Parc naturel de Ranomafana : un paysage à ne pas manquer à Madagascar


Partager




Le parc naturel de Ranomafana est l'un des fleurons de l'écotourisme à Madagascar. Ce grand parc s'étend sur une surface de plus de 40 000 hectares. Il se trouve à 400 kilomètres au sud-est de la capitale et à moins de 100 kilomètres de la ville de Fianarantsoa. Le parc naturel tire son nom d'un petit village appelé « Ranomafana » qui se situe juste à l'entrée. Cette appellation qui signifie littéralement eau chaude, résulte notamment de la présence d'une source d'eau chaude ferrugineuse qui fait la réputation de la zone depuis plus d'un siècle.



Le parc naturel de Ranomafana se trouve à cheval entre le pays Betsileo et celui Tanala. Il se découvre sur une zone située entre deux unités géographiques bien distinctes. Il forme en fait un passage brutal entre les Hautes-Terres et la frange côtière de l'est malgache. Il note par conséquent une grande variation d'altitude dont le point culminant s'élève à 1400 mètres. Ranomafana est également caractérisé par un relief accidenté et très abrupt. Néanmoins, il offre un paysage folklorique orné en grande partie par des forêts tropicales humides. A côté de ces végétations luxuriantes, on rencontre des formations secondaires qui ne cessent de s'étendre au sein du parc. En raison de la grande humidité qui caractérise le climat de Ranomafana, le parc enregistre une kyrielle de cours d'eau. Ces derniers prennent naissance dans les massifs, puis sillonnent le paysage escarpé ou les collines pour donner naissance à de magnifiques cascades et des chutes spectaculaires. Ils engendrent aussi des piscines naturelles noyées dans un décor onirique. Mis à part ces spectacles naturels qui forcent l'admiration, Ranomafana forge aussi sa réputation sur ses stations thermales.


Celles-ci suffisent à elles seules pour justifier un voyage vers ce parc. Elles forment de ce fait un passage obligé pour tous les visiteurs. L'engouement pour ces piscines naturelles date de la fin du XIXe siècle, surtout en raison de leurs bienfaits thérapeutiques, c'est-à-dire qu'ils sont utilisés pour soigner un certain nombre d'affections, en particulier l'affection rhumatismale. Etant un fleuron de l'écotourisme malgache, le parc naturel de Ranomafana abrite une faune extrêmement riche. Une grande proportion de cette faune ne subsiste nulle part ailleurs dans la région.


Le parc est connu avant tout pour être le lieu de rendez-vous des amoureux d'orchidées, notamment durant les mois de septembre et novembre. Il présente de nombreuses espèces d'orchidées qui n'ont d'égal que leur beauté. Parmi elles, on cite les fleurs de l'Arangis madagascariensis et de l'Eulophiella qui ne cessent de fasciner les visiteurs. La flore de Ranomafana est aussi enrichie par de nombreuses plantes médicinales, des fangeons géants et des essences rares telles que le palissandre et le bois de rose. Cette aire protégée est également peuplée par de nombreuses plantes carnivores et une large variété de palmiers. Outre les espèces végétales, la faune du parc n'est pas en reste pour enchanter les visiteurs. Ce parc est d'abord très prisé pour l'observation des lémuriens. Il héberge au moins une douzaine d'espèces de lémuriens aussi attrayantes les unes des autres et les espèces comme le Varecia variegata et le microcèbe, le plus petit primate au monde. Deux espèces de lémuriens rares font aussi la fierté de Ranomafana, à savoir l'hapalémur aureus et l'hapalémur simus. Dans ce parc, d'autres espèces d'animaux extraordinaires attirent également l'attention des touristes.
parc naturel ranomafana


Ils sont composés d'un large choix d'espèces de caméléons, d'une trentaine d'espèces de mammifères et un peu plus de 100 espèces d'oiseaux, des reptiles et des rongeurs. Le rang animal du parc de Ranomafana est encore constitué par des batraciens dont certains sont très rares comme la grenouille appelée Mantella baroni. Les papillons y sont représentés par une multitude d'espèces arborant une multitude de couleurs. Afin de profiter de la moindre attraction du parc naturel de Ranomafana, il convient de signaler qu'il a été aménagé avec cinq circuits différents. Ceux-ci réservent aux visiteurs leurs lots d'émerveillement respectifs. Ils leur offrent la possibilité de pratiquer de nombreuses activités telles que le camping, le trekking, le vélo, etc. ... Par exemple, le camping est une occasion unique pour admirer la beauté des animaux nocturnes tels que le Fossa fossana, le microcèbe et les grenouilles. En dehors de ces fascinations naturelles, Ranomafana forme un coin perdu pour rencontrer un peuple authentique : le Tanala - qui signifie ceux de la forêt.

Le Dimanche 28 Septembre 2008 à 11:25
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Madagascar, voyage, geographie, tourisme, culture Madagascar : à la découverte de la Grande Île


fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Calendrier grégorien : c'est quoi au juste ?
  •  Le freestyle : libre cours à vos envie !
  •  Orchidées de Madagascar : des fleurs uniques et subtiles...
  •  Comment préparer un sol existant pour un parquet ?
  •  Les différents types de chevilles : bon à savoir avant de br...

Articles suivants :
  •  Comment créer une adresse MSN ?
  •  Jet dentaire : est-ce vraiment efficace ?
  •  Peugeot 207 : une citadine très appréciée...
  •  Le surf à Madagascar et l'école de surf de Mahambo...
  •  Comment niveler une dalle en béton ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   voyage madagascar Voyage Madagascar



Le parc naturel de Ranomafana est l'un des fleurons de l'écotourisme à Madagascar. Ce grand parc s'étend sur une surface de plus de 40 000 hectares. Il se trouve à 400 kilomètres au sud-est de la capi...