La paranoïa : un mal qui touche 0,03% de la population française


Partager




La paranoïa est considérée comme une pathologie psychologique dite psychotique qui se caractérise essentiellement par un délire important. Ici, le délire est d'apparition progressive et qui laisse une vie sociale. C'est un délire systématisé, c'est dire qu'il est logique et a du sens. On estime que 0,03% de la population souffre de paranoïa, avec une plus forte propension de femmes touchées, souvent dans un milieu social défavorisé.



Il existe trois formes de délire paranoïaque : les délires d'interprétations systématisés, les délires passionnels et les délires sensitifs. Quelque soit le type de paranoïa, certains signes seront toujours présents, ainsi le délire sera toujours construit, logique où rien n'est laissé au hasard, le thème du délire concerne toujours la vie quotidienne, le délire est peu étendu mais il y a une forte répercussion sur la vie familiale et sociale, enfin il y a une forte participation émotionnelle ; la personne convainc son entourage. La paranoïa avec un délire d'interprétation se caractérise par un mécanisme central du délire d'interprétation qui va peu à peu construire un système cohérent ; c'est-à- dire un raisonnement faux à partir d'un fait exact. Souvent ce délire sera basé sur un thème de persécution ou de préjudice. Les délires passionnels regroupent trois catégories de paranoïa : la jalousie, l'érotomanie et les revendications. Ce sont des délires dits en « secteur » car le délire s'exerce toujours dans un seul domaine, celui où le sujet investit toute sa charge affective et toute son énergie. La participation de l'affectivité au délire est toujours très importante.


La paranoïa avec un délire érotomaniaque est basée sur une impression délirante d'être aimé par un personnage important (exemple une star ou un supérieur,...). La révélation repose souvent sur un fait anodin entrainant brusquement une certitude : « il/elle m'aime ». Avec le temps, à l'espoir succède une phase de dépit puis de rancune où les sollicitations laissent place à des injures ou des menaces. La paranoïa basée sur un délire de jalousie se caractérise par une installation insidieuse du trouble avec une idée fixe de jalousie, souvent sans motif précis.


Le sujet rumine pendant des mois ses soupçons et ses doutes qui se transforment en certitudes. Enfin le dernier délire passionnel à l'origine d'une paranoïa est le délire de revendication qui se caractérise par une certitude qu'il faut faire triompher la justice ou la vérité. La dernière forme clinique de paranoïa s'appuie sur un délire dit sensitif, c'est à dire que le sujet rumine des idées de dévalorisations, de mépris. Ces idées font souvent suite à un échec. Ces patients ont déjà préalablement certaines caractéristiques paranoïaques telles que l'orgueil, l'obstination et le sens des valeurs, de la dignité. Ces personnes ne sont jamais agressives, elles sont plutôt hésitantes, très sensibles aux attitudes d'autrui, vulnérables et même soumises. La prise en charge de cette pathologie paranoïaque est difficile, car souvent le patient ne va pas consulter par lui-même. Le traitement est basé sur une chimiothérapie et une psychothérapie de soutien, qui s'avère souvent être longue et difficile car le sujet veut se faire passer pour une victime et donc il faut éviter de renforcer cette certitude.
paranoia


Les rechutes sont malheureusement très fréquentes pour les patients souffrant de paranoïa mais l'évolution de la maladie sera favorisée en changeant de lieu de vie et quand la participation émotionnelle est limitée.

Le Mercredi 03 Octobre 2007 à 16:12
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  troubles psychotiques, troubles personnalité, troubles mémoire, troubles anxiete,anxiete, troubles psychosomatique, Les troubles psychotiques : comment vivre avec
ces maladies psychologiques au quotidien ?



fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Rhumatismes : causes, formes, symptômes et traitements de ce...
  •  Fête de Noël : fête chrétienne de la nativité...
  •  Patrick Dewaere : acteur mais aussi, compositeur et chanteur...
  •  Restos du Coeur : l'association d'aide aux plus démunis créé...
  •  Messe de Minuit : une messe traditionnelle pour les chrétien...

Articles suivants :
  •  Nations-Unies : histoire, rôles, objectifs, fonctionnement...
  •  Carole Fredericks : chanteuse américaine aux " dreadlocks ...
  •  Whirlpool : fabricant d'électroménager de qualité...
  •  Réveillon de Noël : comment réussir votre repas de Noël ?...
  •  Contrat de professionnalisation : que dit la loi ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   maladie Maladie
   sciences Sciences
   psychologie Psychologie



Très différent du langage commun, la paranoïa est une affection psychologique très lourde, qui a de nombreuses répercussions sur l’entourage du malade. Souvent difficile à soigner, cette maladie s’exe...