Michèle Alliot-Marie : ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales


Partager




Avocate de formation, Michèle Alliot-Marie est depuis longtemps rentrée en Politique. Rentrée au RPR en 1981, elle en assurera la présidence entre 1999 et 2002, au moment de la création de l'UMP. Elle exerce depuis des fonctions ministérielles. Michèle Alliot-Marie voit le jour en septembre 1946 dans le Val-de-Marne. Elle est la fille de Bernard Marie, ancien député-maire de Biarritz et arbitre international de rugby. Le cursus universitaire de celle qui deviendra une éminente femme politique française est on ne peut plus rempli.



Elle possède en effet un diplôme supérieur de droit privé, de sciences politiques, et d'histoire du droit. Michèle Alliot-Marie est également docteur en droit et docteur en sciences politiques, possède le Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat ainsi qu'un certificat de droit et d'économie des pays d'Afrique et d'une maîtrise d'ethnologie.La vocation première de Michèle Alliot-Marie n'était pas le pouvoir politique, elle sera successivement avocate, puis de maître de conférences à l'Université de Paris I et enfin directrice de l'UFR de sciences politiques. Elle quittera cette dernière fonction pour entrer en politique. C'est en 1981 que Michèle Alliot-Marie exerce ses premières fonctions de femme politique au RPR, l'ancêtre de l'UMP. Elle y est secrétaire nationale en charge de la fonction publique. Après un premier mandat de conseillère municipale dans les Pyrénées-Atlantiques, elle rentre à l'Assemblée nationale en tant qu'élue de la 6ème circonscription de cette même région en 1986. Elle occupe ce poste depuis, et vient d'être réélue au cours des dernières élections législatives.


Elle occupe un secrétariat d'Etat en charge de l'enseignement entre mars 1986 et mai 1988, alors que Jacques Chirac est premier ministre de François Mitterand. Elle rentre au bureau politique du RPR en 1991, puis devient vice-présidente du groupe RPR a l'Assemblée Nationale de 1998 à 2002. Elle sera de retour au gouvernement entre mars 1993 et mai 1995 en tant que ministre de la jeunesse et des sports dans le gouvernement d'Edouard Balladur. C'est en décembre 1999 que cette femme politique est largement élue à la tête du RPR.


Un des candidats à cette présidence était d'ailleurs un certain François Fillon... Elle devient ainsi la première femme à la tête d'un parti politique en France. Elle prône un « Gaullisme du renouveau », plus proche d'une action au service des français. Au moment de l'élection présidentielle de 2002, elle fait partie des ardents défenseurs de la création d'un parti politique de la droite unifiée avec une partie du centre. Après avoir imposé le respect d'un certain nombre de points, elle accepte la fusion du RPR dans l'UMP. Elle est nommé ministre dès la réélection de Jacques Chirac en 2002. Elle sera donc entre 2002 et 2007 la première femme ministre de la Défense de la France. Les mauvaises langues disent d'ailleurs qu'on lui a donné ce poste afin de laisser le champ libre à Alain Juppé pour qu'il puisse prendre la tête de l'UMP, ce qu'il fera. Avant d'être contraint de quitter la direction du parti pour des problèmes judiciaires, et de se faire remplacer par Nicolas Sarkozy. Elle a très tôt soutenu la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de la république, et son nom circulait comme celui de François Fillon parmi les éventuels premiers ministres.
michele alliot marie


Elle sera d'ailleurs nommé Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales dans la première mouture du gouvernement Fillon, poste qui lui sera confirmé dans le gouvernement Fillon 2 après sa réélection en tant que député.

Le Vendredi 22 Juin 2007 à 10:05
Article écrit par jviault ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ministres, chef de gouvernement, gouvernement, premier ministre, classe politique française Gouvernement Sarkozy : composition de l'équipe
politique de François Fillon



fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Beach Boys : le groupe de rock américain des années 60
  •  Yannick Noah : du tennis à la chanson en un pas !
  •  Sarah Michelle Gellar : l'égérie de Buffy contre les vampire...
  •  Nikos Aliagas : le présentateur de l'émission de télé réalit...
  •  Rama Yade, la digne représentante des jeunes UMP

Articles suivants :
  •  Christine Lagarde : ministre de l'Économie, des Finances e...
  •  Martin Scorsese : un réalisateur américain au sommet de so...
  •  Philippe Bouvard : le présentateur n'a pas pris la Grosse ...
  •  Valérie Pécresse : ministre de l'Enseignement supérieur et...
  •  Carrefour : l'un des tenors de la grande distribution




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !



Michèle Alliot-Marie : fiche détaillée  



Michèle Alliot-Marie


(3 votes)
Nom : Alliot-Marie

Prénom : Michèle

Age : 72 ans

Retrouvez Michèle Alliot-Marie sur Star Buzz !



Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.fichePersonnalite.php


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   gouvernement Gouvernement
   ministeres Ministères
   partis politiques Partis politiques
   ump UMP



Avocate de formation, Michèle Alliot-Marie est depuis longtemps rentrée en Politique. Rentrée au RPR en 1981, elle en assurera la présidence entre 1999 et 2002, au moment de la création de l’UMP. Elle...