Les phobies ou névroses phobiques


Partager




A l'instar des autres névroses, telles que la névrose obsessionnelle ou l'hystérie, cette infection psychopathologique se caractérise par une angoisse très importante pour la personne qui en souffre. La névrose phobique est une infection névrotique caractérisée par le déplacement de l'angoisse sur des êtres vivants, choses, actes, situations qui deviennent l'objet d'une terreur paralysante.



Pour qu'une névrose phobique soit diagnostiquer trois éléments doivent apparaître : les symptômes (les phobies), les conduites d'évitement contra phobiques et une personnalité phobique. Il existe différentes phobies : Les phobies simples qui peuvent être des peurs archaïquement, qui datent de l'enfance (Noir, eau, ...), ou les phobies d'animaux. Les phobies de situation qui concernent l'espace, comme l'agoraphobie (peur des espaces ouverts, espaces publics, foule), la claustrophobie (peur des espaces fermés, sensation d'étouffement), la phobie des hauteurs et la phobie sur un moyen de transport précis. Les phobies sociales, qui est une crainte d'être dans une situation où il pourrait être observé par autrui ou se conduire de façon humiliante. Ces phobies regroupent la peur de parler en public, la peur de manger en public, la peur de rougir en public, ... Les phobies dites « limites », par exemple la dysmorphobie qui est une préoccupation anormale par rapport à l'esthétisme du corps, ou la nosophobie, qui est la crainte d'avoir une maladie grave. Les phobies d'impulsion, où ce qui domine est la crainte de produire un acte, contre sa volonté, agressif envers soi ou un tiers.


Pour diminuer l'angoisse, les malades régissent leur vie en mettant en place des conduites contra phobiques. En effet, les phobiques vont organiser leur vie en fonction de leur phobie ; en évitant les situations phobogènes. Par exemple, l'agoraphobe renoncera à sortir. Une seconde solution pour diminuer l'angoisse est d'adopter un conduit de réassurance, c'est-à-dire utiliser un objet ou une personne (contra phobique) et l'investir de manière positive pour ensuite l'emmener dans certains endroits angoissants.


Le dernier élément permettant de diagnostiquer une phobie est la personnalité phobique du malade. Celle-ci se caractérise par deux éléments distinctifs : « L'état-conscience d'alerte » ; la personne supporte difficilement les situations d'imprévu où elle perçoit qu'un danger peut arriver. De plus elle s'alarme de tout ce qui émerge d'elle, de son monde intérieur. « Le parti pris de la fuite » ; le patient, malgré toute la vigilance qui le caractérise, fuit dès le moindre danger. Soit la fuite s'accompagne d'un comportement passif (attitude d'inhibition sociale), soit la fuite s'accompagne d'un comportement de défi (fuite en avant vers l'activisme). Dans la personnalité phobique il y a un style de relation d'objet particulier (attraction répulsion), il y a une oscillation entre un manque de confiance en soi, un sentiment d'incomplétude et des moments d'ambition démesuré. L'apparition de la névrose phobique survient souvent à l'adolescence. Souvent elle se déclare après une angoisse trop importante ou une décompensation dépressive. La décompensation se fait souvent lors d'un changement qui arrive dans le cours de l'existence du sujet (décès, mariage, ...).
phobies


Cet événement perturbe un équilibre. Beaucoup d'études ont abordé le domaine des phobies et des thérapies en sont nées. Des méthodes confrontant, progressivement, le patient directement à sa phobie, aux méthodes plus classiques, de nombreuses possibilités existent. Reste au malade de choisir le psychologue qui adoptera la technique qui lui conviendra le mieux.

Le Lundi 17 Septembre 2007 à 15:59
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Les troubles anxieux, enfant anxieux, troubles de la personnalité, troubles psychiques, anxiété, troubles comportement, troubles anxieux et dépressifs, psychiatrie, Les troubles anxieux : comment vivre avec ces
troubles psychopathologiques ?



fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Hawaï : zoom sur un état d'amérique qui fait rêver des milli...
  •  Skype : leader mondial de la VoIP
  •  Heidi Klum : un mannequin qui aurait pu ne pas être découver...
  •  Surdité : comment faire face à cette pathologie de l'ouie?...
  •  Cantine scolaire : une réponse à restauration scolaire et pé...

Articles suivants :
  •  Christophe Maé : « On s'attache » très facilement à sa voi...
  •  Agences de voyages : histoire et rôle d'un établissement a...
  •  Devenir gendarme : comment entrer à la gendarmerie nationa...
  •  Sébastien Chabal : le rugby-men préféré des Français...
  •  Alessandro Volta : physicien italien et inventeur de la pi...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   maladie Maladie
   psychologie Psychologie



Nombreuses sont les personnes ayant peur du noir ou des hauteurs, mais est ce pour autant une phobie ? Ou s’agit-il, tout simplement de simples peurs ? La névrose phobique est une maladie psychologiqu...