Oxmo Puccino : discographie d'un rappeur aux paroles d'or


Partager




Abdoulaye Diarra, plus communément connu sous le nom d'Oxmo Puccino, est un nom familier dans le milieu artistique en général et dans le monde du rap français en particulier. Frère aîné du basketteur français Mamoutou Diarra, Oxmo Puccino est un artiste à part entière et beaucoup le considèrent comme un modèle. Ayant vu le jour au Mali en 1974, Oxmo Puccino atterrit dans la capitale française un an après et passe son enfance dans le 19è arrondissement où il commence à fréquenter d'autres rappeurs de son quartier dès l'âge de treize ans.



Marqué par la violence qui sévit dans les rues où il grandit, il se découvre une passion pour la poésie sauvage, passion qu'il exprime à travers le théâtre, souvent comique ou tragique, parfois même inspiré de sa vie au quotidien. Par la suite, il intègre divers projets tels que « Time Bomb » regroupant entre autres Hifi, Booba, X-men, Ali, Lunatic et d'autres encore. C'est à leurs côtés qu'Oxmo Puccino connaît ses premières heures de gloire grâce à de multiples participations à une émission de freestyles à la radio. Le nouveau rappeur commence également à être apprécié du public grâce à la nouvelle compilation intitulée « L 432 », réalisée en collaboration avec Booba, dans laquelle on retrouve son morceau « Pucc fiction » qui d'ailleurs ne tarde pas à cartonner. Oxmo Puccino a, à lui seul, énormément contribué à l'essor du rap français et se distingue par sa manière de s'exprimer, utilisant des métaphores ou des expressions imagées souvent à l'endroit d'un individu en particulier et jamais d'un groupe. Son premier grand succès remonte à 1998, au moment de la sortie du titre « Mama Lova », titre d'ailleurs inscrit dans la compilation « Sad Hill » de Kheops.


« Mama Lova » est le premier morceau d'Oxmo à être sorti en vidéo clip. La même année sort chez Virgin son tout premier album : « Opéra Puccino », sacré disque d'or après huit longues années. Le sixième morceau de cet album, « L'enfant seul », n'a pas manqué d'attirer l'attention du réalisateur de film Jacques Doillon qui en fait la musique d'accompagnement pour son film « Petits frères » sorti en 1999. Ce disque a vu la participation de plusieurs grandes pointures du rap telles que Pit Baccardi, Akhénaton, K-Reen ou Lino.


Oxmo poursuit ses collaborations avec divers rappeurs et producteurs comme Jonsmoke, DJ Duke, Wayne Beckford, Sebb, Diesel,... En 2001, il sort son deuxième album « L'amour est mort » qui ne connaîtra malheureusement pas le même succès que le premier. Cet échec ne fera pourtant pas reculer notre star qui ne cesse de persévérer et « Cactus de Sibérie », son troisième album qui sort en 2004 cartonne à nouveau. Une grande tournée est par la suite organisée à travers toute la France et sera marquée par la sortie en 2005 de l'album live « Black Tour Desperado ». En parallèle, Oxmo Puccino étend ses activités et participe au doublage en langue française du film américain « Belly ». Il a en outre fait une courte apparition dans « Arthur et les MInimoys » de Luc Besson ainsi que dans « Sheitan » réalisé par Kim Chapiron. Mais Oxmo est éclectique et sait avec talent conjuguer le rap avec d'autres styles de musique. C'est pourquoi il travaille en étroite collaboration avec le célèbre groupe jazz « The Jazzbastards », ainsi que le célèbre label de jazz « Blue Note ».
oxmo puccino


En 2006, le concept-album intitulé « Lipopette Bar » raconte l'histoire des habitués du Lipopette Bar tout en rendant hommage à la grande chanteuse Billie Holiday. 2007 est l'année où « La réconciliation » voit le jour. Cette mixtape comporte ses meilleurs tubes, ses morceaux remixés ainsi que ses reprises en live, le tout réalisé avec la participation de DJ Cream. Tout en continuant à écrire pour d'autres artistes comme Florent Pagny, Oxmo part en voyage en octobre 2007 à Bogota, à l'issue duquel sort un CD comportant quatre titres, fruits de sa collaboration avec le groupe d'origine colombienne Choc Quib Town. En 2009 et plus exactement le 23 mars, il sort son dernier album intitulé « L'arme de paix ». Les meilleurs textes d'Oxmo Puccino ont été regroupés dans un recueil intitulé « Mine de cristal », lequel est apparu avec son dernier album.

Le Dimanche 14 Juin 2009 à 09:25
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  rappeurs, hiphop, rap, 50 cent, jay z Rappeurs : les icônes du Hip Hop d’hier et
d’aujourd’hui



fleche Voir les autres articles commençant par O
 
Articles précédents :
  •  Claustrophobie : définition, causes et traitement
  •  Baril de Brent : définition, cours, cotation...
  •  Batista : champion WWE et ennemi juré de Undertaker
  •  Régime ananas pamplemousse : une cure de fruit pour maigrir ...
  •  Musée de la Coutellerie de Thiers

Articles suivants :
  •  Vitamine C : quelles sources naturelles ?
  •  Ondes électromagnétiques et santé : un danger omniprésent ...
  •  Vieux Port de Marseille : au bas de la Canebière
  •  Boutique de gestion : c'est quoi ?
  •  Charlie Winston : ''Like a Hobbo'' sur MySpace




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



    Rap Français



Abdoulaye Diarra, plus communément connu sous le nom d’Oxmo Puccino, est un nom familier dans le milieu artistique en général et dans le monde du rap français en particulier. Frère aîné du basketteur ...