Mohamed Bacar : alias le colonel de l'île d'Anjouan


Partager




Mohamed Bacar alias le colonel de l'île d'Anjouan Mohamed Bacar est né le 7 mai 1964 sur l'île d'Anjouan, aux Comores à Barakani, un faubourg près de la capitale. Il est le fils cadet d'une famille relativement privilégiée de neuf enfants, ce qui lui permet de poursuivre ses études après l'obtention du baccalauréat. Son père est un ancien militaire de l'armée française, Mohamed Bacar poursuit donc naturellement une formation militaire à l'École navale de Brest. Il complète son cursus par des stages de perfectionnement : deux auxEtats-Unis et une formation judiciaire à l'école des officiers de la gendarmerie française, à Melun. Peu de temps après son retour aux Comores, en juillet 1997, des événements séparatistes éclatent. L'île d'Anjouan fait face à la République Fédérale islamique des Comores. Mohamed Bacar est alors nommé commandant de la gendarmerie anjouanaise à Hombo. Il se tient à l'écart des luttes des clans pour le pouvoir puis, le moment venu, en 2002, il se fait « élire » président de l'île d'Anjouan. Il est réélu en 2007, mais les résultats de ces deux scrutins restent contestés.


En fait, il est parvenu à prendre le contrôle militaire à l'aide des Forces de la gendarmerie d'Anjouan (FGA). Sa réélection est déclarée illégale par le gouvernement des Comores. Le 25 mars 2008, l'armée nationale de développement (AND) et de l'Union Africaine, appuyée par la France parviennent à reprendre le contrôle militaire de l'île sans effusion de sang. Le colonel Mohamed Bacar, accompagné de vingt deux de ses hommes, prend la fuite en direction de l'île française de Mayotte et demande l'asile politique à la France.


Ils sont ensuite transférés à La Réunion, et poursuivis pour entrée illégale sur le territoire français et détention d'armes. Le tribunal correctionnel de Saint-Denis les a relaxés samedi 29 mars 2008, pour vice de forme dans la procédure. Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jégo, a annoncé que le parquet ferait appel de ce jugement et a précisé que d'autres informations judiciaires pourraient être ouvertes. Toutefois, le colonel ajouanais et ses hommes n'ont pas pu quitter libres le tribunal car ils font l'objet d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière avec assignation à résidence. D'autre part, la justice doit étudier leurs demandes d'asile politique. Aux Comores, les réactions ne se sont pas fait attendre et le ministre de la Justice, Mourad Said Ibrahim reproche à la France « de dérouler le tapis rouge pour soustraire Bacar à la justice comorienne ». L'Union Africaine estime que le colonel Mohamed Bacar doit être jugé par les tribunaux comoriens pour « trahison, usurpation de pouvoir, tortures et crimes de guerre» et ainsi répondre aux plaintes déposées par les Anjouanais victimes de ses exactions.
mohamed bacar


Avec Mohamed Bacar, la France hérite du dossier encombrant d'un personnage jugé par certains intelligent, taciturne, méfiant, et homme de réseaux.. Pour résumer, selon le quotidien «  Les Nouvelles de Mayotte » : « un personnage qui emmerde aujourd'hui la France".A noter : Le gouvernement de l'Union des Comores a prévu d'organiser une élection présidentielle en mai à Anjouan pour remplacer Mohamed Bacar.

Le Samedi 12 Avril 2008 à 10:10
Article écrit par Frédérique ()




fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Les Rosées Hôtel Mougins : maison d'hôtes de style provençal
  •  Equateur : pays d'Amérique Latine bordé par l'océan Pacifiqu...
  •  Gabon Airlines : compagnie aérienne africaine assurant 3 vo...
  •  Viking Airlines : compagnie aérienne suédoise low cost
  •  Chalair Aviation : 18 ans d'expérience dans le transport aé...

Articles suivants :
  •  Alphonse de Lamartine : portrait d'un poète mais aussi hom...
  •  Claude Nougaro : chanteur de variété française...
  •  Bénabar : biographie d'un chanteur français de talent...
  •  Résidence la Réserve Genève à Ferney Voltaire : des appart...
  •  Contrat de location : ce qu'il faut savoir ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   personnes Personnes
   disparition Disparition



L’ancien homme fort de l’île d’Anjouan, aux Comores, le colonel Mohamed Bacar, a été relaxé par la justice française ce 29 mars et assigné à résidence sur l’île de la Réunion. Une décision qui provoqu...