Piqûre de guêpe : que faire ?


Partager




Que faire en cas de piqûre de guêpe
Retirer le dard d'une piqûre de guêpe
Dangers et allergies
Soins et précautions piqûre de guêpe

Venin piqûre de guêpe



La piqûre de guêpe peut être dangereuse, à cause du venin qui se trouve dans les deux glandes placées dans l'intestin de l'insecte. L'aiguillon de celui-ci se termine par de petites dentelures crochues. Cette forme empêche le retour du venin en arrière après enfoncement de l'aiguillon dans la peau.



Aussi, la guêpe laisse-t-elle d'ordinaire son dard dans la plaie, ainsi que les glandes qui y sont annexées. C'est ce qui explique d'ailleurs le fait qu'elle meurt de l'arrachement de son arme. Les signes apparaissant à la suite de piqûre de guêpe sont essentiellement la douleur, la rougeur et le gonflement de la région. Si les piqûres ont été nombreuses, l'enflure est étendue et parfois on note des abcès. Certains sujets sont très sensibles au venin de guêpe et font des accidents d'origine allergique, qualifiés d'anaphylactiques. Cette réaction anaphylactique peut être grave, en entraînant une constriction thoracique, une angoisse respiratoire, des vertiges et une perte de connaissance. On peut également observer un gonflement considérable de la région piquée et une urticaire généralisée. Un oedème de la face peut survenir et parfois des vomissements accompagnés d'une diarrhée. Le traitement et les soins d'une piqûre de guêpe dépendent donc des manifestations observées.

Enlever la glande



Dans tous les cas, il faut en premier lieu enlever la glande si elle est encore restée sur la partie piquée depuis le contact avec l'insecte.


Pour cela, il faut couper la partie supérieure de l'aiguillon au-dessus de la peau. Ceci pour éviter de presser sur la glande en retirant le dard et d'envoyer encore plus de venin dans la circulation. Ensuite, extraire l'aiguillon avec une pince. Si le dard n'est pas accessible, on humecte l'endroit piqué pour ramollir la peau afin de faciliter l'extraction. Sinon, laver tout simplement à l'eau savonneuse. Après que le dard ait été retiré, nettoyer l'endroit avec une solution antiseptique ou de l'alcool à 60°.


Approcher pendant quelques minutes la partie piquée d'une source de chaleur, par exemple le bout allumé d'une cigarette, pour atténuer la virulence du venin. Faire attention toutefois à ne pas brûler la peau par une trop longue exposition. Si on dispose d'une ventouse, on peut l'appliquer sur la piqûre pour extraire le venin par aspiration, limitant ainsi sa diffusion tissulaire. Cette manoeuvre peut être remplacée par une aspiration du venin par la bouche, si on a de l'expérience pour ce geste. Sinon, il ne faut pas risquer d'avaler le venin, car il faut recracher immédiatement le produit aspiré.

Démangeaisons



Les démangeaisons causées par la piqûre de guêpe sont très importantes. Appliquer de la pommade ou de la crème antihistaminique sur la peau, généralement deux fois par jour. En cas d'enflure importante, préférer une crème corticoïde, également deux fois par jour. Espacer les applications des deux types de produits d'au moins une heure. Si la piqûre n'a pas été grave mais que la douleur est intense, le vieux remède du glaçon donne toujours de bons résultats. Il calme la douleur et réduit la congestion.
piqure guepe


Si on ne dispose pas de ces médicaments, une solution d'eau froide salée, de vinaigre, d'eau de Cologne ou de quelques gouttes d'ammoniaque liquide, suffit à faire disparaître la douleur. On peut aussi appliquer un mélange formé de 15 g d'ammoniaque, 5 g de collodion et 50 cg d'acide salicylique.

Éviter les réactions



Au besoin, prendre un comprimé orodispersible d'antihistaminique, qui fond instantanément dans la bouche, pour éviter les réactions d'hypersensibilité. Généralement, tout rentre dans l'ordre au bout de 5 jours à une semaine. Si la personne piquée a déjà été vaccinée contre le tétanos, une injection de sérum anti- tétanique n'est pas indispensable. Dans le cas contraire, il faut consulter un médecin pour se faire prescrire ce sérum. Dans les cas graves, c'est-à-dire en présence de gêne respiratoire, de chute de la tension artérielle, de perte de connaissance, de nombreux points de piqûres, d'oedème diffus, d'urticaire généralisée, de piqûre au niveau du visage, de la langue ou du cou, il faut immédiatement emmener le sujet aux urgences. Une administration rapide de médicament corticoïde par voie générale peut s'avérer impérative. A noter en particulier qu'une piqûre à l'intérieur de la bouche est très dangereuse à cause de la possibilité de survenue d'oedème de la base de la langue, ou du fond de la gorge, entraînant une asphyxie. Le premier soin à administrer, avant l'arrivée des secours, consiste en un gargarisme avec du sel de cuisine dans de l'eau à laquelle on ajoutera un peu de vinaigre.

Le Mercredi 08 Décembre 2010 à 12:29
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Préparer son voyage en Thaïlande
  •  Epilation torse : au laser ou à la cire
  •  Crème dépilatoire : maillot, visage ou pour homme...
  •  Avocat pénaliste : droit pénal à Paris, Lyon ou Lille
  •  Travelers Cheques : paiement popularisé par American Express

Articles suivants :
  •  Meetarabic : forum à l'inscription gratuite
  •  Epilation duvet lèvres et joues : laser ou au fil
  •  Naruto mx : scans et lecture en ligne
  •  Peugeot BB1 : vehicule commercialisé en 2013
  •  Vie de merde : anecdotes VDM




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 jojo777 a écrit [08/12/2010 - 17h22] 
jojo777

Bon alors petite rectification : une guêpe ça peut piquer de façon illimitée, c'est l'abeille qui meurt après avoir piquée sa victime. Ce n'est pas la guêpe mais l'abeille qui possède un dard dentelé et qui meurt du au fait d'avoir laissé le dard et souvent les glandes à venin dans la victime (c'est d'ailleurs pour ça qu'elles piquent moins qu'une guêpe). De plus il n'y a que les femelles qui en sont équipées, les mâles abeilles communément appelés faux-bourdon ne piquent pas.




 zillou a écrit [09/12/2010 - 10h26] 
zillou

je pensais que seule l'abeille perdait son aiguillon ? ;-)





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   sante Santé
   urgences Urgences
   urgences Urgences



La piqûre de guêpe peut être dangereuse, à cause du venin qui se trouve dans les deux glandes placées dans l’intestin de l’insecte. L’aiguillon de celui-ci se termine par de petites dentelures crochue...