'Europe et d'As...
  •  Grand Canyon : un des plus beaux sites naturels du monde
  •  Le Ouija : c'est quoi ? comment ça fonctionne ?
  •  Dragon de Komodo : varan d'Indonésie, le plus gros des lézar...

Articles suivants :
  •  Aphte : comment soulager cet ulcère des muqueuses ?
  •  Phlébite : comme prévenir et soigner la thrombose veineuse...
  •  Lio : biographie de Vanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de...
  •  Chat Persan : zoom sur un chat originaire d'Iran
  •  Adriana Lima : portrait d'un supermodel, ambassadrice de V...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Valérie007 a écrit [22/03/2010 - 16h34] 
Valérie007

Article intéressant; selon moi il faut prendre ce problème de pollution intérieur très au sérieux; passionnée par les vegetaux, voici deux possibilités de lutte contre ce phénomène (adaptés à vos moyens...)
-Utiliser des tableau vegetal composés de plantes aux vertus dépolluantes.
-Si vous avez plus de place (et plus d'argent!) pensez aux murs vegetaux.
Il existe encore d'autre technique comme des purificateurs d'air; mais je m'y connait moins...





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   maison Maison
   allergie Allergie



L’Observatoire de la qualité de l'air intérieur, missionné par les Pouvoirs Publics mène des campagnes d’information sur les origines et les dangers de la pollution intérieure. L’air que nous respiron...