Point G : chez l'homme ou la femme


Partager




Identifier le Point G chez l'homme ou la femme
Trouver le Point G de l'homme
Localiser son propre Point G
Lien entre le Point G et l'orgasme féminin

Définition du point de Gräfenberg



Le point de Gräfenberg plus connu sous l'appellation « point G » désigne une région particulièrement sensible dans le vagin qui stimulerait l'orgasme féminin. Cette région est constituée de nerfs et abrite la fameuse glande de Skene.



Son existence est prise pour une évidence par la majorité des sexologues et du public bien qu'aucune preuve irréfutable n'ait été avancée. Force est de constater que chaque individu essaie d'apporter sa propre réponse quant à son emplacement exact. Certaines personnes peuvent le stimuler à l'aide de leurs doigts tandis que d'autres feront appel à des jouets plus ou moins courbés. Le concept du point G est présenté pour la première fois au grand public en 1982 par le biais de l'ouvrage populaire « Point G ». L'hypothèse a été avancée par trois collaborateurs : Alice Ladas, le Dr John Perry et Beverly Whipple. Mais sa découverte par Ernest Gräfenberg remonte aux années 1950. Celui-ci le définit alors comme une zone érogène à forte sensibilité.

Point G chez l'homme



Stimulé, il permettrait d'atteindre un plaisir intense. Concrètement, il se trouve dans la paroi antérieure du vagin, à quatre ou cinq centimètres de la vulve. Il a la forme d'une boule à l'instar d'une pièce de deux euros, plus ou moins palpable. Il a la capacité de réagir en augmentant de taille lorsqu'il est stimulé. La taille de cette zone peut facilement varier d'une femme à l'autre.


Chez certaines, l'ensemble de la paroi antérieure est sensible alors que chez d'autres, et la paroi postérieure et la paroi antérieure répondent aux stimulations. Toutefois, il est difficile chez la plupart des femmes de définir l'emplacement précis de la source de leurs émotions intenses. Certaines positions stimuleraient davantage cette région que d'autres. L'on peut notamment citer la levrette où l'homme se positionne derrière la femme ou la balançoire quand la femme chevauche l'homme. Parfois, la stimulation simultanée du clitoris optimise le résultat.


D'après les spécialistes, la quête du point G ressemble à la quête du Saint Graal.

Le mystère du Point G



Autrement dit, il est entouré de mystère. Cependant, il existe quelques astuces qui pourraient considérablement aider à le trouver. Seule, il faut s'asseoir au bord d'une chaise en position accroupie. L'on introduit ensuite l'index ou le majeur en tâtonnant l'intérieur du vagin. L'on touche le fameux point G lorsque l'on ressent une envie pressante d'uriner. Cette sensation laisse la place à un plaisir intense au bout de quelques secondes. A deux, le partenaire peut se positionner derrière la femme qui se met à quatre pattes. Celle-ci pourrait lui donner des conseils lors de l'exploration. Les autres positions comme les petites cuillères, l'andromaque, le lotus, le cheval renversé, le lotus renversé ou les jambes à son cou sont parmi les plus recommandées mais la liste reste non exhaustive. A ce jour, aucune étude n'a démontré l'existence du même point chez l'homme. Toutefois, les chercheurs ont découvert une zone qualifiée d'ultra sensible qui s'en rapproche chez l'anatomie de ce dernier.
point g


Certaines femmes arrivent à trouver une région située entre l'anus et le scrotum qui stimulerait l'excitation masculine.

Comment trouver le Point G



Elle a été baptisée le point d'érection B. Une pression à la fois ferme et douce sur ce point accentuerait l'érection voire accélérerait l'éjaculation. Reste à savoir si le point G et le point B peuvent être considéré comme faisant partie de la même famille. Dans la recherche de l'analogue du point G chez l'homme, d'autres chercheurs penchent plutôt vers la prostate. C'est une glande qui joue un rôle important dans la fabrication du sperme et dans l'éjaculation. Certains hommes apprécient particulièrement que leur partenaire stimule cette zone par voie interne pour augmenter leur plaisir. Récemment, l'on a rapporté du nouveau concernant le point G. Un scientifique d'origine italienne du nom de Jannini affirme qu'il est désormais possible de déterminer visuellement si une femme possède un point G ou non. Pour arriver à ce résultat, il a fait une étude sur vingt femmes réparties en deux groupes égaux. L'un des groupes est composé de femmes n'ayant jamais connu d'orgasme vaginal. Grâce à une échographie et une comparaison de l'épaisseur de leur paroi antérieure, il en a déduit que plus cette paroi est dense plus elle accentue l'orgasme. Un échantillon plus important est exigé pour pouvoir confirmé ce résultat.

Le Lundi 10 Janvier 2011 à 16:49
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sexualité, libido, kamasutra, organes sexuelles, homme, femme, ados Sexualité : entre santé et sensualité, tout savoir
sur la sexualité



fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Bois de chauffage : bien choisir et conserver son bois
  •  Rayons ultraviolets : définition
  •  Zaïre : République démocratique du Congo ou RDC...
  •  Fuchsia : une centaine de variétés et plus d'un millier d'hy...
  •  Zambèze : fleuve traversant 6 pays et abritant les chutes Vi...

Articles suivants :
  •  Shampoing naturel maison : pour cheveux secs, gras ou norm...
  •  Cauchemars : bébé ou adulte, signification de ce phénomène...
  •  Le verre : les différents types de verres
  •  Rasage mécanique : alternative au rasage électrique...
  •  Lois de Nuremberg de 1935 par Hitler : 3 textes forts du p...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sexualite Sexualité
   sexualite Sexualité



Le point de Gräfenberg plus connu sous l'appellation « point G » désigne une région particulièrement sensible dans le vagin qui stimulerait l'orgasme féminin. Cette région est constituée de nerfs et a...