Massage cardiaque externe : sur nourrisson ou adulte, les premiers gestes


Partager




Le massage cardiaque sur un nourrisson ou un adulte
Massage cardiaque, geste qui devrait être automatique
Les bons gestes à avoir
Position à prendre pour le massage cardiaque

Massage cardiaque sur un bébé



Le massage cardiaque est un geste pratiqué en cas d'arrêt cardio-respiratoire. Il consiste en des compressions thoraciques, pour stimuler la reprise des battements cardiaques. Généralement, le massage cardiaque est associé à une ventilation artificielle pour faire reprendre la fonction respiratoire.



C'est donc un geste de réanimation qu'on nomme également RCR ou Réanimation Cardio-Respiratoire dans le jargon médical. Les gestes à effectuer varient selon l'âge de l'individu à réanimer. Il existe ainsi 3 méthodes selon que le sujet est un nourrisson, un enfant de moins de 8 ans ou un sujet âgé de 8 ans et plus. Les massages cardiaques chez les deux groupes d'individus sont difficiles à exécuter et relèvent du savoir-faire d'un personnel médical ou d'une personne ayant bénéficié d'une formation en secourisme. Par contre, le massage cardiaque chez l'adulte, ou chez l'enfant de plus de 8 ans, peut être exécuté par le grand public. C'est souvent un geste qui sauve lorsque les secours tardent à venir.

Nécessité du massage cardiaque



Avant de passer à l'acte, vérifier certains points pour s'assurer que le massage cardiaque est réellement adapté à la situation. D'abord, rechercher une respiration chez le sujet. Si on ne remarque aucun mouvement de la cage thoracique ou de l'abdomen et qu'aucun souffle n'est ressenti au niveau du nez du sujet, la respiration est donc absente. Ensuite, palper le pouls de l'individu pour savoir si les battements cardiaques sont présents ou non.


Ce pouls se perçoit facilement soit au niveau du poignet, à sa face antéro-externe, soit au niveau du cou là où passe l'artère carotide. Si le pouls est absent, la RCR est le geste qui va sauver l'individu. A noter qu'un arrêt cardiaque s'accompagne naturellement d'un arrêt respiratoire et que l'inverse n'est pas vrai. Si le pouls est présent et que le sujet ne respire plus, les gestes à exécuter sont autres que ceux d'un massage cardiaque. Ainsi, en cas d'arrêt cardio-respiratoire, mettre le sujet sur un plan dur et l'allonger sur le dos.


Si on n'a pas l'habitude de pratiquer le geste, dénuder le buste afin de bien situer les repères.

Bien réaliser le massage cardiaque externe



Ainsi, repérer le milieu entre les deux creux se trouvant au-dessous et au-dessus du sternum. Le point de stimulation cardiaque se trouve à 2 cm environ vers le bas de ce milieu, toujours en restant sur la ligne médiane du sternum. Les compressions thoraciques doivent être portées à ce niveau à l'aide du talon d'une main. L'autre main sera posée sur la première en formant une croix avec celle-ci. Eviter de toucher le thorax du sujet avec les doigts en les surélevant. Vérifier que les mains sont posées bien au milieu du sternum et non sur les côtes, sinon les pressions exercées lors du massage cardiaque peuvent occasionner une fracture costale. Les gestes doivent être précis et fermes. L'amplitude des compressions thoraciques exercées par le réanimateur est d'environ 4 à 5 cm. Après chaque compression, le thorax doit se décomprimer spontanément et revenir à son amplitude initiale. Pendant ce retour à niveau, les mains du secouriste doivent rester en contact avec le thorax du sujet et suivre passivement les mouvements spontanés de celui-ci.
massage cardiaque


La durée de la compression est équivalente à celle de la décompression. Réaliser 30 compressions thoraciques pour 2 insufflations respiratoires ou 5 compressions pour une insufflation.

Rythme à adopter lors d'un massage cardiaque



Le passage entre l'insufflation à la compression thoracique ne doit pas être marqué par une pause et inversement. Tous les gestes sont effectués à un rythme régulier. Il est important de noter que la meilleure position du secouriste par rapport au sujet à réanimer est de s'agenouiller sur le côté de ce dernier, à hauteur de son buste s'il est mis sur le sol. Les bras et les avant-bras doivent être bien tendus, rester bien verticaux par rapport au thorax du réanimé et ne fléchir à aucun moment de l'intervention. La force de pression doit venir des épaules et non des bras ni des avant-bras. Par ailleurs, le buste du réanimateur doit rester droit en évitant de se balancer d'avant en arrière au rythme des compressions et des décompressions thoraciques. Des glissements latéraux des mains risquent de survenir pouvant provoquer un traumatisme des côtes. La pression nécessaire doit s'exercer précisément et verticalement sur le point de stimulation cardiaque et non latéralement, ni obliquement. Ces gestes nécessitent un exercice préalable sur un mannequin par exemple, comme lors des formations dispensées par les agents de secourisme. L'on peut s'exercer chez soi à les pratiquer, ceci afin d'éviter la survenue d'incidents graves.

Le Mercredi 29 Décembre 2010 à 11:14
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  techniques, irm, imagerie médicale, scanner, echographie Les techniques d’examen et d’analyse en médecine


fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Gazon japonais : entretien et aménagement d'un jardin d'ombr...
  •  La Seine : célèbre fleuve de Paris
  •  Bracelet magnétique : Power Balance, en or, acier ou métal, ...
  •  Taylor Swift : interprète de ''Mine" sur l'album ''Speak Now...
  •  League of legends : jeu en ligne populaire en Europe et main...

Articles suivants :
  •  Le Bios : c'est quoi ?
  •  SAMU : un numéro à connaitre en cas d'urgence...
  •  Sang dans les selles : causes possibles
  •  Joseph Goebbels : biographie et citations de ce ministre N...
  •  Archimède : grand scientifique ayant découvert le fameux '...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   urgences Urgences
   urgences Urgences



Le massage cardiaque est un geste pratiqué en cas d’arrêt cardio-respiratoire. Il consiste en des compressions thoraciques, pour stimuler la reprise des battements cardiaques. Généralement, le massage...