Le Papillon des Etoiles, d’après Bernard Werber, ou l’espoir est dans la fuite...


Partager




Le dernier espoir, c'est la fuite, peut-on lire sur la couverture du roman d'anticipation de Bernard Werber à qui l'on doit une excellente saga sur les fourmis et bien d'autres histoires, telle « l'encyclopédie du savoir relatif et absolu ». Le roman débute sur notre bonne vieille planète, qui souffre de maux rappelant les sept plaies d'Egypte. Une équipe d'humains moins égoïstes et plus imaginatifs que la moyenne va construire un projet gigantesque afin de quitter la Terre avant sa destruction totale. Chez Bernard Werber, on retrouve fréquemment des allusions à la religion chrétienne, comme dans le Cycle des Anges ou celui des Thanatonautes, mais la mythologie de la Grèce ancienne est également présente dans le Cycle des Dieux. Dans le Papillon des Etoiles, l'influence est plus subtile jusqu'aux dernières pages. Quoi qu'il en soit, le monde qu'il nous décrit comme étant probable, d'ici quelques décennies ou même moins, donne froid dans le dos. Les êtres humains se sont révélés incapables de sauvegarder la Terre et cherchent à la fuir.


Toutefois, si le projet réussit, ce ne doit pas être pour recommencer les mêmes erreurs et devoir fuir encore quand les hommes auront trouvé et salit une autre planète. On sent dans l'histoire du « Papillon des Etoiles » beaucoup de désillusions de la part de l'auteur envers ses contemporains, mais il a su également dépeindre quelques beaux personnages riches de sagesse et de bonne volonté. Comme dans la plupart de ses ouvrages, Bernard Werber accorde une place aux chats et aux fourmis, les premiers étant décrits comme des joueurs et les secondes comme des modèles à suivre.


Voila pour les animaux, dont les humains feraient bien de s'inspirer parfois. Chez les fourmis, par exemple, on peut diviser la population en trois grandes parties, celle qui ne fait rien, celle qui « brasse de l'air », autrement dit qui celle qui s'agite mais ne fait rien d'utile, et la partie de celles qui réparent les dégâts et font avancer la communauté. De même, toujours chez les fourmis, l'individu n'est rien sans la collectivité, ce qui donne des idées aux personnages du « Papillon des Etoiles » qui doivent passer de nombreuses années dans un vaisseau géant peuplé de plus de mille personnes... Comme il ne faut pas raconter la fin de l'histoire, le mieux pour savoir comment vont se débrouiller nos cosmonautes du futur est de lire le livre. Cependant sans dévoiler les péripéties du livre, on peut tout de même s'interroger sur la place de la science-fiction de nos jours. Le terme de roman d'anticipation prend toute sa signification dans un monde que n'auraient pas renié Orwells ou Bradburry, sans parler de K.Dick. A une époque où nous nous apercevons de tous les dégâts qu'ont commis nos ainés sur la Terre, il ne nous reste plus qu'à essayer de réparer ou alors la quitter pour aller recommencer sur une autre planète.
papillon etoiles werber


Mais la morale de l'ouvrage de Bernard Werber est justement de dire qu'on ne peut pas fuir éternellement, et qu'il arrivera toujours un moment où les humains se retrouveront à nouveau confrontés aux problèmes de surconsommation et de gaspillage. Car si les pays du Sud se développaient à leur tour comme les occidentaux, il n'y aura jamais assez de combustibles et de matières premières pour tout le monde...

Le Lundi 31 Mars 2008 à 15:06
Article écrit par regine ()




fleche Voir les autres articles commençant par P
 
Articles précédents :
  •  Hotel du Golf Barriere Deauville : le bonheur des amateurs d...
  •  Blue Air : première compagnie aérienne de Roumanie
  •  Pourquoi mentir : le mensonge fait partie intégrante de notr...
  •  Splendia Hotels : sélection unique d'hôtels de luxe et de ca...
  •  Eurociel : lignes aériennes au départ de Nîmes

Articles suivants :
  •  Ethiopian Airlines : créée en 1945 par l'empereur d'Ethiop...
  •  Consommation : les décroissants, de nouveaux acheteurs exi...
  •  Falcon 900 : avion d'affaires triréacteur de la gamme Myst...
  •  Jo-Wilfried Tsonga : nouvelle star montante du tennis fran...
  •  Impérial Palace d'Annecy : un hôtel casino et centre de co...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   livres Livres
   livres Livres
   livre Livre



Dans le roman de Bernard Werber, « Le Papillon des Etoiles », paru en 2006, le futur des êtres humains est extrêmement noir et résonne malheureusement comme un roman basé sur la réalité plus que sur l...