Michel Onfray : biographie


Partager




Michel Onfray voit le jour dans la ville d'Argentan en 1959. Si sa mère est une simple ménagère et son père un ouvrier qui travaille dans les champs, Michel Onfray bénéficie d'une éducation catholique dans un orphelinat de Giel. Il y restera durant une grande partie de sa jeunesse, jusqu'au bac. Le jeune homme effectue ensuite de brillantes études de lettres avant de se passionner pour la philosophie. Il se fait notamment remarquer lors de sa soutenance de mémoire avec sa thèse sur « Les implications politiques et éthiques des pensées négatives de Schopenhauer à Spengler ». Le jeune homme a pour encadreur Simone Goyard-Fabre, convaincue de l'avenir de Michel Onfray dans les milieux littéraires. Après un diplôme en philosophie à l'Université de Caen, il devient par la suite professeur dans cette discipline au Lycée Technique Catholique Sainte- Ursule. Michel Onfray restera à ce poste de 1983 à 2002, partageant son savoir et sa passion pour les pensées littéraires avec les élèves de la terminale. Durant cette période, il écrit de nombreux manifestes dont « Le ventre des philosophes » en 1989. Cette oeuvre est également connue en tant que texte critique sur la raison diététique.


Michel Onfray signe également « Cynismes, portrait du philosophe en chien » en 1990. Fortement influencé par l'épicurisme et l'hédonisme, il sort « L'art de jouir. Pour un matérialisme hédoniste » un an plus tard. « La sculpture de soi. La morale esthétique » en 1991, « La raison gourmande. Philosohie du goût » en 1995 ou encore « Politique du rebelle. Traité de résistance et d'insoumission » en 1997 font rapidement de Michel Onfray une solide référence pour les philosophes contemporains. Ses oeuvres démontrent un esprit libertin aimant choquer et décidé à marquer sa liberté d'expression.


Loin de se soumettre aux grands classiques imposés par la philosophie moderne, Michel Onfray cherche ses propres inspirations et ne tient aucunement compte des nombreuses critiques qui retombent sur chacune de ses publications. Cet esprit révolutionnaire finit par se rendre compte de la pression de la discipline pédagogique sur les enseignants et déplore l'étroitesse du savoir transmis à la jeunesse. Dans sa discipline, Michel Onfray conteste les modestes notions d'histoire de la philosophie faisant partie du programme. Pour lui, la philosophie est un art majeur qui a besoin d'une certaine dose d'indépendance d'esprit pour se développer et de la société pour grandir. Sans l'intervention de ces deux points essentiels, elle reste une discipline ingrate et stérile destinée à endormir durant les cours. Parallèlement à cette phase de rébellion, Michel Onfray signe de nombreux autres écrits dont « Prêter n'est pas voler » en 2000 et « Théorie du corps amoureux. Pour un érotique solaire » quelques mois plus tard. Afin de marquer son mécontentement face au système éducatif et au programme académique en général, le philosophe propose en 2001 « Antimanuel de philosophie. Leçons socratiques et alternatives ».
michel onfray


Fatigué par le système éducatif qu'il juge restreint et trop conformiste, il démissionne en 2002 afin de créer sa propre institution supérieure qu'il nomme Université Populaire de Caen. Cette année de changement sera également très fructueuse sur le plan créatif, Michel Onfray signera quatre écrits philosophiques très bien critiqués. « Esthétique du Pôle Nord. Stèles hyperboréennes », « L'invention du plaisir. Fragments cyrénaïques », « Splendeur de la catastrophe. La peinture de Vladimir Vélikovic » et « Célébration du génie colérique » deviennent rapidement des livres références dans le monde littéraire et artistique. Les plus grands philosophes saluent son génie et son sens d'analyse. En même temps que ce parcours fertile en tant qu'écrivain, Michel Onfray se lance dans la politique en soutenant particulièrement « le capitalisme libertaire ». Le philosophe devient un personnage encore plus médiatique en 2005 avec son « Traité d'athéologie ». Vendu à près de 300 000 exemplaires, le livre soulève critiques, polémiques et ovations. Michel Onfray continue à publier des livres chocs, si l'on ne cite que « La puissance d'exister » en 2006 ou encore « La pensée de midi. Archéologie d'une gauche libertaire » en 2007. L'année 2008 verra la parution de nombreuses autres oeuvres, dont « Le souci des plaisirs. Construction d'une érotique solaire ». « Le recours aux forêts. La tentation de Démocrite » sort en 2009, suivi de « Philosopher comme un chien. La philosophie féroce » en 2010. Le dernier écrit en date de Michel Onfray s'intitule « Le crépuscule d'une idole. L'affabulation freudienne », sorti aux éditions Grasset.

Le Dimanche 23 Mai 2010 à 12:14
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ecrivains franaçais, ecrivain français, romancier, auteur, roman, science fiction, roman policier, poésie, essai, grands auteurs, littérature, styles littéraires, livres Ecrivains français : tous les genres de la
littérature française



fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Cow-boy : qui étaient les cow-boys ?
  •   TV LED : mieux que LCD et plasma ?
  •  Brique rouge Chimot du Nord
  •  Glaxo Smith Kline : grand groupe pharmaceutique
  •  Autobacs : équipements automobiles

Articles suivants :
  •  Nutrinautes : définition
  •  C3 Picasso : nouveauté de Citroën
  •  Brique réfractaire : définition
  •  Renault Fluence : berline par Renault
  •  La provence : journal référence à Marseille...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Michel Onfray voit le jour dans la ville d'Argentan en 1959. Si sa mère est une simple ménagère et son père un ouvrier qui travaille dans les champs, Michel Onfray bénéficie d'une éducation catholique...