La périostite tibiale : connaître l'inflamation de la surface du tibia


Partager




Marche à pied, randonnées, course à pied, les périostites tibiales sont relativement fréquentes lors des surmenages sportifs. Lors de ces pratiques, tous les éléments sont réunis pour favoriser la survenue de la périostite tibiale, cette sorte d'inflammation de la surface du tibia qui se traduit par une douleur persistante sur le devant du tibia. Chaque os long est pourvu d'un périoste ; c'est une sorte de membrane conjonctive fine, de couleur blanche nacrée, qui recouvre l'os au niveau de la partie moyenne de l'os appelée « diaphyse ».



Cette membrane est riche en vaisseaux sanguins qui pénètrent ensuite dans l'os. Sur le périoste s'insèrent des muscles, des tendons et des ligaments par des points d'insertion et d'ancrages solides. Ce qui explique que le périoste peut souffrir lorsque les muscles tractent ou tirent en permanence sur leurs insertions périostées. De tous les os longs, c'est le tibia qui est le plus fréquemment touché. Les périostites gardent une part de mystère quant à leur origine physiopathologique exacte et ce, même pour les médecins du sport. Certains pensent que les muscles qui tractent le périoste déclenchent une inflammation. D'autres pensent au contraire qu'il n'ya pas d'inflammation ! Tout ce qui tend à exagérer les contraintes sur le tibia le met en surcharge. Le morphotype classique du randonneur ou du coureur à pied « candidat » le plus souvent exposé à la périostite est le même. Le diagnostic de périostite repose sur l'examen clinique. La douleur qui peut être bilatérale, siège généralement sur le versant interne de la jambe, plutôt en bas. La douleur n'apparaît qu'en course ou à la marche prolongée et jamais au repos. Il devient difficile de pratiquer son activité son activité favorite.


La douleur peut devenir très invalidante et gêner non seulement la marche normale, mais aussi lors des descentes d'escaliers par exemple. Dans la périostite comme dans la fracture de fatigue, la radiographie est normale. La seule utilité d'examens complémentaires est d'éliminer les autres causes possibles de douleurs de jambe et les pathologies graves comme le cancer des os par exemple. Parfois et dans les formes anciennes, la radiographie montre une petite opacité devant la zone douloureuse. C'est un signe de surcharge.


periostite tibiale
Comme dans tous les pathologies de surcharge, la périostite nécessite un repos sportif d'au moins un mois, et jusqu'à deux mois dans les formes tenaces. Continuer à s'évertuer à marcher ou courir malgré la douleur expose à la survenue d'une authentique fracture de fatigue, pas tellement du fait de la périostite, mais parce qu'il ya une surcharge également sur l'os. Localement on peut appliquer des pommades anti-inflammatoires et de la glace plusieurs fois par jour. Le port de cannes anglaises n'étant pas nécessaire. La rééducation et la kinésithérapie sont aussi importantes pour une périostite. La rééducation consiste en des étirements progressifs du jambier postérieur en diminuant les contraintes.



Le Jeudi 03 Janvier 2008 à 14:31
Article écrit par Mass ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  maladies, symptômes, traumatismes Les maladies et pathologies


fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Tyrol : sur la trace tyrolienne
  •  La Chartreuse du Val Saint Esprit : un hôtel classé monument...
  •  La Bible : le livre le plus diffusé au monde
  •  Givenchy : une des marques phares de la mode contemporaine
  •  Acupuncteur : comment devenir acupuncteur ?

Articles suivants :
  •  Jean-Jacques Annaud : réalisateur français controversé de ...
  •  Sultanat d'Omam : partez à la découverte de la péninsule a...
  •  Chimiothérapie : un traitement contre le cancer
  •  L'iPhone : téléphone mobile à écran tactile...
  •  Station de ski Les Deux Alpes (France) : optez pour une st...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 F-anny a écrit [19/05/2009 - 21h59] 
F-anny

je crois que je suis "victime" d'une périostite tibiale..
dès que je cours un peu trop, ou lorsque je fais des arrets (pour le hand) une douleur surgit,
se qui me fait extraimement mal. a ne plus pouvoir courir, ni marché...

comment faire pour que celà passe plus vite???





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   formation sante Formation santé
   sante Santé
   sante Santé
   acupuncture Acupuncture
   allergie Allergie



Une hanche en rotation externe permanente qui surcharge le squelette jambier lors de la prise d'impact, des jambes arquées, des genoux inclinés vers l'arrière-pied, des pieds creux ou vrillés, une hyp...