La neurologie : définition, maladies, pathologies et symptômes !


Partager




Aloïs Alzheimer, James Parkinson, Georges Gilles de La Tourette ou encore Vladimir Bechterew ... voilà bien des noms qui ne sont pas méconnus en médecine et plus particulièrement dans l'une des spécialités médicales qu'est la neurologie. Définie comme étant « la discipline médicale dont l'objet est axé sur l'étude du système nerveux, et plus précisément le cerveau », la neurologie (inventée par l'anatomiste et médecin anglais Thomas Willis) a été récemment séparée de la psychiatrie. Mais quelles sont les pathologies se rapportant à la neurologie ?

neurologie
D'abord, en neurologie l'on retiendra les pathologies du cerveau dont la «maladie de Parkinson » (troubles affectant le névraxe ou système nerveux central touchant progressivement les fonctions motrices du patient) dont les causes sont assez mal connues, mais qui touche généralement les personnes âgées de 40 à 75 ans.

Sa physiopathologie s'explique par une insuffisance de dopamine (neurotransmetteur dérivé de l'acide aminé tyrosine, dont le rôle est de produire de la noradrénaline et l'adrénaline et assurant en même temps la circulation du sang).



Les symptômes de cette maladie neurologique se traduit par la rigidité des membres (ou hypertonie), des mouvements rares (ou akinésie) débouchant parfois sur des gestes involontaires (ou dyskinésies), auxquels l'on peut parfois ajouter une perte d'autonomie, de mémoire, d'attention, d'orientation voire, une psychose et une perturbation de la pensée ; ensuite la « maladie d'Alzheimer » (affection neurodégénérative touchant petit à petit, les fonctions mentales du patient pouvant aller jusqu'à la réduction de capacités cognitives nécessaires pour maintenir l'attention, la mémoire, et même, pouvoir communiquer... Si aujourd'hui, les causes de la maladie d'Alzheimer sont peu connues, l'on n'hésitera pas à démontrer que certains agents génétiques, ou environnementaux mais aussi la vieillesse en sont parfois responsables. Les symptômes les plus connus de la maladie d'Alzheimer sont la perte de mémoire (amnésie), l'incapacité à effectuer des mouvements (apraxie), la reconnaissance visuelle (agnosie) ... ; l'accident vasculaire cérébral (apoplexie ou attaque d'apoplexie débouchant sur une perte de conscience ou une mort soudaine du patient), le coma (« sommeil profond »), la migraine, l'épilepsie, l'hydrocéphalie, la tumeur cérébrale... Pour ne citer que celles-là ! Par ailleurs, les pathologies du médullaire faisant partie des études de neurologie s'articulent autour de la sclérose en plaques (dont les causes sont encore mal connues, mais seraient associées à des facteurs génétiques et environnementaux), la poliomyélite, la myélopathie, l'infarctus médullaire ... Quant aux pathologies des méninges, les maladies neurologiques telles que la méningite, la méningiome, ou l'hémorragie méningée ou encore, les pathologies musculaires telles que la myopathie, myotonie congénitale, myopathie de Duchenne, la dermatomyosite et les pathologies des nerfs crâniens dont la paralysie faciale, les algies vasculaires de la face ou encore la névralgie du trijumeau sont aussi importantes à mentionner. En neurologie, pour explorer les zones affectées provoquant des troubles chez le patient, les méthodes telles que l'électroencéphalogramme, IRM cérébrale ou médullaire, l'électromyogramme, la ponction lombaire, l'échographie doppler des vaisseaux du cou, la biopsie musculaire, artériographie des vaisseaux du cou ou même le scanner cérébral ou médullaire sont incontournables pour le traitement de toute maladie neurologique !

Le Jeudi 22 Mars 2007 à 16:14
Article écrit par Yelen ()




fleche Voir les autres articles commençant par N
 
Articles précédents :
  •  Psychiatrie : définition, histoire, méthodes thérapeutiques,...
  •  La médecine générale : le « 1er » contact avec le système de...
  •  Médecine contemporaine : histoire, fondateurs incontournable...
  •  Médecine médiévale : histoire, pratiques et fondateurs incon...
  •  Médecine antique : histoire, pratiques, fondateurs incontour...

Articles suivants :
  •  La cardiologie : au coeur de la médecine
  •  La gériatrie : quand les médecins prennent soin de nos aîn...
  •  La pédiatrie : les médecins au service de la petite enfanc...
  •  L'urologie soigne vos problèmes urinaires
  •  La radiologie : le corps humain dans tous ses moindres dét...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 Caro a écrit [06/06/2007 - 10h27] 
Caro

Les affections neurologiques sont terribles! Elles peuvent nous amener à un changement radical du comportement, voire même de personnalité. Quand il y a lésion, les dommages laissés sont très souvent à long terme et peuvent particulièrement nuire à la vie sociale.




 jackthierry a écrit [03/05/2011 - 17h27] 
jackthierry

je soufre aussi d'une lésion neurologique et entre les crises, le sommeil dû au traitemet, et le travail que je tente souvent de reprendre, je ne m'en tire pas.
Thierry





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   formation sante Formation santé
   sante Santé
   acupuncture Acupuncture
   allergie Allergie
   aromatherapie Aromathérapie



La neurologie est une spécialité médicale étudiant le système nerveux dans son ensemble mais surtout le centre nerveux du corps humain : le cerveau. Cette spécialité complexe demande de la rigueur et ...