Paris-Roubaix : un challenge cyclo historique


Partager




L'épreuve cycliste Paris-Roubaix se dispute sur un parcours compris entre ces deux villes. L'idée de créer cette compétition vient de deux businessmen Théophile Vienne et Maurice Perez qui se passionnent aussi pour le vélo. Avec la réalisation de ce projet commun, les deux hommes mettent en place un véritable centre cycliste dans la ville de Roubaix, laquelle est surtout connue à l'époque comme étant la capitale de la laine. Le vélodrome fut construit en 1895 sur un terrain situé près du parc Barbieux. Les opérations sont dirigées par l'architecte Dupire.



L'ouvrage, constitué d'une piste de 333,33 mètres de long, est achevé après un mois de travaux. L'inauguration du vélodrome a eu lieu le 9 juin 1895. Une fête qui a réuni un public venu en masse pour assister aux sept épreuves qui se sont déroulées sur la nouvelle piste. Grâce à cet aménagement, les amateurs de la discipline peuvent désormais s'adonner plus confortablement à leur loisir. La structure accueille non seulement les entraînements des adeptes de ce genre de sport mais également les différentes réunions des membres passionnés. La première épreuve cycliste qui permet aux athlètes de franchir la ligne d'arrivée au vélodrome de Barbieux a été mise en place un an après l'inauguration de l'infrastructure. L'idée des organisateurs est de faire du centre cycliste roubaisien, le lieu d'arrivée d'une course au départ de Paris. La mise en place et la réalisation de cette épreuve, calquée sur le concept du Bordeaux-Paris, sont confiées au rédacteur en chef du magazine Paris- Vélo, Louis Minart. Pour mener à bien ce projet, il a bénéficié de l'assistance de Victor Breyer. Les participants doivent disputer l'épreuve sur un trajet de près de 280 kilomètres.


Le Paris-Roubaix commence à la Porte de Maillot et traverse plusieurs villes dont Pontoise, Arras, Beauvais, Lesquin, Amiens, Henin-Liétard, Hem, Seclin et Doullens. Pour encadrer la course et assister les concurrents en cas de besoin, ces derniers sont suivis par des entraîneurs en vélo eux-aussi. Le vainqueur de la course remporte 1000 francs, un prix qui a constitué une coquette somme pour les ouvriers à l'époque. Le premier Paris-Roubaix voit la participation de 51 cyclistes amateurs et professionnels.


Pour cette édition, la première place du podium est revenue à Josef Fischer. Le coureur allemand met un peu plus de neuf heures pour parcourir la distance. Le trajet Paris-Roubaix reste pratiquement le même depuis sa création, mises à part quelques modifications. En 1906, l'étape Douai est rajoutée au parcours pour dévier le trajet des coureurs de la catastrophe de la mine de Courrières. En outre, le départ de l'épreuve est déménagé à Chatou à partir de 1913 à cause des embouteillages qu'elle a créés. Jusqu'en 1914, le vélodrome de Roubaix est maintenu comme point d'arrivée. Des 19 éditions qui se sont tenues jusqu'à cette année, 16 ont été remportées par des athlètes français. Parmi les champions qui ont marqué l'histoire du Paris-Roubaix figurent Octave Lapize et Maurice Garin. Le seul Roubaisien qui a décroché le titre reste Charles Crupelandt. En récompense à cet exploit, une portion de rue pavée à Roubaix porte le nom de ce natif du pays. De 1914 à 1919, la course est interrompue avant de rependre un an après la Première Guerre. Vu l'énormité des dégâts causés par la Guerre, les organisateurs sont obligés d'adapter l'épreuve à un nouvel itinéraire.
paris roubaix


Un détour par Béthune et Saint-Pol-sur-Ternoise est désormais nécessaire. Pour la reprise du Paris-Roubaix, les coureurs observent une minute de silence en mémoire des victimes de la Guerre avant d'attaquer la première étape. L'avenue de Jussieu est choisie pour accueillir la fin de la course qui ne peut plus se terminer au vélodrome. Ce dernier devient inaccessible et se trouve dans un état délabré, à cause des bombardements. L'emplacement sera changé de nombreuses fois. L'arrivée est déplacée au stadium Jean-Dubrulle puis à l'avenue des Villas. Elle était déjà à Marcq-en-Baroeul à l'hippodrome des Flandres et à Wattrelos au stade Amédée-Prouvost. Jusqu'à la Deuxième Guerre, la course voit la domination des Belges, dont le coureur Gaston Rebry. En 1943, les nouveaux organisateurs restaurent le parcours Paris-Roubaix. En 1964, Peter Post réalise un record de vitesse de 45,129 km/h, qui reste invaincu jusqu'à maintenant. L'itinéraire Paris-Roubaix fait partie des circuits continentaux sur lesquels se tiennent les courses organisées par l'UCI à partir de 2005.

Le Vendredi 06 Mai 2011 à 10:51
Article écrit par Mana ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sports, loisirs, coupe du monde, football, foot, musculation, remise en forme, fitness, sportifs haut niveau, actualités sports, sports france, sports tv, magasin de sports, photos sports,salle de sports, sports hiver,sports de combat,  jeux sports, chaus Sports : activités garantes d'aptitudes physiques
et psychologiques pour tous



fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Roger Pierre : biographie d'un comédien à succès
  •  Jeannette Bougrab : biographie d'une universitaire devenue s...
  •  Peut-on boire l'eau du robinet ?
  •  Syndrome de Williams : définition d'une maladie génétique
  •  Beaujolais Nouveau : le cru 2011 est arrivé

Articles suivants :
  •  Bourg-Blanc : petite commune du Finistère
  •  Twisto Caen : itinéraires en bus, tram et cars à Caen...
  •  Alkhabar : magazine en ligne
  •  Loi Balladur : information sur la réforme territoriale...
  •  Agritel : tout savoir sur le cours des céréales...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   cyclisme Cyclisme



L'épreuve cycliste Paris-Roubaix se dispute sur un parcours compris entre ces deux villes. L'idée de créer cette compétition vient de deux businessmen Théophile Vienne et Maurice Perez qui se passionn...