Morpholiposculture : une nouvelle méthode contre la cellulite


Partager




La science n'arrête pas de progresser. A cet effet, une nouvelle pratique pour guérir la cellulite a été trouvée. La cellulite qui n'est pas une maladie est juste un surplus de graisse en dessous du derme, contribuant ainsi à la déformation d'une belle silhouette. Qu'est-ce que la morpholiposculpture ? C'est une grande nouveauté dans le monde de la recherche scientifique et qui ne nécessite aucune opération chirurgicale.



Ce nouveau procédé procure un véritable bonheur car on peut dire adieu à la culotte de cheval, aux poignées d'amour, aux rondeurs du ventre jusqu'à l'intérieur des cuisses et même sur les parties importantes des membres du corps humain. Comme c'est une nouvelle technique, il est primordial de laisser un professionnel vous prendre en charge dans des cabinets médicaux spécialisés. Il vous faudra une personne formée dans la pratique de cette innovation et surtout membre dans l'enseignement du Diplôme Interuniversitaire de Médecine Morphologique et Anti-Age. La morpholiposculpture, plus couramment appelés « MLS », est un procédé de réduction de volume, c'est-à-dire une diminution des graisses. Notons que le MLS n'est pas fait pour les patients dont l'obésité est le problème ou encore pour ceux qui ont un régime alimentaire désordonné. Pour ce qui concerne le mode opératoire, il faut commencer par prendre rendez-vous chez le médecin et faire des prises de photos des parties que l'on veut réduire. Vous attendez ensuite la sortie du diagnostic de votre médecin.


En fait, c'est ce diagnostic qui déterminera les endroits à trop plein et à fort taux d'ancienneté de graisses, l'épaisseur de l'épiderme ainsi que la fermeté du derme. C'est également ce rapport du médecin qui permettra de savoir si l'on pourra satisfaire ou non la demande du patient. Notons que durant l'entretien avec votre médecin, il vous sera présenté les différentes possibilités à envisager si des complications se présentent lors du traitement.


morpholiposculture
Ce dernier est particulier car il se fait sans anesthésie générale et seulement à des endroits prédéterminés après une visite préalable chez le médecin, selon le bon vouloir du patient. L'opération consiste à faire des injections sur les différentes parties que le patient désire diminuer et cela sur les points déjà spécifiés auparavant. Cette opération sera suivie d'effets à ultrasons. Concernant la séance de traitement en question, on commence par une hypothermie épidermique assez minime de la surface à traiter. Cette première étape est suivie de celle de l'injection assistée. Cette seconde phase est plutôt délicate mais elle met le patient bien à l'aise et rend plus aisée la pénétration qui est assez lente, du liquide dans la graisse, pour s'y mélanger. La composition de ce liquide est assez simple.


Il est formé de quelques éléments chimiques comme le chlorure de sodium et la xylocaïne, auxquels on ajoute de l'eau entièrement stérilisée. Toute la délicatesse du traitement se fait par un mouvement de va-et- vient, à une vitesse régulière et avec la plus grande douceur. Ce rythme a pour but d'ouvrir un passage à travers la masse de graisse dans le but de rendre plus malléable la membrane cellulaire pour pouvoir augmenter la pression. La seconde étape de l'ultrason fait progresser la brisure des adipocytes bouchés. Si la seconde phase se déroule bien, les matières grasses s'évacueront par les voies naturelles. Pour la troisième étape, il faut attendre 72 heures après la phase 2 pour pouvoir continuer. On procède ici à ce que l'on appelle le morphodrainage qui a pour objectif de détruire tous les acides gras par les voies lymphatiques. La quatrième est par contre dépendante des situations dans lequel se trouve le patient. C'est la phase de la morphostimulation qui consiste à remuscler les muscles afin de brûler plus rapidement les graisses. Durant cette étape, on peut opter pour l'utilisation des champs magnétiques et des infrarouges pour une liposuccion. Toutefois, des contre- indications sont indiquées. Bien que la MLS soit une totale innovation dans le domaine de la science et établie pour toute personne qui en a besoin, il existe une certaine catégorie de personnes qui ne peut pas bénéficier de ce traitement. Espérons que les chercheurs trouveront une solution pour y remédier. Ce sont les femmes enceintes (toutes sans exception), les diabétiques (une minorité uniquement), les patients sous antibiotiques anticoagulants, les personnes à haut risque cardiovasculaire, les personnes atteintes d'insuffisance rénale et celles qui sont hépatiques, les personnes à qui on a intégré des pacemakers (à cause des ultrasons), les personnes ayant subi des poses de prothèses, surtout les patients souffrant de maladie dermique comme l'ostéoporose, les cancers évolutifs ou les lésions épidermiques, etc.

Le Jeudi 29 Janvier 2009 à 12:02
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Cellulite , de la cuisse, de la face, du ventre les traitements Cellulite , de la cuisse, de la face, du ventre :
les traitements

  chirurgie esthétique, augmentation des fesses, augmentation mammaire, réduction mamaire Chirurgie esthétique : retoucher les moindres
petites parties de son corps



fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  La City : Prêt-à-porter féminin
  •  Problème de mémoire virtuelle que faire ?
  •  Rêves prémonitoires : c'est possible ?
  •  Skinhead : histoire de ce mouvement encore méconnu
  •  La Fibromyalgie : qu'est-ce que c'est ?

Articles suivants :
  •  Zoologiste : comment deveir zoologiste et étudier les espè...
  •  Episiotomie : pour les accouchements difficiles
  •  John Wayne : qui était "The Duke", une légende du cinéma a...
  •  Police Technique et Scientifique : de l'indentité judiciar...
  •  Robinetterie de cuisine : comment choisir ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chirurgie esthetique Chirurgie esthétique
   chirurgie esthetique Chirurgie esthétique



La science n’arrête pas de progresser. A cet effet, une nouvelle pratique pour guérir la cellulite a été trouvée. La cellulite qui n’est pas une maladie est juste un surplus de graisse en dessous du d...