Moteur essuie glace, réparer le moteur d'essuie-glace


Partager




Moteur essuie glace occasion
Acheter moteur essuie glace
Moteur essuie glace pas cher
Entretien moteur essuie glace

Un essuie-glace d’une voiture est à la fois un accessoire d’une utilité non négligeable et une pièce de décoration



Un essuie-glace d’une voiture est à la fois un accessoire d’une utilité non négligeable et une pièce de décoration. Il est obligatoire d’équiper une auto de ce dispositif afin d’assurer le balayage automatique des glaces lors de son lavage ou en cas de pluie.



Autrement dit, il sert à améliorer le champ de vision du conducteur. Comme nous le savons déjà, un essuie-glace est un élément qui détient des rôles importants en terme d’entretien des vitres d’un véhicule. Pourtant, nous ignorons le mécanisme qui actionne ce va-et-vient qu’effectue le balai dès qu’on appuie sur le levier de commande. C’est pourquoi, cet article vous parlera du fonctionnement de ce système depuis son moteur jusqu’à son racloir. Par ailleurs, cet appareil nécessite aussi un entretien spécifique afin de lui assurer une longévité et une efficacité plus appropriées. Néanmoins, pour que l’essuie-glace astique bien le pare-brise ou la glace arrière de votre véhicule, il faut bien choisir la meilleure qualité dès son achat. Le mécanisme d’un essuie-glace : L’essuie-glace existait depuis l’apparition de l’automobile.

Comme son nom l’indique, c’est un appareil qui sert à nettoyer le pare-brise



Comme son nom l’indique, c’est un appareil qui sert à nettoyer le pare-brise et la glace arrière d’une voiture. Actuellement, même les vitres des phares sont équipées de ce dispositif.


Une automobile dispose généralement de deux bras d’essuie-glace, mais cela n’est pas universel puisque leur nombre dépend surtout de la forme et du design personnalisés par chaque constructeur. Le ou les balais sont axés sur une sorte de vis d’ancrage rotatif appelé « arbres cannelés », souvent placés au-dessous ou au-dessus du pare-brise. Quant au mécanisme de l’appareil, le va-et-vient des deux bras mobiles est actionné par un moteur électrique alimenté par le courant de la batterie. Une tige métallique d’une longueur de quatre à cinq centimètres se fixe sur la tête du moteur.


L’extrémité de cette tige est pourvue d’un axe relié à deux bras qui transmettent le mouvement circulaire du moteur aux axes de l’essuie-glace. Ces derniers possèdent aussi chacun une tige un peu plus longue que celle fixée au moteur pour que sa rotation devienne un déplacement répété en « aller et retour ». Voilà en ce qui concerne l’enchaînement mécanique du système.

Les voitures disposent d’une commande à plusieurs positions, ce qui permet de varier la vitesse de l’essuie-glace



D’autre part, ce mécanisme est activé par une commande sous forme d’un levier qui se trouve souvent sur le côtéopposé de celle du clignotant. Depuis quelques années, plus précisément vers 1990, les voitures disposent d’une commande à plusieurs positions, ce qui permet de varier la vitesse de l’essuie-glace. La position zéro coupe le contact, tandis que les autres (un, deux, trois, …) le mettent en marche avec une vitesse respectivement ascendante. Mais, il y a aussi une position qui l’enclenche pour un seul mouvement « d’aller et retour », d’où la possibilité pour le conducteur d’opter pour différentes cadences selon le degré de la pluie ou de neige à dégager.
moteur essuie glace reparer le moteur d essuie glace


Entretien d’un essuie-glace : Vu que tout le processus est actionné par le moteur, il n’y a pas grande chose à entretenir sur cet appareil sauf que vous ne devriez pas trop abuser de la vitesse supérieure. Un prolongement de l’activation de l’appareil à sa vitesse maximale pourrait chauffer votre moteur. Evitez aussi de retenir les deux bras de votre essuie-glace lorsqu’il est en marche puisque cela pourrait abîmer non seulement le moteur mais aussi le système tout entier, y compris les tiges et les axes.

Pour maintenir l’état de votre pare-brise ainsi que celui des lames en caoutchouc de vos balais, évitez de mettre en marche votre essuie-glace tant que les vitres sont à sec



Pour maintenir l’état de votre pare-brise ainsi que celui des lames en caoutchouc de vos balais, évitez de mettre en marche votre essuie-glace tant que les vitres sont à sec. En d’autres termes, vous devez au moins lancer le lave-glace pour éviter que des petites particules (grains de sables, poussières, toutes sortes de débris) grattent votre pare-brise et y laissent des traces irréversibles. Quand vous remplacez les balais, veillez à ce qu’ils soient bien ajustés, c'est-à-dire que la fin de leur course devrait s’arrêter exactement à quelques centimètres (deux ou trois) de la bordure inférieure du pare-brise. Sinon, vous risquez de détériorer prématurément votre balai et aussi votre peinture. Les caractéristiques d’un bon essuie-glace : Au niveau du moteur, la meilleure qualité est de posséder une certaine endurance, donc il ne se chauffe pas rapidement. De plus, il est préférable qu’un moteur ne grince pas, qu’il favorise une certaine discrétion. Ainsi, lors de l’achat d’un moteur d’essuie-glace, veuillez bien questionner le vendeur sur les caractéristiques particulières de ses articles, à savoir les marques de fabrication, leur origine, leur besoin en énergie électrique, leur vitesse maximale, … Par ailleurs, un essuie-glace de bonne qualité se distingue par sa faculté à balayer le pare-brise : les deux balais ne devraient laisser aucune trace sur la vitre, ni rayer celle-ci. Aussi, les deux racloirs devraient être bien collés à la surface de la vitre pour qu’aucune partie du pare-brise ne soit pas manquée. Quant aux autres gestes pratiques à titre préventif, vous devriez veiller à ce que les deux balais s’arrêtent correctement sur un côté pour ne pas gêner le champ de vision du conducteur. De même, leur mouvement ne devrait pas dépasser la surface de la vitre.

Le Mercredi 16 Janvier 2013 à 07:53
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  auto moto Auto Moto


fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Support moteur, les silent blocs
  •  Filtre à air, changement de filtre à air
  •  Tourisme spatial, industrie spatiale prometteuse
  •  Voyage à Venise
  •  Vacances au Canada

Articles suivants :
  •  Subaru Justy, l'éternel renouvellement
  •  Voyage à Madère
  •  La République d'Islande
  •  Croisière Transatlantique
  •  La Suède




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Un essuie-glace d’une voiture est à la fois un accessoire d’une utilité non négligeable et une pièce de décoration. Il est obligatoire d’équiper une auto de ce dispositif afin d’assurer le balayage au...