OGM en France


Partager




OGM est un sigle signifiant Organisme Génétiquement Modifié. De part cette définition, l'OGM peut être considéré comme étant un organisme vivant, qu'il soit végétal, animal ou micro-organisme, doté d'un patrimoine génétique modifié par l'homme. Cette opération est couramment dénommée transgenèse et consiste à sélectionner des gènes dans un organisme, puis à intégrer ces derniers dans le patrimoine génétique d'un autre organisme vivant. L'OGM a pour objectif général de conférer aux animaux, végétaux et autres, des propriétés dont ils ne disposaient pas initialement.



Les méthodes permettant de parvenir à cette modification des gènes relèvent des techniques du génie génétique. Si auparavant, l'OGM était généralement destiné à améliorer les variétés agricoles, il est actuellement considéré par les écologistes comme étant une pratique « anti-nature », dans la mesure où cette technique produit de nouvelles espèces de manière non-naturelle. A titre d'illustration, les OGM les plus courants sont des plantes dont 71% sont davantage plus tolérantes vis-à-vis de certains herbicides, 18% produisent elles-mêmes leur propre insecticide et 11%, cumulent ces deux propriétés. Les principaux pays producteurs d'OGM sont les États-Unis, le Canada et l'Argentine. En Europe notamment en France, les produits OGM ne sont pas encore commercialisés et restent au stade de recherches scientifiques. Cependant, l'Hexagone accuse actuellement de plus en plus de plantations d'OGM, essentiellement de céréales, qui sont généralement dénoncées par les différents mouvements écologistes et les anti-OGM, en particulier. Comme il a été indiqué supra, les plantations OGM destinées à la commercialisation sont minimes voire quasi-inexistantes en France.


Si l'on se réfère à la législation française, la commercialisation est tout simplement interdite et les OGM présents sur le territoire sont exclusivement destinés à des fins de recherche. Toutefois, les organisations anti-OGM affirment le contraire dans la mesure où elles disposeraient de plusieurs informations concernant des plantations « clandestines » qui se font discrètes afin de ne pas heurter l'opinion public, davantage favorable à l'agriculture bio. Il faut savoir que les espèces de plantes OGM les plus courantes en France concernent le maïs.


ogm france
Si en 1998 les cultures de maïs OGM occupaient 1500 hectares, elles ne dépassent pas les 500 hectares aujourd'hui. Ces dernières sont également très protégées puisque les mouvements radicaux anti-OGM français favorisent les actes de désobéissance civile dans leur stratégie. Au mois de mars dernier, l'introduction d'une variété de pomme de terre transgénique dénommée Amflora a suscité une grande polémique. En effet, la secrétaire d'État à l'Ecologie française, Chantal Jouanno, a dénoncé une politique de distribution d'autorisations « abusive » dans la mesure où, selon ses propos, ces dernières doivent faire l'objet d'une expertise scientifique communautaire renforcée, au préalable. La France a donc dû renvoyer le dossier Amflora devant le collège des experts dénommé Haut Conseil des Biotechnologies ou HCB, pour pouvoir trancher sur le sujet.


A titre d'information, c'est le Conseil Européen qui délivre l'autorisation de mise en culture ou de commercialisation des OGM en Europe. Les pays membres pourront ensuite jouer la carte de la clause de sauvegarde pour interdire ou non cette intégration. Pour le cas de la France, les entités statuant sur le sort des OGM sont l'Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Aliments, abrégée AFSSA, pour les risques sanitaires mais également nutritionnels et bien entendu, l'HCB pour les risques environnementaux. Il est important de souligner que la législation française concernant l'exploitation de l'OGM a été revue en 2008 et a donné naissance à la clause de sauvegarde ainsi que la HCB, citées plus haut. En résumé, la loi sur les OGM en France, également connue sous la dénomination de loi du 25 juin, a permis la création de l'HCB, a instauré un régime de responsabilité pour les cultivateurs, a mis en place un système pour la transparence des cultures et a introduit une peine plus sévère pour le délit de fauchage. Concernant justement ce dernier, la personnalité française qui s'est « illustrée » dans cette pratique militantiste illégale reste José Bové. Ce politicien et non moins figure emblématique du mouvement alter mondialiste français a été plus d'une fois condamné à plusieurs peines de prison et de fortes amendes pour avoir arraché ou détruit des plantes transgéniques. On peut citer à titre d'exemple la destruction du stock de semences transgéniques de Novartis en 1998 ou le fauchage d'un champ de colza transgénique de CETIOM en 2002.

Le Jeudi 20 Mai 2010 à 11:39
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, nutrition, diététique Santé et diététique


fleche Voir les autres articles commençant par O
 
Articles précédents :
  •  Dentifrice en comprimés : c'est quoi
  •  Orientation scolaire : comment choisir
  •  Comment devenir garde du corps
  •  Racisme : définition
  •  Les marchés financiers : définition

Articles suivants :
  •  Le télétravail : définition
  •  The Phone House : téléphonie mobile
  •  Xenadrine : produit minceur
  •  Mains moites :causes et traitement ?
  •  Comment entretenir des plantes en pot ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   nutrition Nutrition



L'OGM est un sigle signifiant Organisme Génétiquement Modifié. De part cette définition, l'OGM peut être considéré comme étant un organisme vivant, qu'il soit végétal, animal ou micro-organisme, doté ...